Politique étrangère de la Grèce - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Politique étrangère de la Grèce.

Politique étrangère de la Grèce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


La politique étrangère de la Grèce, membre de l'Union européenne et de l'OTAN, est principalement dominée par ses relations historiquement tendue avec la Turquie voisine, avec qui il reste des différents sur le tracé de la frontière dans la Mer Égée et l’occupation illégale de Chypre. En 2020, le ministre des Affaires étrangères est Níkos Déndias[1].

Généralités

La Grèce entretient à ce jour des relations diplomatiques avec presque tous les pays du monde:

Représentation par :

ambassade – Ambassade grecque dans un autre pays
Consulat général Pas de représentation – Grèce


Le ministère des Affaires étrangères dispose d'un département consacré à la diaspora grecque dans le monde.

Participation aux organisations internationales

La Grèce est membre de la plupart des grandes organisations régionales et internationales: AIE, AIEA, Banque européenne d'Investissement, BERD, BIT, BRI, CIO, Conseil de l'Europe, Francophonie, FMI, IDA, IFC, Interpol, ISO, OIM, OMI, OCDE, OSCE, OACI, OCEMN, OMD.

En 1967, l'affaire grecque est portée par plusieurs pays européens devant la Commission européenne des droits de l'homme, alléguant de violations de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH), par la junte grecque alors au pouvoir. Le pays quitte le Conseil de l'Europe en 1969 et ne le réintègrera qu'en 1976, faisant de la Grèce le seul pays à avoir quitté l'Assemblée[2].

La Grèce est élue en 2004 au siège de membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, qu'elle occupe en 2005 et 2006[3]. Elle est de nouveau candidate à ce siège pour la période 2025-26[3].

Références

  1. « La composition du nouveau gouvernement grec dévoilée », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2020).
  2. Breuer, Marten, et Max-Planck-Institut für Ausländisches Öffentliches Recht und Völkerrecht., Principled resistance to ECtHR judgments : a new paradigm? (ISBN 978-3-662-58986-1 et 3-662-58986-9, OCLC 1109956996, lire en ligne)
  3. a et b « Site du Ministère grec des Affaires étrangères », sur www.mfa.gr (consulté le 11 janvier 2021)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Politique étrangère de la Grèce
Listen to this article