For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Juliette Labous.

Juliette Labous

Juliette Labous
Juliette Labous - 2018 UEC European Road Cycling Championships (Women
Juliette Labous en 2018
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
2008-2016VC Morteau Montbenoit
Équipes UCI
2017-2020Sunweb
2021-Team DSM
Principales victoires
Championnats
MaillotFra.PNG
Championne de France du contre-la-montre 2020
MaillotFra.PNG
Championne de France du contre-la-montre espoirs 2018 et 2020
Courses par étapes
Tour d'Italie (1 étape)
Classements annexes de courses par étapes
Jersey white.svg
Classement meilleur jeune du Tour d'Italie 2019

Juliette Labous, née le à Besançon (Doubs), est une coureuse cycliste professionnelle française membre de l'équipe DSM.

Carrière

Des débuts en BMX

Juliette Labous est née à Besançon[1] le , mais a grandi dans le village périphérique de Roche-lez-Beaupré[2]. La Bisontine, commence à l'âge de 7 ans par le BMX pour son côté ludique, suivant les pas de son grand frère Quentin, ses premières courses à cet âge-là, ont eu lieu contre les garçons, des duels compliqués qui lui ont musclé son envie de la compétition. Pour trouver du fil à retordre avec des filles, elle a dû concourir au niveau national contre Axelle Étienne du même âge, qui deviendra par la suite médaillée de bronze du championnats du monde élite dix ans plus tard. Juliette plus petite que ses concurrentes directes compensait par un esprit de vraie fonceuse et une volonté de fer[3]. Elle arrête le bi-cross à l'âge de 12 ans, pour se lancer dans le cyclo-cross et les courses sur route dès la deuxième année en catégorie minimes, des disciplines plus à même de correspondre avec ses qualités d'endurance et de rouleuse-grimpeuse. Elle se découvrira plus tard des facilités dans les épreuves solitaires et dans les courses par étapes. Au cours de l'année 2016, elle est double championne de France juniors (course en ligne et contre-la-montre)[4], huitième du championnat du monde de cyclo-cross espoirs [5] et médaillée de bronze aux championnats d’Europe du contre-la-montre juniors à Plumelec[6] ainsi qu'aux championnats du monde du contre-la-montre juniors à Doha[7].

Après avoir déjà été approchée par la structure néerlandaise Liv-Plantur en début d'année 2016, elle effectue deux stages avec ses futures-coéquipières quelques mois plus tard en Allemagne et aux Pays-Bas[8], avant d'intégrer l'équipe en [9] avec pour objectif d'aller progressivement au plus haut niveau[7].

2017

Le , elle remporte sa première course professionnelle, la 4e étape du Tour de Feminin en République tchèque où elle bat au sprint l'américaine Tayler Wiles[10]. Douze jours plus tard, elle finit 27e et deuxième française à l'arrivée de la montée mythique du col de l'Izoard durant la 1re étape de La course by Le Tour de France[11]. Vers la fin du mois d'août, elle finit neuvième du Tour de Norvège et entre pour la première fois dans le « Top 10 » d'une course par étapes[12]. Le , aux championnats du monde du contre-la-montre à Bergen en Norvège, elle remplace sa compatriote Séverine Eraud malade et obtient une très belle 15e place, deux places derrière sa leader française Audrey Cordon[13],[14].

2018

Aux championnats du monde du contre-la-montre 2018
Aux championnats du monde du contre-la-montre 2018
Aux championnats du monde sur route 2018
Aux championnats du monde sur route 2018

En début de saison des courses à étapes, Juliette prend la 7e place sur le Tour de Yorkshire et elle confirme quinze jours plus tard en finissant 9e du Tour de Californie, une épreuve de l'UCI World Tour, et deuxième du classement de la meilleure jeune. En juillet, elle participe au Tour d'Italie où elle remporte le contre-la-montre par équipes avec ses coéquipières de Sunweb, elle finit l'épreuve 29e du classement général et 3e du classement Jeunes[15]. Le , aux championnats du monde du contre-la-montre à Innsbruck en Autriche, elle obtient une très belle 13e place et arrive à grappiller deux places de mieux que l'année précédente[16].

2019

Le , elle termine le Tour d'Italie première au classement de la meilleure jeune[17],[18], et onzième au classement général (première française)[19].

2020

Sur les championnats d'Europe du contre-la-montre, elle se classe sixième.

Le , elle est sacrée championne de France du contre-la-montre à Grand-Champ, près de Vannes[20]. Lors de l'ultime étape du Tour d'Italie, Juliette Labous prend l'échappée qui va au bout. Elle est troisième du sprint[21].

Labous est sélectionnée pour la course en ligne ainsi que le contre-la-montre des championnats du monde 2020[22]. Sur la course en ligne, à quatre-vingt-trois kilomètres de l'arrivée, Alison Jackson attaque avec Grace Brown. Elles sont rapidement rejointes par d'autres coureuses dont Juliette Labous et Susanne Andersen. À deux tours de l'arrivée, dans la côte Mazzolano, Anna van der Breggen imprime un rythme très élevé dans la montée ce qui disloque le peloton. L'échappée est reprise peu après le sommet[23].

À Liège-Bastogne-Liège, un groupe de huit favorites, dont Juliette Labous, sort peu avant la côte de la Vecquée. Ce groupe a une minute trente d'écart au pied de la Redoute. Elizabeth Deignan y attaque. Juliette Labous prend la huitième place[24].

2021

Juliette Labous au départ des championnats du monde 2021.
Juliette Labous au départ des championnats du monde 2021.

Aux championnats de France, mi-juin, Juliette Labous se classe deuxième du contre-la-montre et quatrième de la course en ligne. En octobre, elle termine 2e du Tour de Grande-Bretagne féminin. Il s'agit de son premier podium en World Tour[25].

Elle signe également plusieurs Top 10 lors de cette saison 2021 : 6e de la Flèche wallonne, 6e de la Flèche brabançonne, 6e du championnat du monde de contre-la-montre, 7e du Tour d'Italie, 8e du Tour de Norvège et 9e du contre-la-montre des Jeux olympiques[26]. Unique représentante tricolore dans la course en ligne des JO, elle tente sa chance à 18 km de l'arrivée avant de se faire reprendre par le peloton et de terminer à la 30e place[27].

2022

Le dimanche , à 23 ans et pour la première fois, Juliette est élue déléguée des coureurs de Bourgogne-France-Comté lors de l'Assemblée générale du comité régional qui a eu lieu pour la deuxième année de suite en distanciel[28].

En mai, Juliette Labous remporte sa première victoire sur le World Tour, terminant en tête du Tour de Burgos, épreuve de quatre étapes qu’elle s'adjuge en terminant deuxième de la quatrième et dernière étape[29]. Le mois suivant, elle termine à la deuxième place du championnat de France de contre-la-montre, battue par Audrey Cordon-Ragot de 26 secondes[30].

En juillet, elle s'impose en solitaire lors de la septième étape du tour d'Italie féminin au sommet du Passo del Maniva[31],[32].

Le 24 juillet 2022, elle prend le départ du nouveau Tour de France Femmes[33], elle termine quatrième de l'épreuve et première Française.

Elle est sélectionnée pour la course en ligne et le contre-la-montre des championnats d'Europe[34].

Palmarès sur route

Par années

Classements mondiaux

Wikidata-logo S.svg Année201720182019202020212022
Classement UCI102e116e117e38e23e12e
UCI World Tour75e77e65e35e18e12e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Résultats sur les grands tours

Tour d'Italie

5 participations

  • 2018 : 29e
  • 2019 : 11e et
    Jersey white.svg
    meilleure jeune
  • 2020 : 23e
  • 2021 : 7e
  • 2022 : 9e et victorieuse de la 7e étape

Tour de France

1 participation

Palmarès en cyclo-cross

Notes et références

  1. « Cyclisme : la coureuse de Besançon Juliette Labous championne de France du contre-la-montre » sur le site de France 3 Franche-Comté (consulté le ).
  2. « Juliette Labous honorée par la municipalité », Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Juliette Labous, l’ambitieuse déterminée », L'Est républicain, no 47895,‎ , p. 20.
  4. « Rencontre avec Juliette Labous », sur www.france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le ).
  5. « Mondiaux CC - Espoirs Dames : Classement », sur www.directvelo.com (consulté le ).
  6. « Juliette Labous en bronze sur le contre-la-montre junior », sur www.lequipe.fr (consulté le ).
  7. a et b « Juliette Labous apporte une première médaille à la France », sur www.lavoixdunord.fr (consulté le ).
  8. « Juliette Labous : « Pour moi, c'est fou » », sur www.directvelo.com (consulté le ).
  9. « Juliette Labous dans le grand bain », sur www.todaycycling.com (consulté le ).
  10. « Semaine « pleine d'émotion » pour Juliette Labous », sur www.directvelo.com (consulté le ).
  11. « Labous, un moment avec les grandes », sur www.estrepublicain.fr (consulté le ).
  12. « Marianne Vos enlève cette nouvelle épreuve du Women's WorldTour », sur www.velo101.com (consulté le ).
  13. « Annemiek Van Vleuten remporte le titre sur contre-la-montre individuel », sur www.lequipe.fr (consulté le ).
  14. « Invitée surprise, Juliette Labous a dû s'adapter », sur www.directvelo.com (consulté le ).
  15. « Juliette Labous à l’attaque sur le Giro », sur www.estrepublicain.fr (consulté le ).
  16. « Van Vleuten sacrée, triplé néerlandais sur le podium », sur www.sport365.fr (consulté le ).
  17. « Giro Rosa Iccrea — Annemiek Van Vleuten wins the Giro Rosa Iccrea », sur Giro Rosa Iccrea (consulté le )
  18. (it) « Classifica Generale - General Classification Giovani/Youth U23 »
  19. (it) « Classifica Generale - General Classification Maglia Rosa ICCREA »
  20. « Juliette Labous devient championne de France du contre-la-montre », sur eurosport.fr (consulté en )
  21. (en) « Anna Van der Breggen wins the Giro Rosa », sur cycling news (consulté le )
  22. « Mondiaux : les Bleus avec Julian Alaphilippe et Guillaume Martin », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  23. (en) « Anna van der Breggen wins elite women's world title at Imola World Championships », sur cycling news (consulté le )
  24. (en) « Lizzie Deignan wins Liège-Bastogne-Liège Femmes », sur cycling news (consulté le )
  25. « Cyclisme/Women’s Tour. Juliette Labous : premier podium en World Tour », sur www.estrepublicain.fr (consulté le )
  26. « Juliette LABOUS - Coureurs », sur DirectVelo (consulté le )
  27. G.S., « Juliette Labous (30e aux JO de Tokyo) : « Dommage que personne ne soit venu avec moi » », L'Équipe, (consulté le ).
  28. « Le premier succès de l’année de Juliette Labous », sur estrepublicain.fr (consulté en ).
  29. « Au Tour de Burgos, Juliette Labous remporte sa première épreuve en World Tour », L'Équipe, (consulté le ).
  30. Sarah Rebouh, « Cyclisme : Juliette Labous, vice-championne de France du contre-la-montre », France 3 Régions, (consulté le ).
  31. « Juliette Labous (Team DSM) remporte l'étape reine en solitaire, Van Vleuten garde le maillot rose », L'Équipe, (consulté le ).
  32. Christophe Gaudot, « Giro féminin : Juliette Labous a réussi son pari et décroche son étape », Eurosport, (consulté le ).
  33. TS, Epernay, « Juliette Labous : "La forme est bien là !" », L'est républicain,‎ (lire en ligne)
  34. M. V., « Arnaud Démare avec l'équipe de France aux Championnats d'Europe », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  35. (en) Daniel Etchells, « Cyclists Vorobyev and Eraud claim individual time trial titles at World Military Games », sur www.insidethegames.biz, (consulté le )
  36. (en) « Jeux mondiaux militaires: 5 médailles en plus! », sur www.sports.defense.gouv.fr, (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Juliette Labous
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on