Ligne 12 (Infrabel) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ligne 12 (Infrabel).

Ligne 12 (Infrabel)

Ligne d'
Anvers-Central à la frontière néerlandaise (Roosendael)

Carte de la ligne

Train sur la ligne entre Kapellen et Heide
Pays
Belgique
,
Pays-Bas
Villes desservies Anvers, Roosendaal
Historique
Mise en service 1854
Concessionnaires AR (1853 – 1863)
Grand Central Belge (fusion) (1863 – 1880)
Chemins de fer de l’État belge puis SNCB (nationalisation) (1880 – 2005)
Infrabel (depuis 2005)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 12
Longueur 64,4 km
Écartement standard (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
de Anvers à Essen
1500 V continu
de Essen à Lage Zwaluwe
Nombre de voies Double voie
Signalisation lumineuse Infrabel + Prorail
Trafic
Propriétaire Fonds de l'infrastructure ferroviaire
Exploitant(s) SNCB, NS
Trafic Voyageurs, fret

La ligne 12, ou ligne d'Anvers-Central à la frontière néerlandaise (Roosendael)[1], est une ligne ferroviaire belge. Elle relie Anvers à Lage Zwaluwe (anciennement la gare de la compagnie "Anvers-Rotterdam" à Moerdijk). Elle fut la première liaison transfrontalière entre les deux pays.

Parcourable à 130 km/h seulement, elle a depuis le début du XXIe siècle perdu son trafic international voyageur le plus prestigieux au profit de la HSL-Zuid (Thalys et V250 "fyra").

Histoire

Ligne AR

Le , la Belgique et les Pays-Bas ont conclu un traité visant à construire une ligne de chemin de fer reliant Anvers à Rotterdam. La Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam (AR) est créée et en reçoit les concessions : la belge d'Anvers à la frontière des Pays-Bas et la concession néerlandaise Hollandsch Diep à la frontière de la Belgique.

Lors de l'assemblée générale de la société AR, le , il est annoncé que les 27 kilomètres de la section entre Anvers et la frontière sont en état pour être ouverts à l'exploitation depuis le mais que l'ouverture a été repoussée du fait de problèmes de douanes posées par l'exploitation de relations internationales. Sur le parcours de cette section on trouve cinq stations : Anvers l'origine, Ekeren (Eekeren), Kapellen (Cappellen), Kalmthout (Calmpthout) et Essen (Esschen), ainsi que trente quatre maisonnettes et loges de gardes[2].

Le , la section reliant Anvers à Roosendaal est inaugurée. Le de la même année, la section Roosendaal - Oudenbosch est à son tour ouverte, suivie deux bons mois plus tard (le 24 décembre) par le tronçon Oudenbosch - Zevenbergen et enfin le par une connexion avec le port de Moerdijk où les voyageurs pouvaient embarquer sur un ferry. Une gare fut construite pour la compagnie, Moerdijk AR. Elle se trouvait en face de la gare des Chemins de fer de l’État hollandais (Staatsspoorwegen).

Ligne exploitée par le Grand Central Belge

En 1863, la société AR et la société de l'Est Belge créent une structure spécifique, qu'elles dénomment Grand Central Belge, pour l'exploitation de leurs lignes.

Le , une courbe est posée par la compagnie de l'état néerlandais (staatspoorwegen) entre Zevenbergen à Lage Zwaluwe, sur la ligne Bréda - Rotterdam qui franchit le Hollands diep.

Jusque-là, la ligne traverse Anvers, parfois en chaussée (comme à la Trapstraat et la Hollandstraat), ce qui occasionne beaucoup de désagréments aux riverains. En 1871, il a été décidé de remplacer cette traversée par une ligne contournant le centre ville par l'est et rehaussée pour éviter les passages à niveaux. Ce contournement ferroviaire est inauguré le .

Ligne de l'État belge

En 1880, la Belgique nationalise le Grand Central, l'AR est démantelé et les chemins de fer de l'état reprennent l'exploitation du côté néerlandais, ce qui induit de démanteler le tronçon Zevenbergen - Moerdijk AR redondant avec une ligne de cette compagnie. La ligne est également dédoublée à cette époque.

Le , la ligne est électrifiée aux tensions de 3 kV côté belge et 1,5 kV côté néerlandais. Une écluse électrique est créée dans les faubourgs de Roosendaal.

En 1998 débute un chantier énorme qui durera près de 10 ans et dont l'objectif est d'éviter la perte de temps liée à la remise en tête des trains en gare d'Anvers Central, qui dispose de 10 voies en impasse. Les 4 voies centrales font place à un puits qui donne accès à deux niveaux souterrains dotés chacun de 4 voies dont les plus profondes se prolongent vers le nord par le tunnel de jonction d'Anvers (nl)et rejoignent la ligne de ceinture à proximité de la gare d'Anvers-Dam. Le tunnel est inauguré le . En 2011, les derniers trains réguliers de voyageurs sont tous redirigés vers le tunnel de jonction, provoquant l'abandon des gares d'Anvers-Est et Anvers-Dam[3].

Caractéristiques

La ligne est en grande partie rectiligne et son relief est quasi nul. Malgré cela, la vitesse commerciale est limitée à 130 km/h. La ligne comporte de nombreux passages à niveau.

Des bâtiments de gare d'origine, seule la gare de Kapellen a survécu, non sans une rénovation durant la seconde moitié du XXe siècle qui entraîna la disparition du deuxième étage et une modification de la façade. Les autres ont été démolies avant 1900.

Aux Pays-Bas, les gares d'Oudenbosch[4] et Zevenbergen[5] existent toujours et ont été restaurées.

Exploitation

La SNCB opère...

  • une relation Intercity cadencée à l'heure relie Essen à Anvers, Bruxelles et Charleroi. Ce train était amorcé à Roosendaal
  • une relation omnibus relie Roosendael à Anvers

Les NS opèrent...

  • une relation Intercity Vlissingen - Roosendaal
  • une relation omnibus Roosendael - Lage Zwaluwe - La Haye

NS Highspeed et la SNCB opèraient une relation Intercity "Benelux" Bruxelles - Anvers - Amsterdam cadencée à l'heure. Après l'expérience ratée des "Fyra" V250, elle revint aux rames tractées de voitures ICR mais utilisant la LGV4 à la place de la ligne 12.

Notes et références

  1. « Liste des lignes ferroviaires », sur Infrabel (consulté le 13 janvier 2016).
  2. Jacques Bresson, « Assemblée générale du 4 mai 1854 des acctionnaires du chemin de fer d'Anvers à Rotterdam », dans Cours général des actions des entreprises industrielles et commerciales, Typ. Penaud frères, (lire en ligne), p. 297
  3. (nl-BE) JoRo, « TreinTramBus verbolgen over definitieve sluiting station Antwerpen-Dam », sur Gazet van Antwerpen (consulté le 16 avril 2019)
  4. (nl) « station Oudenbosch - foto's en omschrijving op stationsweb », sur www.stationsweb.nl (consulté le 16 novembre 2018)
  5. (nl) « station Zevenbergen - foto's en omschrijving op stationsweb », sur www.stationsweb.nl (consulté le 16 novembre 2018)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ligne 12 (Infrabel)
Listen to this article