Orlando Yorio - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Orlando Yorio.

Orlando Yorio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette section ou cet article est une traduction incomplète (décembre 2016). Vous pouvez modifier la page pour effectuer la traduction.
Orlando Yorio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Santos Lugares (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
MontevideoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Orlando Virgilio YorioVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Orlando Yorio, né le à Santos Lugares (dans la banlieue de Buenos Aires en Argentine) et mort le à Montevideo (Uruguay)[1] est un religieux jésuite argentin. Il est connu pour avoir survécu à une détention de 5 mois par les escadrons de la mort de la dictature argentine en compagnie d’un autre jésuite, le père Franz Jalics.

Résumé biographique

Façade de l’école de mécanique de la Marine, qui fut le lieu de détention de Yorio et Jalics de mai à octobre 1976
Façade de l’école de mécanique de la Marine, qui fut le lieu de détention de Yorio et Jalics de mai à octobre 1976

Il étudie le droit à l'université de Buenos Aires. En il entame son noviciat à la Compagnie de Jésus. Il est ordonné prêtre le . Il est ensuite professeur et vice-doyen du Collège des Jésuites de Buenos Aires, le Colegio Máximo Centro Loyola de San Miguel. De 1970 à 1976, il partage la vie de communautés intégrées dans les favelas, notamment à partir de 1974 dans celle de Bajo Flores, Buenos Aires. Le , il est enlevé avec le père Franz Jalics et détenu pendant 5 mois à l’École de mécanique navale de Buenos Aires. Il réapparait le , près de la ville de Cañuelas. Il part ensuite à Rome pour y étudier le droit canon.

De retour en Argentine, ayant quitté la Compagnie de Jésus, il est nommé curé de la paroisse de Berazategui à Buenos Aires. En 1997, il s'installe à Montevideo et y assure la fonction de curé de la communauté de Sainte Bernadette. Il meurt en 2000 d'une crise cardiaque.

Lien externe

Références

  1. (es) « Orlando Yorio: El testimonio y la entrega de un pastor », Umbrales, Revista de actualidad religiosa latinoamericana, Montevideo, Uruguay, no 120,‎ , S.30 (lire en ligne, consulté le 31 mars 2013)
  2. Rodolfo Kusch, Las religiones nativas, s.n. 1987, S. 8f
  3. (es) « militantes del peronismo revolucionario uno por uno. Yorio, Orlando Virgilio », Roberto Baschetti (consulté le 28 mars 2013)
  4. « Kirchen - Papst: Franziskus: Stiller und streitbarer Jesuit aus Buenos Aires », Süddeutsche.de, (consulté le 28 mars 2013)
  5. Philipp Lichterbeck, « Die zwei Gesichter des Papstes Franziskus », Der Tagesspiegel, (consulté le 23 mars 2013)
  6. https://www.webcitation.org/6FJsf45ja
  7. (es) « P. Orlando Yorio. El testimonio y la entrega de un pastor », Umbrales, (consulté le 28 mars 2013)
  8. (es) « Trasladan las cenizas del padre Yorio al CEFITEQ », Obispado de Quilmes (consulté le 28 mars 2013)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Orlando Yorio
Listen to this article