For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for La Malédiction de la Panthère rose.

La Malédiction de la Panthère rose

La Malédiction de la Panthère rose

Titre original Revenge of the Pink Panther
Réalisation Blake Edwards
Acteurs principaux
Pays de production
Drapeau des États-Unis
États-Unis

Drapeau du Royaume-Uni
Royaume-Uni
Genre Comédie policière
Durée 99 min
Sortie 1978

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Malédiction de la Panthère rose (Revenge of the Pink Panther) est un film américano-britannique réalisé par Blake Edwards, sorti en 1978. C'est le dernier opus de la série tourné avec Peter Sellers, mort en 1980.

Synopsis

Ayant échappé à seize attentats, l'inspecteur Clouseau est devenu une légende. La French Connection, pour montrer son pouvoir à ses « clients », cherche à éliminer cet inspecteur. C'est un criminel évadé qui est tué par erreur à sa place. Clouseau, considéré comme mort, a droit à des funérailles nationales. L'inspecteur Dreyfus, ex-supérieur et « ennemi intime de Clouseau », est libéré de l'asile psychiatrique où il était interné (cf. épisodes précédents) afin de mener l'enquête sur le crime. De son côté, Clouseau, aidé par Kato, enquête aussi. Tous vont se retrouver à Hong Kong[1],[2].

Fiche technique

Distribution

Particularités

Bien que l'inspecteur Dreyfus ait été désintégré à la fin du film précédent, on le retrouve dans la même situation qu'au début dudit film, prêt à quitter l'asile psychiatrique où il avait été interné à la fin du Retour de la Panthère rose (1975), sans qu'aucune explication ne soit donnée à cette « résurrection »

Le plan de coupe sur l'hôpital psychiatrique à 32 min 52 s a été tourné sur le campus de l'École normale supérieure Paris-Saclay à Cachan. À Hong-Kong, quelques scènes sont tournées à l'hôtel Excelsior (en)[4].

Distinctions

Récompenses

Nominations

Place dans la série

Ce film est le cinquième d'une série de huit films réalisés par Blake Edwards et le dernier de cette série tourné du vivant de Peter Sellers[5].

Notes et références

  1. « La Malédiction de la Panthère rose », sur Télérama
  2. Claire Devarrieux, « Cinéma " La Malédiction de la Panthère rose " », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Le personnage étant censé être un travesti, il est joué par une femme mais doublé par un homme en VO comme en VF.
  4. (en) Amanda Lee et Sandy Li, « Mandarin Oriental mulls sale of iconic Excelsior hotel in Hong Kong », South China Morning Post,‎ (lire en ligne)
  5. Samuel Douhaire, « Panthères à gogo », Libération,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
La Malédiction de la Panthère rose
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on