Opération Éclair - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Opération Éclair.

Opération Éclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carte de l'opération Éclair
Carte de l'opération Éclair

L'Opération Éclair (croate : Operacija Bljesak / Serbe : Операција Бљесак) était une offensive courte et efficace menée par l'armée croate au début du mois de mai 1995 en Slavonie occidentale contre les forces serbes de la République serbe de Krajina. Avec l’approbation des États-Unis et le soutien de l’OTAN, l'opération se solde par un succès pour les forces croates qui expulsent de la poche de Slavonie occidentale l'armée serbe et, par là même, désenclavent l'est du pays. 15 000 Serbes ont été chassés en moins de 40 heures. Il y eut 55 morts du côté croate et 350 du côté serbe, dont 183 civils. À la suite de cette attaque, la RSK est contrainte de se retirer de Slavonie occidentale et de se replier sur l’autre rive de la Save, dans la partie de la Bosnie-Herzégovine tenue par les Serbes. Jusqu’à cette date, la RSK avait maintenu cette région fermement sous son contrôle pendant plus de trois ans. Cette offensive, qui s'inscrit dans le cadre de la guerre d'indépendance croate (Domovinski rat = Guerre patriotique), annonce une offensive de plus grande envergure : l'Opération Tempête.

Origine

L'opération

.mw-parser-output .legende-bloc-centre{display:table;margin:0 auto;text-align:left}.mw-parser-output .legende-bloc ul li{font-size:90%}.mw-parser-output .legende-bloc-vertical ul li{list-style:none;margin:1px 0 0 -1.5em}.mw-parser-output .legende-bloc-vertical ul li li{list-style:none;margin:1px 0 0 -1.0em} Zones de la RSK capturées par la Croatie à la suite de l'opération Eclair Zones toujours contrôlées par la RSK à la suite de l'opération EclairAutoroute Zagreb–BelgradeAutres routes 1 - Okučani, 2 - Novska, 3 - Nova Gradiška, 4 - Pakrac, 5 - Lipik, 6 - Stara Gradiška, 7 - Novi Varoš, 8 - Dragalić, 9 - Cage, 10 - Bijela Stijena, 11 - Rajić, 12 - Jasenovac, 13 - Bročice, 14 - Draksenić, 15 - Gradiška, 16 - Cernik
  • Zones de la RSK capturées par la Croatie à la suite de l'opération Eclair
  • Zones toujours contrôlées par la RSK à la suite de l'opération Eclair
  • Autoroute Zagreb–Belgrade
  • Autres routes
1 - Okučani, 2 - Novska, 3 - Nova Gradiška, 4 - Pakrac, 5 - Lipik, 6 - Stara Gradiška, 7 - Novi Varoš, 8 - Dragalić, 9 - Cage, 10 - Bijela Stijena, 11 - Rajić, 12 - Jasenovac, 13 - Bročice, 14 - Draksenić, 15 - Gradiška, 16 - Cernik

L'opération militaire s'est déroulée du 1er au et avait pour objectif de prendre le contrôle de la partie de la Slavonie occidentale contrôlée par les milices serbes de la République serbe de Krajina (RSK) et sous protection de l'ONU. Selon des sources serbes, 16 000 membres des forces Croates sont entrés dans la zone contrôlée par les milices Serbes. L'opération se termine par une victoire militaire Croate[1].

L’exil des Serbes et pertes humaines

Selon des sources Serbes, 283 serbes ont été tués ou ont disparu à la suite de l'opération Eclair, ce nombre incluant 55 femmes et 11 enfants. De plus, parmi les 283 serbes tués ou disparus, le sort de 127 personnes décédées a été déterminé et 156 autres personnes (dont 27 femmes) sont toujours portées disparues. Selon l' ONG croate Croatian Helsinki Committee, entre 83 et 100 civils serbes ont été tués lors de cette opération.

En outre, selon l'ONG serbe Veritas, 1450 soldats serbes ont été capturés par les forces croates, la plupart l'ayant été avec l'aide des Forces de maintien de la paix des Nations unies. Parmi ces prisonniers, des dizaines ont plus tard été enfermés dans le tristement célèbre Camp de prisonniers de Lora.

Enfin, selon des sources Serbes, 15000 Serbes ont été chassés ou ont fui à la suite de cette opération et parmi ceux-ci, seuls 1500 sont rentrés chez eux en 2017, les autres restant réfugiés en Serbie et en Bosnie[2].

Notes et références

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Opération Éclair
Listen to this article