Louis de Chappedelaine - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Louis de Chappedelaine.

Louis de Chappedelaine

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2019). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Louis de Chappedelaine

Louis de Chappedelaine en 1932.
Fonctions
Ministre des Colonies

(3 mois et 14 jours)
Président Paul Doumer
Albert Lebrun
Président du Conseil André Tardieu
Gouvernement Tardieu III
Prédécesseur Paul Reynaud
Successeur Albert Sarraut
Ministre de la Marine militaire

(8 jours)
Président Albert Lebrun
Président du Conseil Édouard Daladier
Gouvernement Daladier II
Ministre de la Marine marchande
Député des Côtes-du-Nord
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Just (Ille-et-Vilaine)
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Ville-d'Avray
Parti politique AL (1910-1914)
NI (1914-1924)
GR (1924-1936)
GDRI (1936-1940)

Louis-Marc-Michel de Chappedelaine, est un homme politique français, né le à Saint-Just (Ille-et-Vilaine) et mort le (à 63 ans) à Ville-d'Avray (Seine-et-Oise).

Le collège public de Plénée-Jugon porte aujourd'hui son nom.

Biographie

Fils d'Édouard-Joseph-Marie de Chappedelaine, officier de marine, et d'Anaïs-Marie-Louise du Bouays de Couësbouc, il devint avocat. Maire de Plénée-Jugon, où il possédait le château de la Villeneuve Sainte-Odile (également propriétaire du château de Beaubois à Bourseul), et conseiller général des Côtes-du-Nord depuis 1908, il est élu député des Côtes-du-Nord en 1910. Il s'inscrivit au groupe de l'Action libérale. Il est réélu constamment jusqu'à sa mort.

Il est ministre de la Marine marchande du au (gouvernements Pierre Laval 1 2 et 3), des Colonies du au (Gouvernement André Tardieu (3)), de la Marine Militaire du au (Gouvernement Édouard Daladier (2)) et de la Marine Marchande du au (Gouvernement Albert Sarraut (2)) et du au (Gouvernement Édouard Daladier (3)).

Il épouse Yvonne de Chavagnac, fille du marquis Édouard de Chavagnac et de Céleste Le Gonidec de Traissan.

Louis Mermaz révèle dans ses mémoires[1] que son frère Michel et lui sont les fils du couple illégitime, secret mais lié pendant 30 ans, formé par sa mère et Louis de Chappedelaine. En révélant ce fait en 2013, Louis Mermaz a confié qu'il a redouté, tout au long de sa carrière publique, d'être mis en difficulté par la révélation de cette origine tenue secrète[2].

Mandats nationaux

Fonctions gouvernementales

Mandats locaux

Décorations

Notes et références

  1. Louis Mermaz, Il faut que je vous dise, (Cité notamment par Frédéric Mitterrand, « Jour de Fred : Louis Mermaz » [archive], sur France Inter, 30 octobre 2013.)
  2. « Louis Mermaz, interviewé à propos de ses Mémoires », sur Franceculture.fr, France Culture,
  3. « Décret n°2002-88 du 17 janvier 2002 relatif à l'ordre du Mérite maritime », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )

Voir aussi

Bibliographie

  • « Louis de Chappedelaine », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Articles connexes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Louis de Chappedelaine
Listen to this article