Poussière navale de Napoléon Bonaparte - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Poussière navale de Napoléon Bonaparte.

Poussière navale de Napoléon Bonaparte

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Le , Bonaparte ordonne la création de deux flottilles nationales basées à Dunkerque et Cherbourg à l'échéance du 1er vendémiaire an XV (). Ces flottilles sont un ensemble de petits bâtiments spécialisés : péniches, chaloupes canonnières, corvettes et prames

Ces navires sont dotés de fonds plats pour accoster directement sur le sable. Peu maniables, ils peuvent cependant être pilotés à la voile comme à l’aviron.

Leur construction s'inscrit concrètement dans un projet d'invasion de l'Angleterre voulu par Bonaparte.

Les flottilles doivent avoir la capacité de transporter une armée de 100 000 hommes, bientôt portée à 150 000 ainsi que 500 canons. Le programme de constructions navales passe en trois mois de 310 bâtiments à 2 008. En complément, 500 à 600 bateaux de commerce ou de pêche doivent assurer le transport des non-combattants, des chevaux (environ 10 000) et des bagages.

Le 24 mai, Bonaparte nomme Pierre-Alexandre-Laurent Forfait inspecteur général de la Flottille nationale. Quelque 21 000 marins sont affectés à la flottille : un effectif considérable eu égard à la disette de la marine en personnels. Les ports de rassemblement de la flottille sont fixés du sud au nord : Étaples, Boulogne, Wimereux, Ambleteuse, Calais, Dunkerque et Ostende.

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Poussière navale de Napoléon Bonaparte
Listen to this article