Le Défunt récalcitrant - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Le Défunt récalcitrant.

Le Défunt récalcitrant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Défunt récalcitrant
Titre original Here Comes Mr. Jordan
Réalisation Alexander Hall
Scénario Harry Segall (pièce Heaven Can Wait)
Sidney Buchman
Seton I. Miller
Acteurs principaux
Pays d’origine
États-Unis
Genre Comédie
Film fantastique
Film d'amour
Durée 94 minutes
Sortie 1941


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Défunt récalcitrant (titre original : Here Comes Mr. Jordan) est un film américain réalisé par Alexander Hall, sorti en 1941.

Synopsis

Joë, un boxeur, meurt dans un accident d'avion. Mais dans l'au-delà, sa mort n'était pas prévue. On le réincarne dans la peau d'un banquier véreux. Mais Joë est honnête et voudrait bien continuer sa carrière de boxeur et affronter le champion Murdock...

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Le tournage s'est déroulé à Los Angeles.
  • Le film sera suivi en 1947 par L'Étoile des étoiles, du même réalisateur.
  • Première adaptation de la pièce d'Harry Segall, elle le sera de nouveau par Warren Beatty et Buck Henry avec Le Ciel peut attendre (1978), puis par Chris Weitz et Paul Weitz avec Les Pieds sur terre (2001).
  • James Gleason a été nommé à l'Oscar du meilleur second rôle masculin pour son interprétation de Max Corkle. C'était la première fois dans l'histoire des Oscars qu'une personne était nommée pour un rôle pour lequel une autre personne le serait plus tard. Jack Warden l'ayant été également pour son interprétation dans Le ciel peut attendre (1978).
  • À noter, une petite apparition (non créditée), de l'acteur Lloyd Bridges dans le rôle de Sloan, pilote de l'avion no 22[1].

Récompenses et distinctions

  • Oscar du meilleur scénario adapté, ainsi que nominations aux Oscars du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure photographie, meilleur acteur pour Robert Montgomery et meilleur second rôle masculin pour James Gleason en 1942.

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Le Défunt récalcitrant
Listen to this article