Ligne 135 (Infrabel) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ligne 135 (Infrabel).

Ligne 135 (Infrabel)

Ligne 135
Ligne de Walcourt à Florennes (Pavillons)
via Morialmé

Carte de la ligne
Pays
Belgique
Villes desservies Morialmé, Walcourt
Historique
Mise en service 1848 – 1908
Fermeture 1954 – 1980
Concessionnaires Entre-Sambre-et-Meuse (1845 – 1864)
Grand Central Belge (1864 – 1897)
État belge (1897 – 1926)
SNCB (1926 – 2015)
Infrabel (à partir de 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 135
Longueur 14,3 km
Écartement standard (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 14 
Nombre de voies Voie unique
Double voie entre Walcourt et Rossignol

La courte ligne 135 Walcourt - Morialmé ( - Florennes), fut établie en deux étapes : la Compagnie de l'Entre Sambre et Meuse à d'abord relié Morialmé (et ses mines) à Walcourt. Ensuite, la compagnie de l'Est (Belge) a réalisé une section de la ligne 138 désormais considérée comme une portion de la ligne 135.

Ces deux compagnies fusionnent en 1864. Cette collaboration constituant un prélude à la fusion au sein de la compagnie du Grand Central Belge, dans une logique de maillage des lignes Nord-Sud de l'entre Sambre et Meuse, comme c'est également le cas des lignes 136, 136A et 136B.

Historique

L'ancienne route sur le pont dit des «Sept Ponts» entre Fairoul et Rossignol
L'ancienne route sur le pont dit des «Sept Ponts» entre Fairoul et Rossignol
  • En 1848, la Compagnie de l’Entre Sambre et Meuse inaugure une relation Charleroi - Walcourt - Morialmé, afin d'améliorer le transport de minerais entre Morialmé et la sidérurgie carolo.
  • Entre 1852 et 1854, la compagnie inaugurera la liaison entre Rossignol et Florennes-Sud d'une part, et la ligne principale entre Walcourt et la Meuse à Vireux-Molhain, via Mariembourg. Les antennes de Morialmé et Florennes, toutes deux en impasse, seront alors considérées comme secondaires par rapport à la liaison internationale qui deviendra la ligne 132.
  • En 1855, la compagnie de l'Est belge inaugure la ligne 138, laquelle passe à un kilomètre et demie de Morialmé, qui reste une gare en impasse[1].
  • En 1864, cette collaboration se prolonge et prend la forme de la Compagnie du Grand Central. Celle-ci associe notamment les Compagnies de l'est et de l'entre Sambre et Meuse. Par contre, bien que les deux compagnies desservent Florennes, elles n'y seront pas interconnectées avant 1910.
  • En 1877, la section Walcourt - Rossignol est dédoublée afin de faciliter la desserte des lignes 135 et 136 au départ de Walcourt.
  • En 1897, le Grand central belge est repris par les Chemins de fer de l'État belge.
  • Au début du XXe siècle, l’État belge, prévoit de simplifier le nœud ferroviaire de Florennes, qui comprend cinq lignes et plusieurs gares en impasse. Ce plan prévoit la réalisation d'une nouvelle section, comportant la gare de Florennes-Central, reliant la ligne 136 à la ligne de l'Est-Belge.
  • Ces nouvelles lignes et raccordements aux lignes existantes, ainsi que la gare de Florennes-Central, sont inaugurés en 1910, sauf la portion entre Morialmé et Florennes-Pavillons qui fut mise en service dès 1908.
  • En 1954, la SNCB décide de transférer le trafic voyageur vers la route. La section à double voie est ramenée à voie unique. Seul le tronçon Fraire - Florennes reste desservi régulièrement par des trains caboteurs, depuis Florennes. La voie est démontée entre Rossignol et Fraire dès 1959, la section Walcourt - Rossignol subsiste pour la desserte de la ligne 136.
  • En 1970, les barrages de l'Eau d'Heure induisent l'inondation d'une partie de la ligne 132. La SNCB décide alors de réutiliser d'anciennes ligne pour contourner l'obstacle : une série de tronçons des lignes 135 (Walcourt - Rossignol), 136 (Rossignol - Yves-Gomezée) et 136B (Jamagne - Senzeille), ainsi qu'une nouvelle courbe entre Yves-Gomezée et Jamagne.
  • En 1976, la section Fraire - Morialmé n'est plus desservie, suivie en 1980 par le tronçon subsistant, tout comme les autres lignes subsistant dans la région de Florennes. La voie est démontée l'année suivante.

Utilisation

L'assiette de voie est inutilisée entre Rossignol et Florennes.

La ligne 132N utilise le tronçon Walcourt - Rossignol et voit essentiellement passer les autorails de la Série 41 (SNCB) qui assurent la relation InterRegio (IR) et Omnibus (L) Charleroi - Couvin. Il subsiste également un trafic de fret lourd, assuré par des Série 77 (SNCB) (parfois en triple traction) entre la carrière "Les Petons" à Yves - Gomezée et l'Allemagne via Walcourt.

Notes et références

  1. « Belgische spoorlijnen », sur users.telenet.be (consulté le 16 juin 2019)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ligne 135 (Infrabel)
Listen to this article