Marcus Berg - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Marcus Berg.

Marcus Berg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marcus Berg

Marcus Berg lors de la Coupe du monde 2018.
Situation actuelle
Équipe
FK Krasnodar
Numéro 33
Biographie
Nationalité
Suédois
Naissance (34 ans)
Lieu Torsby (Suède)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
Torsby IF
2002
IFK Velen
2003-2004
IFK Göteborg
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2005-2007
IFK Göteborg
097 (38)
2007-2009
FC Groningue
069 (44)
2009-2013
Hambourg SV
070 (13)
2010-2011
PSV Eindhoven
041 (11)
2013-2017
Panathinaïkos
151 (95)
2017-2019
Al Ain Club
065 (48)
2019-
FK Krasnodar
056 (22)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-2005
Suède -19 ans
008 0(3)
2006-2009
Suède espoirs
019 0(8)[1]
2008-
Suède
082 (22)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 18 février 2021

Marcus Berg, né le à Torsby, est un footballeur international suédois, qui évolue au poste d'attaquant au FK Krasnodar.

Il est surnommé Svarte-Marcus en référence à Filip « Svarte-Filip » Johansson. Son frère, Jonatan Berg (en), est aussi footballeur professionnel.

Biographie

Carrière en club

Débuts en Suède

Marcus commence à jouer pour le club local du Torsby IF (sv) en 2002. Il change ensuite de club pour l'IFK Göteborg en 2003, et après deux années avec les jeunes, il intègre en 2005 l'équipe professionnelle. Il joue alors aux côtés de son frère Jonatan Berg (en).

Il réalise sa meilleure performance avec l'IFK lors de la saison 2007, où il inscrit 14 buts en Allsvenskan. Cette saison là, il est l'auteur de trois doublés[2].

FC Groningue (2007-2009)

En , il signe en faveur du FC Groningue, aux Pays-Bas.

Avec cette équipe, il inscrit 15 buts en Eredivisie lors de la saison 2007-2008. Cette saison là, il se met en évidence en étant l'auteur de quatre doublés[3].

La saison suivante, Berg fait encore mieux, en inscrivant un total de 17 buts en championnat. Il est notamment l'auteur du premier quadruplé de sa carrière, le , lors de la 16e journée, à l'occasion d'un déplacement sur la pelouse du Roda JC Kerkrade (victoire 2-5)[4]. Par la suite, lors des plays-offs de championnat, il marque un triplé face au FC Utrecht, le , match au terme duquel les deux équipes se neutralisent (3-3)[5].

Hambourg et prêt au PSV (2009-2013)

En , il rejoint le club de Hambourg SV, pour un contrat de cinq ans, pour un montant estimé à neuf millions d'euros.

Lors de sa première saison, il inscrit quatre buts en Bundesliga. Il marque un doublé sur la pelouse de Schalke 04, le , lors de la 10e journée. Les deux équipes se neutralisent à l'issue d'un match prolifique en buts (3-3)[6].

Il dispute également, lors de cette saison, les quarts de finale de la Ligue Europa face au Standard de Liège. En phase de groupe, il s'illustre avec un doublé inscrit face à l'Hapoël Tel-Aviv[7].

Il se voit prêté au PSV Eindhoven lors de la saison 2010-2011. Cette saison là, il inscrit huit buts en Eredivisie, avec notamment deux doublés[8].

Avec le PSV, il dispute de nouveau les quarts de finale de la Ligue Europa, face au Benfica Lisbonne cette fois-ci[9].

Panathinaïkos (2013-2017)

Lors de la saison 2013-2014, il inscrit 15 buts en Super League avec le Panathinaïkos. Cette saison là, il est l'auteur d'un triplé lors de la réception de l'Aris Salonique, le , lors de la 28e journée (victoire 4-1)[10].

Lors de la finale de la Coupe de Grèce, il se met de nouveau en évidence, en inscrivant un triplé face au PAOK Salonique (victoire 1-4)[11]. Par la suite, le , il inscrit un quadruplé lors des tours préliminaires de la Ligue Europa, face au club danois du FC Midtjylland (victoire 4-1)[12].

La saison suivante, il marque 13 buts en championnat avec le Panathinaïkos. Il est l'auteur de deux triplés cette saison là. Il marque son premier triplé le , lors de la 11e journée, à l'occasion de la réception du club d'Ergotelis (victoire 5-0). Il récidive le , lors de la 27e journée, avec un nouveau triplé inscrit à domicile face au PAOK Salonique (victoire 4-3)[13].

Par la suite, lors de la saison 2015-2016, il inscrit 15 buts en championnat. Il inscrit à cette occasion le premier quintuplé de sa carrière, le , lors de la 30e et dernière journée. Le Panathinaïkos s'impose alors largement 6-1 face au club de Panthrakikos[14].

La saison suivante, qui s'avère être sa dernière avec le Panathinaïkos, il inscrit 22 buts en championnat, ce qui constitue sa meilleure performance en Grèce. Il reçoit d'ailleurs le titre honorifique de meilleur buteur du championnat[15]. Cette saison là, il inscrit à nouveau deux triplés. Il inscrit son premier triplé lors de la réception du Panetolikós le , lors de la 20e journée (victoire 4-0). Et le second, le , lors de la 23e journée, avec la réception de Veria (victoire 3-0). Il marque également trois doublés cette saison là[16].

Al Ain Club (2017-2019)

En , il s'engage avec le club émirati d'Al-Aïn Club[17].

Dans ce modeste championnat, il se met encore en évidence en inscrivant 25 buts lors de la première saison, puis 10 buts lors de la deuxième saison[18]. Il est d'ailleurs le meilleur buteur de l'UAE Arabian Gulf League lors de la première saison[19].

Il participe avec l'équipe d'Al Ain à la Ligue des champions d'Asie. Lors de l'édition 2018, il se met en évidence avec deux doublés inscrits dans cette compétition[20].

Il dispute également avec Al Ain la Coupe du monde des clubs organisée en décembre 2018. Marcus Berg inscrit deux buts lors de ce tournoi, dont un lors de la demi-finale remportée aux tirs au but face à River Plate. Al Ain s'incline en finale face au prestigieux Real Madrid (défaite 4-1)[21].

FK Krasnodar (depuis 2019)

Le , il inscrit ses deux premiers buts dans le championnat de Russie avec Krasnodar, sur la pelouse du CSKA Moscou. Malgré tout, son équipe s'incline sur le score de 3-2[22].

Carrière en équipe nationale

Avec les espoirs

Avec les espoirs, il inscrit un but le , en amical contre l'équipe de France. Malgré cela, les Suédois s'inclinent sur le score de 2-4. Il participe ensuite au championnat d'Europe espoirs 2009 qui se déroule dans son pays natal. Lors de cette compétition, il se met de suite en évidence, en inscrivant un triplé lors du premier match contre la Biélorussie. Il marque ensuite un doublé contre la Serbie. Par la suite, en demi-finale, il récidive avec un nouveau doublé marqué face à l'équipe d'Angleterre. Malgré cela, les Suédois sont contraints de s'incliner face aux Anglais après une séance de tirs au but[23]. Avec sept buts en quatre matchs, Marcus Berg devient alors le buteur le plus prolifique de l'histoire de l'Euro des moins de 21 ans, à égalité avec Vahid Halilhodžić[24].

Avec l'équipe nationale A

Il reçoit sa première sélection en équipe de Suède le , en amical contre la Turquie (score : 0-0 à Istanbul). Il inscrit son premier but en équipe nationale le , contre Malte, lors des éliminatoires du mondial 2010 (victoire 4-0 à Göteborg)[25].

Il participe avec la sélection suédoise au championnat d'Europe 2016 organisé en France. Lors de cette compétition, il joue les trois matchs disputés par son équipe, avec pour résultats un nul et deux défaites, ce qui s'avère insuffisant pour passer le premier tour[26].

Le , il se met en évidence avec un but inscrit et deux passes décisives délivrées contre la Biélorussie, lors des éliminatoires du mondial 2018. Les Suédois s'imposent sur le large score de 4-0. Par la suite, le , toujours lors de ces éliminatoires, il inscrit un quadruplé avec la Suède, lors d'une rencontre face au Luxembourg. Les Suédois s'imposent alors sur le très large score de 8-0 à Solna. Il dispute ensuite la phase finale de la Coupe du monde 2018, organisé en Russie. Lors de ce mondial, il joue cinq matchs. Il s'illustre en délivrant une passe décisive lors du dernier match de poule face au Mexique. Les Suédois s'inclinent en quart de finale face à l'équipe d'Angleterre[26].

Le , il délivre deux passes décisives contre l'équipe de Malte, lors des éliminatoires de l'Euro 2020. Les Suédois l'emportent sur le score de 3-0[26].

Statistiques

Buts internationaux

Palmarès

En club

IFK Göteborg

Panathinaikos

Al-Aïn

Distinctions individuelles

Références

  1. (se) Statistiques de Marcus Berg en sélection sur svenskfotboll.se
  2. Marcus Berg » Allsvenskan 2007, sur mondefootball.fr
  3. Marcus Berg » Eredivisie 2007/2008, sur mondefootball.fr
  4. Marcus Berg » Eredivisie 2008/2009, sur mondefootball.fr
  5. Marcus Berg » Playoffs Eredivisie 2008/2009 Europa League, sur mondefootball.fr
  6. Marcus Berg » Bundesliga 2009/2010, sur mondefootball.fr
  7. Marcus Berg » Europa League 2009/2010, sur .mondefootball.fr
  8. Marcus Berg » Eredivisie 2010/2011, sur mondefootball.fr
  9. Marcus Berg » Europa League 2010/2011, sur mondefootball.fr
  10. Marcus Berg » Super League 2013/2014, sur mondefootball.fr
  11. Marcus Berg » Kypello Elladas 2013/2014, sur mondefootball.fr
  12. Marcus Berg » Qualif. Ligue Europa 2014/2015, sur mondefootball.fr
  13. Marcus Berg » Super League 2014/2015, sur mondefootball.fr
  14. Marcus Berg » Super League 2015/2016, sur mondefootball.fr
  15. Grèce » Super League 2016/2017 » Liste des buteurs, sur mondefootball.fr
  16. Marcus Berg » Super League 2016/2017, sur mondefootball.fr
  17. « Grèce - Panathinaïkos : Marcus Berg s’en va - Mercato 365 », Mercato 365,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juin 2017)
  18. « Fiche de Marcus Berg », sur footballdatabase.eu
  19. Émirats arabes unis » UAE Arabian Gulf League » Meilleurs buteurs, sur mondefootball.fr
  20. Marcus Berg » AFC Champions League 2018, sur mondefootball.fr
  21. Marcus Berg » CM des clubs 2018, sur mondefootball.fr
  22. Marcus Berg » Premier Liga 2019/2020, sur mondefootball.fr
  23. Statistiques avec les espoirs sur transfermarkt.fr
  24. EURO » Meilleurs buteurs, sur mondefootball.fr
  25. (en) « Fiche de Marcus Berg », sur eu-football.info
  26. a b et c Statistiques en équipe nationale sur transfermarkt.fr
  27. (en) « Fiche de Marcus Berg », sur national-football-teams.com
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Marcus Berg
Listen to this article