Julia Peterkin - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Julia Peterkin.

Julia Peterkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julia Peterkin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Fort Motte (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Fort Motte (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Converse College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Julia Peterkin, née le et morte le , est une auteure américaine qui a remporté le prix Pulitzer en 1929, pour son roman Scarlet Sister Mary. Elle a écrit plusieurs romans dont le cadre est celui des plantations du Sud des États-Unis, s'intéressant en particulier aux Gullahs, population afro-américaine des îles et plaines côtières de Caroline du Sud et de Géorgie. Elle est l'un des rares auteurs blancs à avoir écrit sur l'expérience vécue des Afro-Américains.

Vie et carrière

Julia Mood naît dans le comté de Laurens, en Caroline du Sud, d'un père médecin. Elle est la troisième des quatre enfants de la famille. Sa mère décède peu après sa naissance. Son père se remarie.

En 1896, à l'âge de 16 ans, elle est diplômée du Converse College (en) de Spartanburg. L'année suivante, elle y obtient un master. Elle enseigne à l'école publique de Fort Motte (en), en Caroline du Sud, pendant quelques années avant d'épouser William George Peterkin, en 1903. Son mari possède un vaste domaine appelé Lang Syne, constitué de plantations de coton, près de Fort Motte[1].

Julia commence à écrire des nouvelles inspirées de la vie quotidienne et de la gestion de la plantation. Décrite comme gracieuse mais audacieuse, elle témoigne d'une personnalité affirmée dans les courriers qu'elle adresse à des personnes qu'elle n'a jamais rencontrées, comme les écrivains Carl Sandburg et Henry Louis Mencken. Elle y joint des extraits de ses écrits sur la culture Gullah de la côte de la Caroline du Sud. Vivant principalement sur la plantation, elle y invite Sandburg, Mencken et d'autres personnalités éminentes.

Sandburg, qui est en Caroline du Nord à moins d'une journée de trajet, lui rend visite. Ce n'est pas le cas de Mencken, mais il devient son agent littéraire au début de sa carrière, peut-être séduit par le caractère persuasif de ses courriers. C'est lui qui la présente à Alfred A. Knopf, qui publie Green Thursday, son premier livre, en 1924.

En plus d'un certain nombre de romans ultérieurs, Julia Peterkin publiera au cours de sa carrière des nouvelles dans des magazines et des journaux. Elle utilise le langage des Gullah dans nombre de ses romans et nouvelles.

Elle remporte le prix Pulitzer du roman en 1929 pour Scarlet Sister Mary, contre l'avis du Dr Richard S. Burton, président du jury, qui privilégie le roman de John Rathbone Oliver (en) Victim and Victor. L'École de journalisme choisit pour sa part le livre de Peterkin. Burton démissionne à la suite du résultat.

Ce roman de Peterkin provoque une certaine controverse dans le Sud. La bibliothèque de la petite ville de Gaffney, en Caroline du Sud, le considère comme obscène et le proscrit. Au contraire, le périodique The Gaffney Ledger le publie dans son intégralité, sous forme de roman-feuilleton.

Julia Peterkin est également actrice, jouant le personnage principal de Hedda Gabler d'Ibsen au Town Theatre de Columbia, en Caroline du Sud, à partir de février 1932.

En 1933, elle est contactée par Caroline Miller, de Géorgie, qui est à la recherche d'un éditeur pour son premier roman, Lamb in His Bosom. Celle-ci espère en effet obtenir son aide. Julia Peterkin transmet à son éditeur le manuscrit de Caroline Miller. En 1933, Harper publie Lamb in His Bosom qui remporte le prix Pulitzer du roman l'année suivante. Il est traduit en français sous le titre Les Saisons et les Jours.

Héritage

  • En 1998, le département d'anglais et d'écriture créative du Converse College crée le prix Julia-Peterkin pour la poésie, ouvert à tous.

Œuvres

  • Green Thursday: Stories, New York: Alfred Knopf, 1924.
  • Black April, Indianapolis: Bobbs Merrill, 1927.
  • Scarlet Sister Mary, Indianapolis: Bobbs-Merrill, 1928, récompensé par le Prix Pulitzer. Adapté au théâtre, la première ayant lieu à Broadway en 1930, avec Ethel Barrymore.
  • Bright Skin, Indianapolis: Bobbs Merrill, 1932
  • Roll, Jordan, Roll, New York, R.O. Ballou, 1933, avec des photographies des Gullah de Doris Ulmann
  • A Plantation Christmas, Boston et New York, Houghton Mifflin, 1934

Récompenses

  • 1925, Prix O. Henry de la meilleure nouvelle pour Maum Lou
  • 1929, Prix Pulitzer du roman pour Scarlet Sister Mary
  • 1930, Prix O. Henry de la meilleure nouvelle pour The Diamond Ring"

Notes et références

  1. “Remembering Julia Peterkin, who brought Gullah to the Masses”, Cotton Boll Conspiracy blog, May 18, 2015

Sources

  • « Burton Quits Jury on Pulitzer Award », The New York Times, May 17, 1929, p. 12.
  • « Julia Peterkin Wins Ovation as Actress; Novelist's Debut in Title Role of 'Hedda Gabler' Draws Record Advance Sale in Columbia, S.C. », The New York Times, February 27, 1932, p. 22.
  • « Julia Peterkin, novelist, Was 80; Author of the Pulitzer Prize winning 'Scarlet Sister Mary' Dies », The New York Times, August 11, 1961, p. 23.
  • Durham, Frank (1970). The Collected Short Stories of Julia Peterkin, Columbia, S.C.: University of South Carolina Press. (ISBN 0-87249-184-6)
  • Robeson, Elizabeth (November 1995). « The Ambiguity of Julia Peterkin », The Journal of Southern History, vol. LXI, no. 4, pp. 761–786.
  • (ISBN 0-87249-184-6)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Julia Peterkin
Listen to this article