Julius Jaenzon - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Julius Jaenzon.

Julius Jaenzon

Julius Jaenzon
À la caméra, sur le tournage d’En natt på Smygeholm (1933)
Nom de naissance Joel Julius Jaenzon
Naissance
Göteborg
Comté de Västra Götaland, Suède
Nationalité
Suédoise
Décès (à 75 ans)
Stockholm
Comté de Stockholm, Suède
Profession Directeur de la photographie
Réalisateur (trois films)
Films notables Les Proscrits
Le Trésor d'Arne
La Charrette fantôme
La Légende de Gösta Berling

(Joel) Julius Jaenzon (parfois crédité J. Julius), né le à Göteborg (Comté de Västra Götaland), mort le à Stockholm (Comté de Stockholm), est un directeur de la photographie et réalisateur suédois.

Biographie

Comme chef opérateur, Julius Jaenzon débute sur un court métrage muet sorti en 1907. En tout, il contribue à cent-seize films suédois (dont plus de la moitié muets), le dernier sorti en 1948. Exception notable, il travaille en 1931 avec le réalisateur français Henri Fescourt, sur deux films franco-suédois ; le premier est Serments (sorti en 1931), version française alternative avec Madeleine Renaud et Marcelle Géniat ; le second est Service de nuit (sorti en 1932), version française alternative avec Gaston Dupray et Paulette Dubost[1].

Il est surtout connu pour avoir collaboré à plusieurs reprises avec les réalisateurs Gustaf Molander (à partir de 1925), Victor Sjöström et Mauritz Stiller (ces deux derniers, dès 1912). Mentionnons La Charrette fantôme de Sjöström (1921, avec le réalisateur dans le premier rôle) et La Légende de Gösta Berling de Stiller (1924, avec Lars Hanson et Greta Garbo). Durant sa carrière, il photographie notamment trois autres actrices suédoises bien connues, Ingrid Bergman (Bränningar (sv) en 1935), Zarah Leander (Le Jeu du mariage de Ragnar Hyltén-Cavallius, également en 1935) et Signe Hasso (Emelie Högqvist (sv) en 1939 et Den ljusnande framtid en 1941, réalisés par Molander). Observons encore qu'en 1912, à l'occasion d'un film suédois réalisé par le français Paul Garbagni, Au printemps de la vie, il photographie Sjöström et Stiller, comme acteurs.

Julius Jaenzon est aussi le réalisateur (et directeur de la photographie) de trois films, respectivement sortis en 1912, 1929 et 1930. Enfin, notons qu'il apparaît dans Les Ailes (1916) de Mauritz Stiller, où il tient un petit rôle de cadreur (outre sa fonction principale de chef opérateur).

Il est le frère de Henrik Jaenzon (1886-1954), également chef opérateur.

Filmographie partielle

Films suédois, comme directeur de la photographie, sauf mention complémentaire
Julius Jaenzon à la caméra, avec (au centre) Victor Sjöström - réalisateur et acteur -, sur le tournage de Terje Vigen (1917)
Julius Jaenzon à la caméra, avec (au centre) Victor Sjöström - réalisateur et acteur -, sur le tournage de Terje Vigen (1917)
Julius Jaenzon à la caméra, avec le réalisateur Mauritz Stiller à ses côtés, sur le tournage de Le Vieux Manoir (1923)
Julius Jaenzon à la caméra, avec le réalisateur Mauritz Stiller à ses côtés, sur le tournage de Le Vieux Manoir (1923)
Prise de vue pour La Légende de Gösta Berling (1924) : Lars Hanson et Greta Garbo
Prise de vue pour La Légende de Gösta Berling (1924) : Lars Hanson et Greta Garbo

Postérité

Julius Jaenzon est personnifié par Carl Magnus Dellow dans Bildmakarna, téléfilm d'Ingmar Bergman diffusé en 2000 (avec également Anita Björk dans le rôle de l'écrivain Selma Lagerlöf et Lennart Hjulström interprétant Victor Sjöström).

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Julius Jaenzon
Listen to this article