Morgenrot - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Morgenrot.

Morgenrot

Morgenrot
Réalisation Gustav Ucicky
Scénario Gerhard Menzel
Acteurs principaux
Sociétés de production UFA
Pays d’origine
Allemagne
Genre Drame
Durée 85 minutes
Sortie 1933


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Morgenrot (titre français : L'Aube[1]) est un film allemand réalisé par Gustav Ucicky, sorti en 1933.

Sorti quelques jours après l'arrivée des nazis au pouvoir, cette adaptation aux valeurs patriotiques de Kriegstagebuch U 202, un récit d'Edgar von Spiegel von und zu Peckelsheim (de), est soutenue par le nouveau régime.

Synopsis

L'équipage d'un sous-marin allemand sous le commandement du capitaine-lieutenant Liers est de nouveau en mer pendant la Première Guerre mondiale. Les hommes ont eu du mal à dire au revoir à leurs compagnes, mais le devoir les appelle. La mère de Liers a déjà perdu deux fils dans la guerre et redoute sa disparition.

La patrouille accomplit sa mission, elle a coulé un croiseur anglais. Mais le sous-marin observe un Q-ship, ce qui attire l'attention d'un destroyer. Le destroyer atteint le sous-marin qui se met à couler.

À 60 mètres de profondeur, Liers et neuf membres d'équipage sont survivants. Comme le gaillard est inondé, le sous-marin ne peut pas refaire surface. Il y a seulement huit gilets d'évacuation, deux hommes devront rester dans le sous-marin. L'équipage décide de mourir ensemble plutôt que d'en laisser deux d'entre eux. Puis le premier officier Fredericks et le matelot Petermann acceptent de se sacrifier. Les autres s'en vont. Ils s'en sortent et vont faire connaître le sacrifice de leurs camarades.

Fiche technique

Distribution

Histoire

La réalisation a lieu en octobre et à Kiel, dans le port de Helsinki et au large de la mer du Nord à bord d'un sous-marin finlandais. Des plans sont faits dans les studios de Neubabelsberg.

Après une première le à Essen, le film est diffusé le au Ufa-Palast am Zoo à Adolf Hitler et aux membres de son cabinet[2].

Après la Seconde Guerre mondiale, le film, bien qu'il ne soit pas un film de propagande nazie, est interdit de diffusion par les Alliés.

Notes et références

  1. a et b Fiche Encyclociné
  2. Morgenrot bei Film und Geschichte

Source de la traduction

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Morgenrot
Listen to this article