Larry Coryell - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Larry Coryell.

Larry Coryell

Larry Coryell
Larry Coryell en 1979.
Informations générales
Naissance
Galveston (Texas, États-Unis)
Décès (à 73 ans)
New-York (État de New York, États-Unis)
Genre musical Jazz fusion, jazz-rock
Instruments guitare électrique, guitare acoustique
Années actives 1966 à 2017
Site officiel larrycoryell.net

Larry Coryell est un guitariste américain, né le à Galveston (Texas) et mort le à New York (État de New York)[1].

Ce virtuose de la guitare électrique touche à tous les styles : jazz, rock, classique, et est un des pionniers du jazz fusion[2].

Biographie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2010). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle ((Référence nécessaire)) sur les passages nécessitant une source.

Après des études à Richland dans l'État de Washington, Larry Coryell intègre l'université de Washington à Seattle. En 1965, Larry Coryell s'installe à New York où il devient membre du quintet du batteur Chico Hamilton, en remplacement de Gábor Szabó. En 1967 et 1968, il enregistre avec Gary Burton. À la fin des années 1960, sa musique combine les influences du rock, du jazz, et de la musique asiatique. Il forme son groupe de jazz-rock The Eleventh House (en) en 1973.

Après la séparation du groupe en 1976, il joue essentiellement de la guitare acoustique, mais retournera à la guitare électrique dans les années 1980. En 1979, Larry Coryell forme "The Guitar Trio" avec les guitaristes John McLaughlin et Paco de Lucía. Quelques années plus tard, il sera remplacé par Al Di Meola.

Il a joué avec Paco de Lucía, Eric Clapton, Carlos Santana, Jimi Hendrix, Rory Gallagher, Pat Metheny, Al Di Meola, John Abercrombie, Larry Carlton, John Scofield, Kazumi Watanabe, Ralph Towner ; Steve Kuhn, Billy Cobham, Elvin Jones, Steve Gadd, Lenny White, Mitch Mitchell, Tony Williams ; Sonny Rollins et Steve Lacy, Don Cherry, Stéphane Grappelli, Chick Corea, Larry Young, Charles Mingus, Miroslav Vitouš, Ron Carter, Jack Bruce, Charlie Haden, Biréli Lagrène, Richard Bona, Hariprasad Chaurasia, Marcel Dadi, etc.

Il est le père du guitariste Julian Coryell[3].

Discographie

En tant que leader :

  • 1968 : Lady Coryell
  • 1969 : Coryell
  • 1970 : Spaces avec John McLaughlin, Billy Cobham, Miroslav Vitous, Chick Corea
  • 1971 : Barefoot Boy
  • 1971 : Fairyland, Live in Montreux
  • 1971 : Larry Coryell at The Village Gate
  • 1972 : Offering
  • 1973 : The Real Great Escape
  • 1974 : Introducing Eleventh House with Larry Coryell (avec Eleventh House)
  • 1974 : Larry Coryell and the Eleventh House at Montreux (avec Eleventh House)
  • 1975 : Level One (avec Eleventh House)
  • 1975 : The Restful Mind (avec Ralph Towner, Glen Moore, Collin Walcott)
  • 1975 : Planet End
  • 1976 : Aspects (avec Eleventh House)
  • 1976 : Twin House (avec Philip Catherine)
  • 1976 : The Lion And The Ram
  • 1977 : Two For The Road avec Steve Khan
  • 1977 : Back Together Again (avec Alphonse Mouzon)
  • 1978 : Difference
  • 1978 : Splendid (avec Philip Catherine)
  • 1978 : Standing Ovation
  • 1978 : European Impressions (face A enregistrée live au Montreux Jazz Festival le 23 juillet, face B au Soundmixers à New York City le 17 août)
  • 1979 : Tributaries
  • 1979 : Young Django (avec Stéphane Grappelli)
  • 1981 : Boléro
  • 1984 : The Enormous Radio (avec Simon Bard Group, Paul Wertico)
  • 1985 : Together (avec Emily Remler)
  • 1996 : Sketches of Coryell
  • 1997 : Spaces Revisited
  • 1998 : Cause and Effect (avec Steve Smith, Tom Coster, Victor Wooten)
  • 1999 : Private Concert (Live)
  • 2001 : Count's Jam Band Reunion (avec Steve Marcus)
  • 2002 : Gypsy Blood et Voodoo Crossing (avec Paul Santa Maria)
  • 2002 Aurora Coryellis[4] 3 CD 1972 1976 2002
  • 2006 : Traffic (avec Lenny White, Victor Bailey)
  • 2003 : Three Guitars (avec Badi Assad, John Abercrombie)
  • 2004 : Tricycles
  • 2005 : Electric (avec Lenny White, Victor Bailey)
  • 2006 : Traffic (avec Lenny White, Victor Bailey)
  • 2008 Impressions[5] par Le Larry Coryell Organ Trio
  • 2016 Barefoot Man: Sanpaku[6]
  • 2017 Jazz at Berlin Philharmonic XI: The Last Call[7] avec Philip Catherine

En tant qu'accompagnateur :

  • Chico Hamilton - The Dealer (1966)
  • The Free Spirits - Out of Sight and Sound (1967)
  • Bob Moses (musician) (en) - Love Animal (1967–68)
  • Gary Burton - Duster (1967)
  • Gary Burton - Lofty Fake Anagram (1967)
  • Herbie Mann - Memphis Underground (1968)
  • Steve Marcus (en) - Count's Rock Band (1968)
  • Steve Marcus - The Lord's Prayer (1968)
  • Charles Mingus - Three or Four Shades of Blues (1977)

Références

  1. (en) « Guitarist Larry Coryell, Godfather Of Fusion, Dies At 73 », sur NPR Music (consulté le 20 février 2017).
  2. « Larry Coryell - Emily Remler, by Ben Sidran », sur Talking Jazz (consulté le 3 mars 2021)
  3. (en) Top jazz picks: Julian Coryell plays in tribute to his late father at Dazzle sur The Denver Post
  4. « Aurora Coryellis, by Larry Coryell », sur Larry Coryell (consulté le 3 mars 2021)
  5. « Impressions, by The Larry Coryell Organ Trio », sur Chesky Records (consulté le 3 mars 2021)
  6. « Barefoot Man: Sanpaku, by Larry Coryell », sur Larry Coryell (consulté le 3 mars 2021)
  7. « Jazz at Berlin Philharmonic XI: The Last Call, by Philip Catherine », sur Philip Catherine (consulté le 3 mars 2021)

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Larry Coryell
Listen to this article