Liste des grands maîtres de l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Liste des grands maîtres de l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte.

Liste des grands maîtres de l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le supérieur de l'ordre souverain de Malte porte le titre de grand maître. Le grand maître est élu à vie par le chapitre général de l'Ordre. Ce titre est la plus haute autorité de l’Ordre. Il possède les mêmes droits et le même rang que les cardinaux.

Ordre de facto (1798-1879)

Paul Ier de Russie72e grand maître de facto de 1798 à 1801
Paul Ier de Russie
72e grand maître de facto de 1798 à 1801
Giovanni Battista Tommasi 73e grand maître de 1803 à 1805
Giovanni Battista Tommasi 73e grand maître de 1803 à 1805

À partir de l'abdication, en 1799, du dernier grand maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Ferdinand de Hompesch, l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem perdure de facto sous la responsabilité de Paul Ier de Russie. À partir de 1801, le statut de l'Ordre est discuté par les historiens jusqu'à la réélection d'un grand maître en 1879. Entre 1805 et 1879, aucun grand maître n'est élu à la tête de l'Ordre qui ne dispose plus de territoire depuis 1798, le pape ayant suspendu toute élection. Pour certains auteurs l'Ordre n'a plus d'existence légale à partir du décès de Tommasi. Devant cet « État sans territoire », le pape Léon XI lui accorde en 1826 un couvent et une église à Ferrare en Italie. En 1834, bien ancré en Italie, l'Ordre installe définitivement son état-major à Rome avec la bénédiction papale.

Titre Portrait Nom Période Maison cheftaine
72e grand maître

de facto

Paul Ier de Russie 1798–1801 Saint-Pétersbourg
Intérim Nikolaï Saltykov 1801–1803
73e grand maître
Giovanni Battista Tommasi 1803–1805 Messine et Catane
Interim Guiseppe Caracciolo di Sant'Erasmo 1805 Catane
Intérim Innico Maria Guevara-Suardo 1805–1814
Intérim Andrea Di Giovanni y Centellés 1814–1821
Intérim Antoine Busca 1821–1834 Ferrare
Intérim Carlo Candida 1834–1845 Rome
Intérim Filippo di Colloredo-Mels 1845–1864
Intérim Alessandro Borgia 1865–1871
Intérim Giovanni Battista Ceschi a Santa Croce 1871–1879

Ordre souverain de Malte (depuis 1879)

À partir de 1864, l'organisation en « langues » de l'ordre de Malte disparaît au profit de la création d’« associations nationales » ou de « prieurés ». En 1879, le pape Léon XIII rétablit la dignité de grand maître qui était vacante depuis la mort de Tommasi en 1805. Pour certains historiens, qui reprennent la position de l'ordre souverain de Malte, ce rétablissement est un des signes de la renaissance de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem dans l'ordre souverain de Malte.

En 1951, le cardinal Nicola Canali, grand maître de l’ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem et grand prieur de l’ordre souverain de Malte à Rome, essaie en vain de se faire élire grand maître de l’ordre souverain de Malte[1] ; mais le cumul de ces fonctions avec celle du Saint-Sépulcre est incompatible. Ses desseins échouent, mais il en résulte une profonde crise de dix ans sans élection d'un grand maître à la tête de l'Ordre. C'est le que l'Ordre obtient la reconnaissance de sa souveraineté par le tribunal cardinalice sous le nom d'« ordre souverain militaire jérosolymitain de Malte »[2].

L'approbation, en 1961, par le pape Jean XXIII, de la charte constitutionnelle actuelle donne à l'ordre souverain de Malte toutes ses capacités d'être et d'action. Cet acte est le fondement constitutionnel actuel de l'ordre souverain de Malte et définit son organisation contemporaine[3].

No. Title Picture Name Time in office Notes
74[4] Prince et Grand Maitre
Giovanni Battista Ceschi
a Santa Croce
1879–1905 Restauration du titre de Grand Maitre après 75 ans d'interruption, décision confirmée par le Pape Léon XIII
75[4] Prince et Grand Maitre
Galeas von Thun und
Hohenstein
1905–1931
76[4] Prince et Grand Maitre
Ludovico Chigi Albani
della Rovere
1931–1951
Lieutenant général
Antonio Hercolani Fava
Simonetti
1951–1955
Lieutenant général
Ernesto Paternò Castello
di Carcaci
1955–1962
77[4] Prince et Grand Maitre
Angelo de Mojana di Cologna 1962–1988
Lieutenant ad interim
Jean Charles Pallavicini 1988
78[4] Prince et Grand Maitre
Andrew Bertie 1988–2008 Révision partielle en 1997 de la Constitution de 1961.[5],[6]
Lieutenant ad interim
Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto 2008
79[4] Prince et Grand Maitre
Matthew Festing 2008–2017 Premier Grand Maitre depuis la révision de 1997. Il démissionna en 2017 suite à une dispute avec la Vatican.[7]
Lieutenant ad interim
Ludwig Hoffmann-Rumerstein 2017
Lieutenant du Grand Maitre
Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto 2017–2018
80[4] Prince et Grand Maitre
Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto 2018–2020
Lieutenant ad interim Ruy Gonçalo do Valle Peixoto de Villas Boas 2020
Lieutenant du Grand Maitre Marco Luzzago 2020–présent

Annexes

Références

  1. Bertrand Galimard Flavigny, op. cit., p. 265.
  2. Breycha-Vauthier (1956), p. 502
  3. Charte constitutionnelle de l'Ordre Sourerain de Malte (1961) p. 9.
  4. a b c d e f et g Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées SMOM_numbering
  5. Constitutional Charter and Code of the SMOM (1997).
  6. The sovereign status of the SMOM had been in question as the previous constitution had implied dependence on the Holy See (which had itself been recognized as sovereign in 1922). Papal approval of the election of the Grand Master is no longer explicitly required. Bo J. Theutenberg, The Holy See, the Order of Malta and International Law (2003), (ISBN 91-974235-6-4)
  7. Philip Pullella, « Knights of Malta head resigns after dispute with Vatican », Reuters, (consulté le 25 janvier 2017)

Sources bibliographiques

  • Bertrand Galimard Flavigny, Histoire de l'ordre de Malte, Perrin, Paris, 2006

Lien externe



{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Liste des grands maîtres de l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte
Listen to this article