Marguerite Radideau - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Marguerite Radideau.

Marguerite Radideau

Marguerite Radideau
Marguerite Radideau en 1930
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Sport
Marguerite Radideau (entre 1925 et 1930).
Marguerite Radideau (entre 1925 et 1930).

Marguerite Radideau, épouse Schoebel, née le à Paris et morte le dans la même ville, est une athlète française, spécialiste du sprint durant les années 1920 et licenciée aux Linnet's de Saint-Maur.

Biographie

Marguerite Radideau est la fille de Théophile Lucien Radideau, ingénieur, et de Louise Anna Harmant[1].

Professeur d'éducation physique, elle cesse la compétition en 1931, après avoir épousé Émile Schoebel, plongeur français international. Ils auront 3 enfants[2], dont Pierre, qui sera recordman de France du 110 mètres haies.

Palmarès

  • 11 sélections en équipe de France A, de 1924 à 1931
  • Détentrice du record du monde du 60 m en 1926, en 7 s 3/5 (à Stockholm)
  • Détentrice du record du monde du 80 m en 1926, en 10 s
  • Détentrice du record du monde du 100 yards en 1926, en 11 s 1/5
  • Le à Paris, elle établit un nouveau record du monde du relais 4 × 100 m aux côtés de ses coéquipières du Linnet's Saint-Maur Lucienne Velu, Georgette Gagneux et Simone Warnier, dans le temps de 50 s
  • Détentrice, en 1928, de dix records de France du 50 au 250 mètres, et de quatre autres en relais
  • Détentrice du record de France du 100 m à 3 reprises, durant 13 ans
  • Seconde athlète mondiale sur 100 m en 1924
  • Invaincue en rencontres internationales, hors Jeux mondiaux


  • Médaille d'or, monde Médaille d'or du 60 m aux 2èmes Jeux mondiaux féminins FSFI de 1926, en 7 s 8 (à Göteborg, en août)
  • Médaille d'or, monde Médaille d'or du 100 Yards aux Jeux mondiaux féminins de 1926, en 11 s 8
  • Médaille d'argent, monde Médaille d'argent au relais 4 × 110 Yards aux Jeux mondiaux féminins de 1926
  • Médaille de bronze, monde Médaille de bronze du 250 m aux Jeux mondiaux féminins de 1926, en 34 s 0
  • 8 titres nationaux du 60 au 250 mètres, dès 1924[3],[4]:
  • Médaille d'or Championne de France du 60 m en 1930
  • Médaille d'orMédaille d'orMédaille d'or Championne de France du 80 m en 1924, 1925 et 1926
  • Médaille d'orMédaille d'or Championne de France du 100 m en 1928 et 1930
  • Médaille d'orMédaille d'or Championne de France du 250 m en 1925 et 1926
  • Médaille d'argent vice-championne de France du saut en hauteur sans élan en 1926
  • Médaille d'argentMédaille d'argentMédaille d'argent vice-championne de France de lancer du poids en 1927, 1928 et 1931
  • Médaille d'argent vice-championne de France de lancer du disque en 1928
  • Médaille d'argent vice-championne de France du 80 mètres en 1931
  • Médaille de bronzeMédaille de bronze 3e du championnat de France de lancer du javelot (600g) en 1927 et 1929
  • Médaille de bronze 3e du championnat de France de lancer du poids en 1929
  • 4e du championnat de France de lancer du poids (3 kg 628, deux bras additionnés) en 1926

Notes et références

  1. Selon l'acte n°1208, dans l'état-civil de la ville de Paris, 14e arrondissement, mariage de l'année 1931.
  2. Paris-Midi du 23 décembre 1941, mère et sportive.
  3. L'Athlétisme : organe officiel de la Fédération française d'athlétisme, n°346, nov. / déc. 1991, p.32.
  4. Les finalistes des championnats de France - 1888 à 1969, sur cdm.athle.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Marguerite Radideau
Listen to this article