Peak Walk - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Peak Walk.

Peak Walk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peak Walk

Le Peak Walk en 2019.
Géographie
Pays
Suisse
Canton
Vaud
Commune Ormont-Dessus
Coordonnées géographiques 46° 19′ 38″ N, 7° 12′ 10″ E
Caractéristiques techniques
Type Pont suspendu
Longueur 107 m
Largeur 0,8 m
Matériau(x) Acier
Construction
Mise en service (6 ans)
Maître d'ouvrage Seiler AG
Entreprise(s) Tissot
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Le Peak Walk est un pont piétonnier suspendu reliant deux sommets des Alpes suisses. Situé dans le massif des Diablerets des Alpes bernoises dans le canton de Vaud, il relie le sommet du Scex Rouge à un autre sommet[1], où se trouve le point de vue de la société Glacier 3000. Le Scex Rouge est environ 5 mètres plus haut que le point de vue de Glacier 3000[2]. Le Peak Walk est le premier pont suspendu au monde qui relie deux sommets[3],[4],[5],[6].

Le pont, conçu par la société Seiler AG (constructions métalliques) à Bönigen[7], mesure 107 mètres de long, 0,8 mètre de large et 1,2 mètre de haut avec une pente de 15 %. Il est composé de quatre câbles d'acier d'une capacité de charge de 120 tonnes. Le pont est ancré dans la roche par vingt pièces[8],[9]. Il a été construit en tant qu'attraction touristique en Europe et a coûté 1,8 million de francs[10]. On s'attend à ce que le nombre actuel de visiteurs en été (environ 50 000) double grâce à ce nouveau pont ; 300 personnes pourraient être accueillies à la fois, mais ce nombre serait réduit à 150 pour assurer un meilleur confort. Les architectes ont pris en compte les conditions extrêmes, avec des vents de quelque 200 km/h. Le Mont Blanc (point culminant des Alpes), le Cervin, le Mönch, le Jungfrau et l'Eiger font partie des montagnes que l'on peut admirer depuis le pont, dont le sol est partiellement vitré et offre une vue panoramique[10],[11]. De plus, le pont est devenu le deuxième pont suspendu le plus haut du monde après le Titlis Cliff Walk (en), qui se trouve à 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer[12],[13]. Le manque d'air à haute altitude et le mauvais temps ont entravé les travaux de construction et les tempêtes d'été ont retardé le transport des matériaux de construction[14].

Annexes

Notes et références

  1. « High in the Hills » [archive du ], Afrique du Sud, Sunday Tribune, (consulté le 11 novembre 2014)
  2. « Peak Walk by Tissot », Glacier 3000 (consulté le 3 novembre 2014)
  3. « Opening "Peak Walk by Tissot" », Glacier 3000, (consulté le 29 octobre 2014)
  4. « World's first peak-to-peak suspension bridge », The Daily Telegraph, (consulté le 29 octobre 2014)
  5. Michael Gadd, « At 9,800ft-high and 351ft-long the new Swiss Alps' Peak Walk is the world's first suspension bridge to connect two mountain peaks », Mail Online, (consulté le 29 octobre 2014)
  6. « Peak Walk », Sunday Tribune, South Africa,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 11 novembre 2014)
  7. « Seiler AG », Peak walk by Tissot (consulté le 18 janvier 2015)
  8. « Peak Walk », TéléDiablerets, (consulté le 31 octobre 2014)
  9. « Download the factsheet »
  10. a et b Katie Amey, « It's not for the faint of heart! », Daily Mail, (consulté le 31 octobre 2014)
  11. « Glacier 3000 opens new mountaintop bridge », The Local, (consulté le 31 octobre 2014)
  12. Helen Coffey, « World's first suspension bridge between 2 mountain peaks to open in Swiss Alps », Daily Telegraph, (consulté le 31 octobre 2014)
  13. « New Bridge Links Swiss Mountain Peaks », Clapway, (consulté le 31 octobre 2014)
  14. « Suspension Bridge to connect two Peaks in the Swiss Alps » [archive du ], We Media (India), (consulté le 31 octobre 2014)

Liens externes

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Peak Walk
Listen to this article