Masahiko Harada - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Masahiko Harada.

Masahiko Harada

Masahiko Harada
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1987-2006
Présentation
Nationalité
Japon
Naissance (53 ans)
à Kamikawa
Taille 1,73 m
Poids 56 kg
Club Snow Brand Milk Team
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 1
Championnats du monde 2 3 1
Coupe du monde (épreuves indiv.) 9 3 9

Masahiko Harada, né le à Kamikawa (Japon), est un sauteur à ski japonais. Il fait partie des sauteurs japonais les plus titrés, remportant deux titres mondiaux individuels, le titre olympique par équipes en 1998 à Nagano, qui aurait pu être son deuxième, s'il n'avait pas raté son saut aux Jeux olympiques de Lillehammer 1994 et ajoute une médaille de bronze individuelle en 1998. Dans la Coupe du monde, il s'impose sur un total de neuf concours.

Biographie

En 1987, il fait ses débuts dans l'élite du saut à ski en prenant part à la manche de Coupe du monde disputée à Sapporo, obtenant une quinzième place et un point pour le classement général[1]. Un an plus tard, il est sélectionné pour sa première Tournée des quatre tremplins, où il n'obtient aucun résultat significatif. Il marque de nouveau des points dans la Coupe du monde en 1989-1990, où il saute aux Championnats du monde de vol à ski (30e). Il est sélectionné pour les Championnats du monde en 1991 à Val di Fiemme, où il se place deux fois dans le top vingt.

Harada saute aux Jeux olympiques pour la première fois en 1992 à Albertville, atteignant notamment le quatrième rang au grand tremplin et à l'épreuve par équipes. Il confirme qu'il est la révélation des jeux par une cinquième place à Lahti en Coupe du monde. En 1993, s'il est notamment quatrième de la Tournée des quatre tremplins, son résultat majeur est sa victoire individuelle au petit tremplin des Championnats du monde de Falun

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1994 à Lillehammer, alors que l'équipe japonaise est en tête, Hararda réalise un saut insuffisant de 97,5 mètres contre 122 mètres à la première manche, ce qui les relègue au deuxième rang et se contente donc de la médaille d'argent[2]. Dans la Coupe du monde 1993-1994, il collecte deux quatrièmes places en Coupe du monde. En 1994-1995, il hors de forme prenant seulement le 59e rang mondial[3]. Par contre, il rectifie le tir directement à l'entame de la saison 1995-1996, où il se classe troisième sur le concours de Lillehammer, soit son premier podium dans la compétition. En plus de gagner pour la première fois également à Villach, il s'impose sur le concours d'Iron Mountain, puis sur les trois manches de Lahti (deux en individuel et une par équipes). Il est cinquième au classement général final de la Coupe du monde.

L'hiver suivant, il doit attendre le pour obtenir son premier podium à Hakuba, mais il remporte le plus grand prix en devenant champion du monde à Trondheim sur le grand tremplin, ainsi que vice-champion du monde sur le petit tremplin (derrière Janne Ahonen) et au concours par équipes.

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1998 à Nagano, Masahiko Harada veut devenir champion olympique devant son public. Échouant dans sa mission avec sa cinquième place, c'est le Finlandais Jani Soininen qui est monté sur la plus haute marche du podium du petit tremplin. Sur le grand tremplin, il remporte son unique médaille individuelle aux Jeux, avec le bronze dans un concours remporté par son compatriote Kazuyoshi Funaki. Au concours par équipes de ces mêmes jeux, avec comme coéquipiers Takanobu Okabe, Hiroya Saito et Kazuyoshi Funaki, il a été le seul sauteur à n'avoir eu aucun de ses deux sauts mesurés. Cela tient du fait que les appareils de mesure électronique installés autour du tremplin ne mesuraient que les sauts compris entre 79,5 et 137 mètres. Les longueurs de ses deux sauts furent respectivement plus courtes et plus longues que le champ de vision de l'appareil. Alors que son premier saut est raté, il se rattrape sur le deuxième avec une distance de 137 mètres pour permettre aux Japonais de gagner la médaille d'or, la première dans ce sport depuis 1972[2].

Au mois de mars, sur la Tournée nordique, il ajoute un neuvième succès à son palmarès en Coupe du monde, aussi son dernier lors de la manche de Trondheim. Au terme d'une saison serrée, il est quatrième du classement général de la Coupe du monde soit le meilleur de sa carrière.

En 1999, il confirne qu'il est un homme de championnats, gagnant deux médailles aux Mondiaux de Ramsau, en argent par équipes et en bronze au petit tremplin. Il est ensuite troisième sur le tremplin de Trondheim pour son seul podium de l'hiver en Coupe du monde.

Il est également le vainqueur de deux éditions du Grand Prix d'été en 1997 et 1998[3].

Aux Championnats du monde 2001, pour son ultime participation, il est notamment cinquième au grand tremplin, mais se loupe au grand tremplin (33e). Durant cette même saison, il figure sur ses derniers podiums dans la Coupe du monde, en individuel avec une troisième place à Oberstdorf (le 21e de sa carrière) et par équipes à Park City (victoire). Sur les Jeux olympiques de Salt Lake City, il se retrouve deux fois vingtième en individuel et se classe cinquième par équipes.

De la saison 2002-2003 à la saison 2005-2006, il est seulement présent dans le circuit de la Coupe continentale, où il monte sur un podium en 2005 à Saint-Moritz (2e)[3].

En 2006 à Turin, il prend part pour la cinquième fois à des jeux olympiques de justesse, après avoir impressioné son entraîneur aux entraînements, mais n'y parvient pas à passer la barre des qualifications sur le concours sur petit tremplin, à cause d'une disqualification[4]. Peu après, il prend sa retraite sportive[2]. Il devient alors entraîneur dans l'équipe Snow Brand Milk qu'il a représenté durant sa carrière.

Palmarès

Jeux olympiques

Épreuve / Édition
Albertville 1992
Lillehammer 1994
Nagano 1998
Salt Lake City 2002
Petit tremplin 14e 55e 5e 20e
Grand tremplin 4e 13e Médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze 20e
Par équipes 4e Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent Médaille d'or, Jeux olympiques Or 5e

Championnats du monde

Épreuve / Édition
Val di Fiemme 1991
Falun 1993
Thunder Bay 1995
Trondheim 1997
Ramsau 1999
Lahti 2001
Petit tremplin 15e Médaille d'or, Coupe du Monde Or 53e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 5e
Grand tremplin 17e 4e Médaille d'or, Coupe du Monde Or 6e 33e
Par équipes PT 4e
GT 5e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 4e

PT : petit tremplin, GT : grand tremplin

Championnats du monde de vol à ski

Épreuve / Édition
Vikersund 1990
Harrachov 1992
Individuel 30e 19e

Coupe du monde de saut à ski

  • Meilleur classement général : 4e en 1998.
  • 21 podiums individuels : 9 victoires, 3 deuxièmes places et 9 troisièmes places.

Victoires individuelles

Année Lieu
1996 Villach (Autriche), Iron Mountain (États-Unis), Lahti x2 (Finlande)
1998 Villach (Autriche), Harrachov (République tchèque), Engelberg (Suisse), Ramsau (Autriche), Trondheim (Norvège)

Classements généraux

Compet'/Année Classement général
Class. Points
1987 85e 1
1990 52e 3
1992 29e 24
1993 16e 45
1994 15e 270
1995 59e 27
1997 29e 156
1998 4e 149
1999 9e 720
2000 11e 745
2001 26e 167
2002 38e 97

Notes et références

  1. (en) Masahiko Harada, sur skisport365.com
  2. a b et c (en) Biography, sur olympedia.org
  3. a b et c (en) Masahiko Harada dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  4. (en) Olympics: Harada's Olympics over after missing place in team event+, sur tmcnet.com, le 19 février 2006
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Masahiko Harada
Listen to this article