For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for L'Homme au bras d'or.

L'Homme au bras d'or

L'Homme au bras d'or
Description de l
Titre original The Man with the Golden Arm
Réalisation Otto Preminger
Scénario Walter Newman
Lewis Meltzer
Musique Elmer Bernstein
Acteurs principaux
Sociétés de production Otto Preminger Films et Carlyle Productions
Pays de production
Drapeau des États-Unis
États-Unis
Genre Film dramatique
Film policier
Film noir
Durée 119 minutes
Sortie 1955

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Homme au bras d'or (The Man with the Golden Arm) est un film américain tiré du roman homonyme de Nelson Algren et réalisé par Otto Preminger, sorti en 1955. Il est notamment connu pour son générique, réalisé par le graphiste Saul Bass et la partition très novatrice d'Elmer Bernstein qui marque le début d'une façon d'utiliser le jazz au cinéma[1].

Synopsis

À Chicago, Frankie Machine revient dans son quartier après un séjour dans un centre de désintoxication. Là-bas il y a appris la batterie où un ami lui annonça qu'il avait un don pour les percussions. Enthousiasmé, il va tenter de contacter un impresario pour devenir batteur, ce que sa femme Zosh, dans un fauteuil roulant depuis un accident de voiture, ne souhaite pas afin que Frankie reste auprès d'elle ; malheureusement, d'anciennes mauvaises fréquentations reviennent vers lui et le font rapidement replonger dans la drogue. Frankie est alors tiraillé entre les dealers envers qui il a des dettes et doit pour rembourser être donneur au poker pendant de longues veillées, sa femme qui sent que Frankie ne se soucie plus d'elle et qu'il va la quitter, et son amie Molly qui tente de le sortir de la drogue…

Fiche technique

Distribution

À noter

  • C'est le premier film hollywoodien à parler ouvertement de la drogue et des effets qu'elle engendre. Les séquences de sevrage violent (Cold Turkey) de Frankie sont un morceau d'anthologie.
  • C'est le batteur de jazz Shelly Manne qui double Sinatra dans les scènes où ce dernier joue de la batterie.
  • Barry Adamson reprend le thème principal du film sur son album Moss Side Story en 1989.
  • Au milieu de la 4ème minute, Otto Preminger réalise un plan avec en fond l’enseigne d’un hôtel qui s’appelle « Hotel North » et un autre plus tard, pourrait être un hommage du cinéaste au film « Hôtel du Nord » de Marcel Carné.

Notes et références

  1. Jazz et cinéma, Gilles Mouëllic, Collection Essais, Cahiers du cinéma, 2000 (ISBN 2-86642-260-0)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
L'Homme au bras d'or
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on