For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for La Sœur blanche (film, 1933).

La Sœur blanche (film, 1933)

La Sœur blanche
Description de l
Titre original The White Sister
Réalisation Victor Fleming
Scénario Donald Ogden Stewart
Charles MacArthur
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays de production
Drapeau des États-Unis
États-Unis
Genre Mélodrame
Durée 105 min (1 h 45)
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Sœur blanche (The White Sister) est un film américain réalisé par Victor Fleming, sorti en 1933.

Synopsis

La princesse italienne Angela Chiaromonte est sur le point d'épouser Ernesto Traversi et alors qu'ils rentrent chez eux dans des rues remplies de fêtards célébrant la fête d'un saint local, leur limousine est emboutie par une voiture d'officiers, conduite par Giovanni Severi, un lieutenant de l'armée. Après cela, Angela persuade sa duègne, Mina, de sortir pour aller au carnaval et là-bas, elles admirent les pitreries d'un faux cheval de pantomime et lorsqu'il s'approche d'Angela, elle lui demande le nom de celui à l'intérieur. Il lui répond Giovanni et le cheval ou plutôt la partie avant, suit Angela dans la foule tandis que Mina est emportée par les fêtards. Giovanni et Angela entrent dans un restaurant où ils prennent le thé et parlent pendant des heures. Il finit par lui diire qu'il l'aime et la raccompagne chez elle en remplissant ses bras de fleurs. Plus tard, Giovanni et son colonel se rendent à un bal donné par le prince Chiaromonte et dans le jardin, Giovanni et Angela s'embrassent pour la première fois jusqu'à ce que son père les interrompt. Giovanni lui déclare qu'il veut épouser sa fille avant d'être obligé de partir. Angela dit à son père que le baiser lui a révélé à quel point elle l'aime et ne souhaite plus épouser un autre homme.

Face au refus paternel, elle s'enfuit chez Giovanni, poursuivit par son père mais lors d'un accident, leurs voitures entrent en collision, ce qui tue son père. Après cela, Angela disparaît et Giovanni retrouve sa trace grace au curé Saracinesca. Il vient la voir mais accablée par le chagrin et la culpabilité, elle le renvoie. Plus tard, l'Italie entre en guerre et Giovanni vient lui dire adieu. Elle lui donne la croix qu'elle porte au cou pour lui porter chance, tandis que lui, lui offre un sifflet en ivoire. Lors d'une bataille, Giovanni est abattu et officiellement déclaré mort. En fait, il a été recueilli par une Allemande à moitié italienne. Angela dit au père Saracinesca qu'elle n'épousera jamais personne, croyant que Dieu souhaite qu'elle le serve en tant que religieuse. Elle entre alors au couvent et apprend qu'elle sera formée comme infirmière. Sa première leçon est de ne jamais utiliser le mot mien. Pendant ce temps, Giovanni quitte son refuge et lorsqu'il est finalement capturé, il donne un faux nom. Dans le camp de prisonniers, il n'y a aucun moyen de communiquer avec l'extérieur.

Deux ans plus tard, Giovanni sort d'une longue séance d'isolement pour découvrir qu'une épidémie de choléra sévit dans le camp. Il s'enfuit en prenant la place d'un cadavre et vole un avion pour s'envoler dans la nuit. Pendant ce temps, Angela prononce ses derniers vœux en tant qu'épouse du Christ. De retour chez lui et ne trouvant aucune trace d'Angela, Giovanni va chercher le père Saracinesca à l'hôpital. La nonne qui sort pour l'aider est Angela. Elle se pâme et il la prend dans ses bras et ils s'embrassent presque mais elle s'enfuit dans le couvent, horrifiée. Elle prie pour avoir de la force et finit par se montrer à lui. Leur conversation est angoissante. Elle ne peut pas parler et lui dit adieu. Plus tard, Angela est envoyée dans une villa pour aider un patient, qui s'avère être Giovanni. Il l'implore de renoncer à l'ordre mais elle refuse. Il lui dit qu'elle peut adresser une requête au cardinal mais elle s'en tient à ses vœux. Il l'embrasse alors mais un raid aérien brise une fenêtre et plonge la pièce dans l'obscurité. Lorsque la lumière revient, il l'a trouve agenouillée en prière, répétant son vœu avec frénésie. Comprenant qu'elle est déterminé à aller jusqu'au bout, il la ramène au couvent et elle lui dit qu'elle se souviendra de lui et priera toujours pour lui. Plus tard, à l'hôpital, le père Saracinesca l'amène au chevet de Giovanni, dont l'avion s'est écrasé.

Alors qu'il agonise sur son lit de mort, il lui dit qu'il l'attendra avant de décéder, tenant à la main la petite croix qu'elle lui avait donnée quand il était parti à la guerre.

Fiche technique

Distribution

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
La Sœur blanche (film, 1933)
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on