Michel Lauri - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Michel Lauri.

Michel Lauri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michel Lauri
Biographie
Nom Miguel Ángel Lauri
Nationalité
Argentin
Français
Naissance
Lieu Zárate (Argentine)
Décès (à 86 ans)
Lieu La Plata (Argentine)
Poste ailier droit
Parcours junior
Années Club
?-1928
Estrella de Berisso
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1928-1936
Estudiantes de La Plata
1936-1939
FC Sochaux
1939-194?
Club Atlético Peñarol
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1929-1935Argentine A10 (1)
1937France A 1 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Michel Lauri, né Miguel Ángel Lauri le et mort le , était un footballeur argentin naturalisé français.

Carrière

Miguel Ángel Lauri débute en équipe d'Argentine (1929) avant le passage au statut professionnel du football argentin (1931). Il connaît dix sélections pour un but et participe notamment à la Copa America 1935 où l'Argentine termine deuxième derrière l'Uruguay. À cette période, il évolue en club avec l'Estudiantes où il est surnommé Flecha de Oro (flèche d'or) et fait partie de l'équipe du début des années 1930 surnommée Los Profesores (les professeurs).

Il est recruté par le club français du FC Sochaux durant l'été 1936 et joue trois saisons pour le club franc-comtois. Il est champion de France en 1938 et finaliste de la Coupe de France en 1937.

Naturalisé français dans la foulée de son arrivée en France en raison des origines basques de ses parents, il joue un match en équipe de France le avant même de recevoir son passeport français. Une défaite 0-2 sanctionne cette rencontre face à l'Irlande, et Lauri, comme les trois autres nouveaux internationaux français, ne seront plus sélectionnés.

Il quitte Sochaux au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et joue en Uruguay pour Peñarol.

Sources

  • Coll., L'intégrale de l'équipe de France de football, Paris, First, 1998, p. 100 et 453
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Michel Lauri
Listen to this article