Ma vie est un enfer (film) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ma vie est un enfer (film).

Ma vie est un enfer (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ma vie est un enfer
Réalisation Josiane Balasko
Scénario Josiane Balasko
Joël Houssin
Acteurs principaux
Sociétés de production Ciby 2000
Les Films Flam
TF1 Films Production
Pays d’origine
France
Genre Comédie
Durée 108 minutes
Sortie 1991


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ma vie est un enfer est un film français réalisé par Josiane Balasko, sorti en 1991.

Synopsis

Léah Lemonnier (Josiane Balasko) a 35 ans et agit continuellement de manière honnête et simple. Pourtant, en vérité, sa vie est vraiment morne et déprimante. Son travail de secrétaire la mine. Son chef est un dentiste irascible qui passe son temps à la houspiller. Son analyste (Richard Berry) ne voit en elle qu'une source de revenus faciles et ne fait même pas l'effort de l'écouter, remplissant par exemple sa liste de courses quand elle se confie. Le voisin de Léah, M. Chpil (Jean Benguigui), est obsédé sexuel et fêtard jusqu'à pas d'heures. Sa mère Flo (Catherine Samie) cumule les défauts : nymphomane, égoïste, avare, méprisante et narcissique. Tout en faisant preuve de son profond mépris envers sa fille dont c'est l'anniversaire, elle ne vient la voir que pour recevoir son chèque de loyer. Flo lui laisse aussi son chien à garder et diverses breloques assez laides dont elle veut se débarrasser.

Un soir, Léah lit à voix haute les gravures latines inscrites sur l'envers d'un miroir reçu de sa mère. De cette manière, elle invoque involontairement un démon dans son appartement. Cet être prend l'apparence d'un séduisant garçon, Abargadon (Daniel Auteuil). Dès qu'il voit Léah, une seule idée lui vient, continuelle et entêtée, proposer à sa proie de faire un pacte avec lui. Le démon affirme qu'il se mettra « à son entier service » en échange de son âme, sans rien lui indiquer d'autre - par exemple le coût à venir ou la durée de son service -

La jeune femme ne désire ce pouvoir. Elle cherche à s'extraire de l'emprise diabolique avec honnêteté. Abar n'en a cure. Il est sournois, très obstiné et surtout beaucoup plus puissant qu'elle. Il est capable de créer l'anarchie dans sa vie. Ainsi, il lui fait perdre son emploi (tout en faisant une forte mauvaise publicité au dentiste qu'il affuble d'une dentition horrible), provoque la pagaille dans l'appartement et transforme le chien de la mère en cochon, fait apparaître des rides monstrueuses sur le visage maternel (qui s'effacent pourtant) et la fait virer de chez le psy lorsqu'elle avoue à ce dernier qu'elle a perdu son emploi.

Mise devant le fait accompli, forcée de se remettre en question, ses habitudes brisées, Léah ressent une profonde amertume d'avoir été méprisée par tous ceux qui la croisent et qui abusent de sa crédulité. Cette remise en cause est ce que cherchait le démon. De guerre lasse, elle signe donc le document qu'il lui propose. Léah réclame comme vœu de se transformer alors en son opposée physique : elle devient une créature de rêve de grande taille, élancée, svelte et blonde. Elle garde cependant son caractère et sa lucidité. Léah, sous un pseudonyme, cherche à séduire son psy pour lequel elle a une attirance. Elle va le rencontrer incognito sur un terrain de golf sous sa nouvelle apparence. Cette métamorphose lui plaît beaucoup. Elle va plus tard se venger du médecin, qu'elle comprend en l'écoutant discrètement être un homme très superficiel et narcissique.

L'archange Gabriel (Michael Lonsdale) va pourtant modifier cet état de fait. Il veille sur ses ouailles avec application, aidé de ses anges. Abar, enivré dans un bar tenu par des démons, s'enorgueillit devant son public du pacte signé avec Léah. C'est une personne innocente (qui n'est pas censée recevoir le pacte au départ), ce qui l'assure d'une sorte de promotion parmi les siens. L'archange se rend directement dans les lieux. Il a prévalence parmi les êtres démoniaques, ce qui le rend tout puissant et intouchable. Il connait tout comme Abar les véritables tenants d'un pacte démoniaque : la personne signataire meurt toujours à la fin d'un temps imparti ; ici le contrat a une durée de trois mois. Le démon s'est abstenu d'avouer cette clause en toute connaissance de cause. La cible visée au départ, avec l'accord de l'Archange, était en fait Flo, ce qui explique comment le miroir était en sa possession au départ. La naïveté de Léah et son bon comportement émeuvent Gabriel, puisqu'elle est promise au Paradis et ne mérite pas de se voir raccourcir sa vie. Gabriel annule donc le pacte sans qu'Abar puisse dire quoi que ce soit.

Le soir même, Abar et Léah se promènent à Paris, désœuvrés. La jeune femme se languit devant une robe de couturier placée dans une vitrine, rêvant éveillée de pouvoir la porter. Abar, à l'encontre des ordres de Gabriel, la lui offre. Il emploie aussi ses pouvoirs dans un cabaret en métamorphosant des convives et Léah en animaux sous couvert de prestidigitation. Elle vit ce soir-là une soirée magique.

L'archange, au petit matin, fait kidnapper le démon, puis le juge coupable d'avoir outrepassé ses droits. Gabriel fait comprendre à Abargadon qu'une punition à hauteur de sa faute est inévitable. Ayant prévalence sur lui, il lui ôte aussi tout pouvoir, le faisant devenir simple humain et promis à la mort au bout de trois mois : il avait conscience que Léah ne devait plus vivre le pacte.

L'humaine prend connaissance de ce qu'il est advenu d'Abargadon. Elle décide de l'aider et se confesse dans une église, sous le regard ahuri du prêtre face à sa demande de parler directement à l'archange Gabriel. En haut lieu, ce dernier reçoit la confession. Il se rend sur Terre pour vérifier par lui-même et écoute la jeune femme. Elle lui demande de faire preuve de mansuétude. Il accepte de modifier la punition du démon à condition que ce dernier ne commette aucun pêché pendant la période de probation.

Léah et Abar doivent apprendre à vivre ensemble. Se retrouver sans pouvoirs est particulièrement pénible pour l'ancien démon, lui qui s'était habitué aux mirifiques possibilités qui lui sont désormais interdites. Entre autres déconvenues qu'il ne peut pas altérer, ils se font virer de l'appartement maternel et ils vivent sans le sou dans un hôtel miteux.

Les lieux sont particulièrement insalubres et prennent feu un soir. Abargadon recherche Léah et entre dans le bâtiment, présumant sans erreur qu'elle puisse être dedans. Ayant longtemps vécu parmi les flammes, il ne les craint pas. Il n'a aucune difficulté à s'en approcher. Sur le chemin pour retrouver sa compagne, il sauve un enfant dans une chambre. Il le fait sortir. Il trouve Léah qui est inerte sur un lit, intoxiquée par la fumée et à l'article de la mort.

À l'hôpital, juste quelques minutes avant la fin des trois mois de probation, Abargadon voit sa compagne faire un arrêt cardiaque. Elle est mourante. Les médecins sont impuissants. Il décide de la sauver et de lui donner son sang par transfusion, malgré le risque qu'il puisse en mourir lui-même. Alors que le couple souhaitait vivre ensemble à la fin du temps imparti, Léah ne reconnaît pas du tout Abar dès qu'elle reprend connaissance et elle le laisse en plan, esseulé, tandis qu'elle est emportée par des médecins.

L'archange Gabriel, après en avoir décidé avec Dieu, décide entretemps de convertir l'âme d'Abargadon sans qu'il n'en meure prématurément et de le faire devenir humain pour le remercier de son acte de dévouement envers l'enfant qu'il a sauvé.

Quelques mois plus tard, Léah est à la tête d'une entreprise pharmaceutique fleurissante. Elle devenue une femme d'affaires redoutable et sans scrupules, houspillant son ancien patron dentiste qu'elle emploie à son tour avec rudesse. De manière flagrante, elle n'a plus rien de son ancien caractère. Un soir, elle surprend Abar en train de cambrioler l'entreprise, probablement sur commande, dans le but de voler les brevets gardés dans un coffre-fort.

Elle propose de suite un contrat à Abar contre son âme. Elle a aussi perdu tous ses souvenirs le concernant, elle ne le croit donc pas quand il lui indique avoir été un démon (elle le voit comme un simple d'esprit). Lui se rappelle d'elle sans erreurs.

Il est donc possible de comprendre que Léah s'est retrouvée démone du fait de la transfusion sanguine et qu'elle apprécie particulièrement cet état de fait, devenue à son tour cruelle et orgueilleuse.

Abar profite de ses connaissances antérieures. Il négocie un contrat avantageux pour tous les deux : une longue vie d'amour charnel entre lui et Léah. Elle est surprise par une telle demande, mais elle accepte et ils roulent sur le sol.

Fiche technique

Distribution

Les parodies

Dans ce film, sont parodiés entre autres :

  • Les compagnies d'assurance et leurs clauses en petits caractères ;
  • La psychanalyse : le psychanalyste remplit sa liste de courses (en) pendant que sa cliente lui raconte sa vie ; quand sa cliente prend sa revanche, Richard Berry parodie la terminologie de Freud.

Box-Office

Le film a fait 1 170 523 entrées en France.

Voir aussi

Bibliographie

  • Patrick Glâtre, Val-d'Oise, terre de tournage, Cergy-Pontoise, Comité du Tourisme et des Loisirs du Val-d'Oise, , 118 p., p. 75.

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ma vie est un enfer (film)
Listen to this article