Lexy - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Lexy.

Lexy

Lexy

Église de la-Nativité-de la-Vierge.

Héraldique
Administration
Pays
France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Longwy
Maire
Mandat
Gérard Allieri
2020-2026
Code postal 54720
Code commune 54314
Démographie
Gentilé Léxéens [1]
Population
municipale
3 784 hab. (2018 en augmentation de 11,07 % par rapport à 2013)
Densité 632 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 07″ nord, 5° 43′ 59″ est
Altitude Min. 239 m
Max. 380 m
Superficie 5,99 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Longwy (partie française)
(banlieue)
Aire d'attraction Longwy
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Longwy
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Lexy
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Lexy
Géolocalisation sur la carte : France
Lexy
Géolocalisation sur la carte : France
Lexy

Lexy est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est. Elle fait partie de la communauté d'agglomération de Longwy et à l'agglomération transfrontalière du pôle européen de développement.

La commune organise depuis 2005 le Festival de bande dessinée de Lexy.

Géographie

Urbanisme

Typologie

Lexy est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Longwy (partie française), une agglomération internationale dont la partie française regroupe 11 communes[5] et 48 872 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Longwy dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 23 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[8],[9].

Occupation des sols

Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (43 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (57,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (43 %), zones urbanisées (23,2 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (17,1 %), forêts (16,7 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

Toponymie

Le nom de Lexy apparait dès le XIIIe siècle dans les chartes de l'abbaye de Saint-Pierremont[réf. nécessaire].

Histoire

On trouve quelques traces d'une occupation gallo-romaine du site[réf. nécessaire].

Le territoire de la commune actuelle a changé de mains à de nombreuses reprises au cours de l'histoire[précision nécessaire], elle fut longtemps un domaine du comté de Bar et ce n'est qu'au moment du rattachement du duché de Lorraine à la France en 1766 que Lexy devient définitivement française.

La région fut le théâtre de plusieurs batailles au début de la Première Guerre mondiale. Le eut lieu la bataille de Lexy dont l'ossuaire militaire marque le souvenir.

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 En cours
(au 28 mai 2020)
Gérard Allieri[12],[13]
Réélu pour le mandat 2020-2026
DVD Ancien directeur des ressources humaines

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[15].

En 2018, la commune comptait 3 784 habitants[Note 3], en augmentation de 11,07 % par rapport à 2013 (Meurthe-et-Moselle : +0,34 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1836 1841 1861 1866 1872 1876
342288358333352375391413403
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
448416390450429426548502937
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
1 1681 0059459862 1432 6273 0133 3772 962
1999 2006 2011 2016 2018 - - - -
2 9932 8743 1763 6073 784----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

À l'instar des autres communes du Pays Haut, Lexy a connu une importante croissance démographique de la fin du XIXe siècle au début des années 1980, lorsque les grandes fermetures d'usines liées à la sidérurgie ont eu lieu. Après une relative diminution durant les années 1980 et 1990, la population est repassée au-dessus de 3 000 habitants au cours des années 2000. En effet, l'importante croissance du travail transfrontalier, notamment à destination du Luxembourg, depuis les années 1990, a amené une nouvelle dynamique de croissance démographique dans la région, dont Lexy, disposant d’infrastructures collectives de qualité, d'une bonne accessibilité et d'une relative tranquillité, bénéficie. À l'image du pays, la population lexéenne est aujourd'hui vieillissante et au cours des années 2000, la commune aura connu la fusion des deux groupes scolaires et l’ouverture d’une maison de retraite.

Manifestations culturelles et festivités

Depuis 2005, la ville accueille le Festival de bande dessinée de Lexy. Des dessinateurs de renom tels que Georges Ramaïoli, Édouard Aidans, Louis-Michel Carpentier, Dino Attanasio ou encore Daniel Kox ont participé à ce festival.

Lieux de cultes

Économie

La maison d'édition Le Sphinx des glaces est basée rue de Longwy[18] à Lexy : elle publie des adaptations en bande dessinées des romans de Jules Verne, des ouvrages régionalistes ainsi que la série jeunesse Les compagnons de Villers-la-Chèvre.

Enseignement

L'école primaire de Lexy a été construite en 1935 par les architectes Pierre Le Bourgeois et Jean Zimmermann[19].

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'Ossuaire militaire fut érigé en souvenir de la bataille de 1914.
  • Église paroissiale de la-Nativité-de la-Vierge. L'ancienne église paroissiale non documentée, située au lieu-dit Hachon, au bout du village, ayant été détruite par les guerres du XVIIe siècle, le culte est transféré dans la chapelle des Mercy, augmentée en 1696, d'un petit chœur : menaçant ruine en 1788, elle est reconstruite en 1789-1790, date portée par la pierre de consécration, Charles-Antoine-Florentin d'Ollières étant alors curé. Endommagée par la foudre en 1847, la tour est exhaussée de deux niveaux avec terrasse en 1849, sur le modèle de Longwy-Haut. Devenue trop petite en raison de l'accroissement de la population, l'église est détruite en 1963 à l'exception de la tour, la nef et le chœur étant reconstruits en 1964, aux frais du comité d'équipement ecclésial. L'église contemporaine possède une tour-clocher datant du XVIIIe siècle et servant d'observatoire. En son sein on peut découvrir de grands tableaux contemporains surplombant l'autel et des pièces d'orfèvrerie ancienne.

Personnalités liées à la commune

  • Marc Jakubowski, auteur, organisateur du festival de bande dessinée de Lexy.
  • Olivier Wozniak, dessinateur de bandes dessinées, a passé son enfance à Lexy.
  • Cyrille Thouvenin, acteur, a passé son enfance à Lexy.

Héraldique

Blason
Parti d’azur à deux bars adossés d’or accompagnés de quatre croix pommetées au pied fiché de même, et de sinople à trois annelets d’or accompagnés en pointe par une étoile de même[20].
Détails
Création Marcel Mourlon. Adopté en 1977.

Voir aussi

Bibliographie

  • Lexy, 2000 ans d'histoire, Olivier Cortési. Editions Cœur d'Occident, 2010.

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

Notes

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références

  1. https://www.habitants.fr/meurthe-et-moselle-54
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Longwy (partie française) », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. « Résultats des élections municipales 2020 - Maire sortant », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le ).
  13. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. page internet de l'éditeur
  19. Notice no IA00060551, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. http://www.lexy.fr/blason-lexy/
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Lexy
Listen to this article