Knut Olav Åmås - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Knut Olav Åmås.

Knut Olav Åmås

Knut Olav Åmås
Fonction
Secrétaire d'État norvégien (en)
Gouvernement Solberg
Ministère de la Culture (en)
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Œuvres principales

Knut Olav Åmås, né le à Mo i Rana, est un écrivain norvégien et homme politique (H) dirigeant la fondation Fritt Ord depuis 2014.

Origines et formation

Knut Olav Åmås est né à Mo i Rana (Nordland) et a grandi à Odda (Hordaland)[1]. Il fait ses débuts journalistiques à l'âge de 15 ans dans le journal Hardanger Folkeblad.

Parallèlement à ses études à en philosophie à l'université de Bergen, il est journaliste sportif au Bergens Tidende. Il étudie l'histoire des idées à l'université d'Oslo pendant un an, mais retourne à Bergen pour écrire son mémoire de master sur le philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein[2]. Il obtient ensuite un doctorat (doctor philosophiae) grâce à une thèse biographique sur le poète Olav H. Hauge[1].

Carrière

Knut Olav Åmås commence sa carrière en 1996 comme éditeur chez Universitetsforlaget (presses universitaires). Il devient éditeur du périodique Samtiden en 2001 et le reste jusqu'en 2006 où il est embauché comme journaliste en charge des débats par le journal Aftenposten. Ses fonctions sont élargies à la culture en 2008[3].

Le , il est nommé secrétaire d'État auprès de Thorhild Widvey, la ministre de la Culture et des Affaires de l'Église de Norvège dans le gouvernement Solberg[4].

Il démission de ses fonctions le pour diriger la fondation Fritt Ord[5] militant pour la liberté de la presse[6].

Distinctions

Il reçoit en 2005 le prix Melsom (réservé aux ouvrages en nynorsk) pour sa biographie d'Olav H. Hauge publiée en 2004 et intitulée Mitt liv var draum.

Il obtient en 2007 le prix de journalisme Den Store Journalistprisen.

Vie privée

Åmås est ouvertement homosexuel[7]. Il vit avec l'homme de presse Knut Aastad Bråten[8].

Bibliographie

  • 1994: Det stille alvoret. Ludwig Wittgenstein i Norge 1913–50 - édité chez Samlaget avec l'aide de Rolf Larsen
  • 1994: Wittgenstein and Norway - en collaboration avec Kjell S. Johannessen et Rolf Larsen, édité chez Solum forlag (ISBN 9788256009367)
  • 2000: Ludwig Wittgenstein - édité chez Gyldendals Ariadne-serie
  • 2000: Elsk meg litt, elsk meg lenge. Homofil kjærlighet i hundre år - édité chez Kagge forlag (ISBN 9788248900894)
  • 2001: Norsk homoforskning - sous la direction de Marianne Brantsæter, avec Turid Eikvam et Reidar Kjær, édité chez Universitetsforlaget (ISBN 9788215000916)
  • 2004: Mitt liv var draum - biographie d'Olav H. Hauge, éditée chez Samlaget
  • 2005: Venner for livet, lesebok om vennskap - ed. Kagge forlag (ISBN 9788248904885)
  • 2007: Verdien av uenighet - Debatt og dissens i Norge, édité chez Kagge forlag
  • 2007: Livet med kreft - édité pour le jubilé (75e anniversaire) du Radiumhospitalet (ISBN 9788203234613)
  • 2008: Norge, en diagnose - édité chez Schibsted (ISBN 978-82-516-2478-7)
  • 2008: Hvem er hvem? - édité chez Aschehoug (ISBN 978-82-03-23561-0)
  • 2013: New York. 100 unike opplevelser - édité chez Kagge forlag (ISBN 978-82-48-91285-9)
  • 2014: Signatur - Nye norske stemmer, anthologie de textes en néo-norvégien. En collaboration (ISBN 9788202419202)

Notes et références

  1. a et b (no) Hanne Mauno et Mimsy Møller, « Ridderen av det frie ord », sur Dagsavisen - nyheter, sport, debatt og kultur, (consulté le )
  2. (no) Pål Vegard R. Hagesæther, « Vellykket idéhistorisk reise », Universitas,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (no) « Knut Olav Åmås », dans Store norske leksikon, Oslo, Henriksen, Petter, (lire en ligne) (consulté le )
  4. (no) « Statssekretær Knut Olav Åmås (H) », Government.no (consulté le )
  5. Fondée en 1974
  6. (nb) « Stiftelsens historikk », sur Fritt Ord (consulté le )
  7. (no) Cathrine Slaaen et Melgård, Marie, « Norges mektigste homofile », Dagbladet,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. (no) Karsrud, Bjørn, « Vil sjå i nye retningar », Valdres,‎ , p. 22–23
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Knut Olav Åmås
Listen to this article