Pierre Leprat - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Pierre Leprat.

Pierre Leprat

Pierre Leprat
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
MontluçonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Peintre, professeur d'enseignement secondaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Pierre Pradel (petit-fils en lignée féminine)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maîtres

Pierre Leprat, né à Moulins le et mort à Montluçon le , est un artiste peintre et professeur de dessin et d'histoire de l'art français. Il est le fondateur de l'association Les Amis de Montluçon.

Biographie

Pierre Leprat est le fils d'un jardinier, Gabriel Leprat, et de Catherine Blandin. Il fréquente les cours de l'école de dessin d'Edmond Tudot à Moulins.

Il s'installe à Montluçon en 1872, où il enseigne le dessin et l'histoire de l'art au lycée de 1883 à 1919[1].

Il a fondé en 1911 Les Amis de Montluçon, dont il a été président jusqu'à sa mort.

Sa fille Gabrielle a épousé en 1900 Genès Pradel[2] (1866-1947) ; ils sont les parents de l'historien d'art Pierre Pradel.

Une rue de Montluçon porte son nom.

Œuvre

Élève d'Henri Harpignies[3] et peintre paysagiste, il a pratiqué le dessin, la lithographie, la peinture, l'aquarelle[4] et le pastel. Il expose au Salon des artistes français de 1877 à 1905. Son œuvre la plus connue est Labourage en Creuse (1887), peinte à une époque où il fait plusieurs séjours près de Dontreix.

À côté de ses paysages, il peint aussi des scènes de genre (Le Joueur de piaulou, La Grève), des natures mortes et quelques portraits[5] (Portrait du docteur Dechaux, 1892).

Notes et références

  1. Il a précédemment enseigné le dessin au lycée de Moulins.
  2. Professeur d'anglais au lycée de Montluçon à partir de 1903 et auteur d'ouvrages sur les voyages de la marquise de Sévigné. Maurice Malleret, Encyclopédie des auteurs du pays montluçonnais et de leurs œuvres de 1440 à 1994 : répertoire biobibliographique de 370 auteurs, Charroux, Éd. des Cahiers bourbonnais, 1994, p. 174, notice no 101.
  3. C'est alors qu'il est déjà un peintre affirmé qu'il fréquente Harpignies lors de ses séjours à Hérisson.
  4. Il utilise l'aquarelle dans la deuxième partie de sa carrière lors de ses voyages (lacs d'Annecy et de Genève, Pays basque).
  5. Il existe aussi un autoportrait, conservé dans la collection des Amis de Montluçon.

Voir aussi

Bibliographie

  • Jacques Chevalier, Pierre Leprat, Moulins, Imprimeries réunies, 1937.
  • Maurice Malleret, Encyclopédie des auteurs du pays montluçonnais et de leurs œuvres de 1440 à 1994 : répertoire biobibliographique de 370 auteurs, Charroux, Éd. des Cahiers bourbonnais, 1994, p. 125, notice no 65. (ISBN 2-85370-133-6)
  • Maurice Sarazin, Les Bourbonnais célèbres et remarquables des origines à la fin du XXe siècle, tome III : Arrondissement de Montluçon, Charroux, Éditions des Cahiers bourbonnais, 2014, p. 209.
  • Jean-Paul Michard, « Pierre Leprat (1849-1936), peintre et fondateur des Amis de Montluçon », La Lettre des Amis de Montluçon, no 220, , p. 1-4 (en ligne).

Articles connexes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Pierre Leprat
Listen to this article