Paul Young (football) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Paul Young (football).

Paul Young (football)

Paul Young
Biographie
Nationalité
Jamaïcain
Naissance (53 ans)
Lieu Sainte-Catherine (Jamaïque)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1993-1999
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1990-1992
Orange de Syracuse
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1993
Hazard United
1994-1995
Battery de Charleston
46 (48)
1996
Crew de Columbus
04 0(0)
1996
Rhinos de Rochester
04 0(2)
1996
Shamrocks de Caroline du Sud (en)
1998
Battery de Charleston
07 0(3)
1998
Mutiny de Tampa Bay
14 0(0)
1999
Rhinos de Rochester
10 0(4)
1999
Wildcats de Hershey
03 0(0)
1999
Mania de Maryland
02 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1993-1998
Jamaïque
16 0(8)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2005-2007
Portmore United
2009
Waterhouse FC
2010
August Town FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 4 juin 2013

Paul Young est un footballeur puis entraîneur jamaïcain, à Sainte-Catherine. Il évolue au poste d'attaquant durant les années 1990 notamment au Hazard United avec qui il remporte le championnat jamaïcain et dans les clubs américains de Battery de Charleston et des Rhinos de Rochester. Il compte 16 sélections pour 8 buts marqués avec l'équipe de Jamaïque.

Devenu entraîneur, il dirige principalement le Portmore United.

Biographie

Paul Young commence le football en 1985 au sein de l'équipe jamaïcaine de Wolmer's[1]. Il obtient une bourse et rejoint alors les États-Unis où il dispute trois saisons avec l'équipe universitaire des Orange de Syracuse de 1990 à 1992. Au cours de ses trois saisons, il inscrit 32 buts et est nommé dans la deuxième équipe All American en 1992[2],[3].

En 1993, il commence sa carrière professionnelle avec Hazard United et remporte le championnat jamaïcain en fin de saison. En 1994, il s'engage avec le Battery de Charleston en USISL. Il inscrit 23 buts en 22 matchs et est nommé dans la All League team de l'USISL[4],[5]. L'année suivante, il marque 25 buts en 24 matchs et est de nouveau nommé dans la All League team[6].

En , il est sélectionné par le Crew de Columbus lors du 13e tour de repêchage en 121e position pour disputer la saison inaugurale de la MLS[7]. Il ne dispute seulement que quatre matchs pour la franchise et joue la plupart du temps avec les Rhinos de Rochester en A-League et les Shamrocks de Caroline du Sud (en) en USISL où il est nommé dans la All League team[8]. Libéré par le Crew de Columbus en fin de saison, il se consacre alors exclusivement à l'équipe nationale qui se qualifie pour la phase finale de la Coupe du monde 1998 mais n'est pas retenu pour la compétition[1].

En 1998, il commence la saison avec le Battery de Charleston et inscrit trois buts en sept matchs. Il rejoint, le , le Mutiny de Tampa Bay[9] où il joue 14 rencontres sans inscrire de buts. Le , le Mutiny le libère de son contrat[10]. En 1999, il rejoint les Rhinos de Rochester puis joue, la même année, pour les Wildcats de Hershey et le Mania de Maryland en USL A-League. Il met un terme à sa carrière en fin de saison[6].

Paul Young devient, en 2005, entraîneur du club jamaïcain de Portmore United[11]. Après deux ans aux commandes du club, il est remplacé, le , par Linval Dixon[12]. En 2007, Young devient entraîneur de GSA, une équipe des moins de 13 ans à Lilburn en Géorgie.

En , il rejoint l'équipe technique de la sélection jamaïcaine dirigée par René Simões comme entraîneur-adjoint[13], poste qu'il occupe jusqu'à la fin de l'année. En , il devient entraîneur du Waterhouse FC jusqu'au mois de . Après avoir diriger pendant six mois des jeunes joueurs allant des moins de 11 ans au moins de 15 ans à Atlanta, Paul Young retourne à la Jamaïque en tant qu'entraîneur d'August Town FC de la fin [14] à [15]. Il retourne alors à Atlanta pour s'occuper de jeunes joueurs[16]

Palmarès

Paul Young remporte le championnat jamaïcain avec Hazard United. En équipe nationale, il compte 16 sélections pour 8 buts inscrits[6].

Références

  1. a et b (en) Ainsley Walters, « Young now making his mark off the field », sur jamaica-gleaner.com, Gleaner Company, (consulté le 15 avril 2013)
  2. (en) « Syracuse University Athletics - Paul Young (1990-1992) », sur suathletics.com (consulté le 6 juin 2013)
  3. « All-Time Men All-America », sur nscaa.com (consulté le 6 juin 2013)
  4. (en) « Charleston Battery », sur archive.is (consulté le 6 juin 2013)
  5. (en) « Pro players », sur docstoc.com (consulté le 6 juin 2013), p. 54
  6. a b et c (en) « Fiche de Paul Young », sur national-football-teams.com
  7. (en) « Syracuse University Athletics - Orange in the Pros », sur suathletics.com (consulté le 6 juin 2013)
  8. (en) « The Year in American Soccer, 1996 », sur homepages.sover.net, (consulté le 6 juin 2013)
  9. (en) « Friday's Sports Transactions », sur sportsillustrated.cnn.com, Time Warner, (consulté le 6 juin 2013)
  10. (en) « Transactions », sur nytimes.com, NYTC, (consulté le 6 juin 2013)
  11. Nodley Wright, « Portmore show no signs of stopping », sur jamaica-gleaner.com, Gleaner Company, (consulté le 6 juin 2013)
  12. (en) Howard Walker, « Dixon replaces Young as Portmore United's coach », sur jamaica-gleaner.com, Gleaner Company, (consulté le 6 juin 2013)
  13. LeVaughn Flynn, « Four local coaches to assist Simoes », sur jamaica-star.com, Gleaner Company, (consulté le 7 juin 2013)
  14. (en) Ryon Jones, « Young to take charge of August Town », sur jamaica-gleaner.com, Gleaner Company, (consulté le 6 juin 2013)
  15. (en) Gordon Williams, « Stay or go ? - Coach Paul Young to decide August Town fate soon », sur jamaica-star.com, Gleaner Company, (consulté le 6 juin 2013)
  16. (en) Gordon Williams, « Young confirms talks with Portmore ... however, there is no deal to coach team », sur jamaica-gleaner.com, Gleaner Company, (consulté le 6 juin 2013)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Paul Young (football)
Listen to this article