Julio Meléndez - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Julio Meléndez.

Julio Meléndez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julio Meléndez
Biographie
Nom Julio Guillermo Meléndez Calderón
Nationalité
Péruvien
Naissance (78 ans)
Lieu Lima (Pérou)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 19611979
Poste Défenseur central
Parcours junior
Années Club
??
Centro Iqueño
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1961
Defensor Lima
1962
KDT Nacional
1963-1964
Sport Boys
1965-1967
Defensor Arica
1968-1972
Boca Juniors
0136 (0)
1972
Defensor Lima
1973
Atlético Chalaco
1974
Unión Tumán
1975-1977
Juan Aurich
1978-1979
León de Huánuco
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1965-1977
Pérou
00 35 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1976
Juan Aurich
entraîneur-joueur
1979
León de Huánuco
entraîneur-joueur
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 27 décembre 2016

Julio Guillermo Meléndez Calderón, né le 11 avril 1942, à Lima (Pérou), est un footballeur péruvien jouant au poste de défenseur qui a évolué de 1968 à 1972 au Boca Juniors où il est considéré comme l'une des idoles du club xeneize[1].

Biographie

Carrière en club

Formé au Centro Iqueño, Meléndez débute en première division en 1961 au Defensor Lima avant de passer au Sport Boys, son club de cœur, suivi du Defensor Arica. Il est recruté par le Boca Juniors à la suite d'un match de gala entre une sélection du continent américain et une autre du reste du monde, disputé en 1966, où il fait bonne impression[2].

Il fait ses débuts avec les Bosteros, le , et y reste un peu plus de quatre ans jusqu'à son dernier match sous le maillot xeneize, le [3]. Durant cette période Meléndez a le temps de se forger une légende en raison de sa classe balle au pied, au point que les supporters parlaient de « El peruano y su ballet » (le péruvien et son ballet)[4]. Régulièrement inclus dans le onze de légende de Boca Juniors[5],[6], « El Negro » (surnom de Meléndez en Argentine) étrenne son palmarès en remportant deux championnats consécutifs (1969 et 1970) et une Coupe d'Argentine.

Il revient au Pérou pour y terminer sa carrière, il sera notamment entraîneur-joueur de Juan Aurich en 1976[7] et du León de Huánuco en 1979[8].

Carrière en équipe nationale

International péruvien de 1965 à 1977, avec 35 sélections (pas de but marqué)[9], Meléndez fait partie de l'équipe vainqueur de la Copa América 1975, entraînée par Marcos Calderón qui était aussi son oncle[10]. Cinq années auparavant, Meléndez avait raté l'occasion de disputer la phase finale de la Coupe du monde 1970 – où le Pérou s'est illustré – puisque son entraîneur à Boca Juniors, Alfredo di Stefano, l'avait dissuadé de jouer les éliminatoires[11]. En 1977, il ne refait plus cette erreur et participe aux qualifications de la Coupe du monde 1978. Néanmoins, il prend sa retraite internationale à la fin de ces éliminatoires sans pouvoir disputer le Mondial argentin[12].

Vie privée

Retiré du milieu du football, il habite actuellement à Miami. En , son fils Miguel Meléndez Vásquez (ancien footballeur du Juan Aurich, Carlos A. Manucci et Universidad César Vallejo) trouve la mort des suites d'une hémorragie après s'être accidentellement coupé les veines[13]. Le , Julio Meléndez dément une rumeur annonçant sa propre mort[14].

Palmarès (joueur)

En club

En équipe du Pérou

Annexes

Notes et références

  1. (es) Daniel Tristezza, « Julio Meléndez; dos vueltas olímpicas en el Monumental y el aplauso de los hinchas de River », sur www.soyboca.com.ar, (consulté le 27 décembre 2016).
  2. (es) « Entrevistas: Julio Meléndez », sur www.elbocon.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  3. (es) « Trayectoria y biografía de jugadores: Julio Guillermo Meléndez Calderón », sur www.historiadeboca.com.ar (consulté le 28 décembre 2016).
  4. (es) « Julio Meléndez: 'El peruano y su ballet' », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  5. (es) « El Boca de todos los tiempos (antes de Bianchi) », sur www.losxeneizesdelaplata.blogspot.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  6. (es) Lartaun de Azumendi, « Un once de Boca Juniors para la historia », sur www.bbva.com, (consulté le 27 septembre 2016).
  7. (es) « Inolvidable Ciclón », sur www.juanaurich-elciclondelnorte.blogspot.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  8. (es) « León de Huánuco: del despojo al campeonato de Copa Perú 1980 », sur www.edmundopanayl.blogspot.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  9. (en) José Luis Pierrend, « Peru - Record International Players », sur www.rsssf.com, (consulté le 28 décembre 2016).
  10. (es) « El racismo en el fútbol », sur www.elbocon.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  11. (es) Elkin Sotelo, « El día que Di Stéfano evitó que Julio Meléndez juegue por Perú », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  12. (es) Roberto Gando, « El último partido de Julio Meléndez: Game over », sur www.dechalaca.com, (consulté le 28 décembre 2016).
  13. (es) « Hijo de ex capitán de la selección Julio Meléndez muere desangrado », sur www.larepublica.pe, (consulté le 28 décembre 2016).
  14. (es) Daniel Panero, « Julio Meléndez desmiente su propia muerte », sur www.marca.com, (consulté le 28 décembre 2016).

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Julio Meléndez
Listen to this article