For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Pangée prochaine.

Pangée prochaine

Représentation de la disposition supposée des terres émergées dans 250 millions d'années.
Représentation de la disposition supposée des terres émergées dans 250 millions d'années.

La Pangée prochaine est un hypothétique mais probable supercontinent qui pourrait apparaître dans 250 millions d'années par le rapprochement de l'Afrique, de l'Eurasie et des Amériques, suivi du collage de l'Australie et de l'Antarctique. Cette structure a d'abord été dénommée Pangée ultime par l'auteur de cette hypothèse Christopher Scotese, nom qu'il a ensuite modifié afin d'éviter qu'on pense qu'elle pourrait être la dernière[1].

L'hypothèse d'une Pangée prochaine est une alternative aux deux autres scénarios de l'Amasie et de la Nouvelle Pangée.

Formation

La tectonique des plaques a expliqué la façon dont, à plusieurs reprises, les continents furent réunis en un supercontinent. Des scientifiques ont alors calculé, à partir des données connues de dérive des continents, une pangée future[2]. Ce ballet de rapprochements et de séparations s'appelle le cycle de Wilson. Chaque phase dure de l'ordre de 400 à 500 Ma, ce qui laisse, depuis la formation de notre planète, la possibilité d'une dizaine de ces phases.

Pangée prochaine : ultime ou future ?

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2020). Pour l'améliorer, ajoutez des références de qualité et vérifiables (comment faire ?) ou le modèle ((Référence nécessaire)) sur les passages nécessitant une source.

En toute rigueur, on ne peut affirmer qu'il s'agirait d'une Pangée « ultime », car plusieurs supercontinents se sont succédé au cours de l'histoire de la Terre, la Pangée dite de « Wegener », datant du Permien-Trias de 300 à 200 Ma, n'étant que la plus récente. Le moteur de la tectonique des plaques est la production interne de chaleur de la Terre dont la principale source est la radioactivité. Même à cette époque future, lointaine à notre échelle d'espèce humaine, on peut prédire que la radioactivité globale de la Terre n'aura que peu diminué par rapport à notre époque et que la tectonique des plaques pourrait très bien continuer bien après cette époque, avec comme résultat un nouvel éclatement de cette « Pangée future ».

Références

  1. (en) Caroline Williams, « Pangaea, the comeback », New Scientist,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « "Pangea Ultima" will form 250 million years in the Future », sur scotese.com (consulté le ).

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Pangée prochaine
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.