Prix Nadal - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Prix Nadal.

Prix Nadal

Prix Nadal
Nom original Premio Nadal
Prix remis 18 000 euros[1]
Description Prix récompensant le meilleur roman original et inédit écrit en espagnol[1].
Organisateur Ediciones Destino (es) (Grupo Planeta)
Pays
Espagne
Date de création 1944
Dernier récipiendaire Najat El Hachmi (es) (2021)
Site officiel planetadelibros.com

Le prix Nadal (en espagnol : Premio Nadal) est le plus ancien prix littéraire délivré en Espagne. Il existe depuis 1944 et est remis chaque année le 6 janvier par les éditions Destino à l'auteur du meilleur roman écrit en espagnol.

Histoire

Le prix Nadal est décerné chaque année le 6 janvier, le jour de l'épiphanie, en mémoire du rédacteur en chef de la revue Destino, Eugenio Nadal Gaya, décédé en 1944 à l'âge de 27 ans. Eugenio Nadal est professeur de littérature, a écrit le livre Ciudades de España et est l'auteur de nombreux essais et articles de presse.

La première édition a eu lieu le dans le Café Chino[2] (ou Café suizo, selon les sources[3]), aujourd'hui disparu, dans les ramblas de Barcelone. S'y sont présentées 26 œuvres (en 2012, 313 œuvres sont présentées), mais dans l'assistance, seulement 6 ou 7 personnes sont présentes le jour de la célébration. Les membres du jury sont pour cette première édition Ignacio Agustí (es), Joan Teixidor, Josep Vergés Matas (es), Juan Ramón Masoliver et Álvaro Ruibal (es), accompagnés de Rafael Vázquez Zamora, secrétaire du prix[2],[3]. La première lauréate est Carmen Laforet, pour Nada.

Le prix, doté de 18 000 euros, est remis à un seul lauréat par un jury composé de 5 personnes[1].

Lauréats

Rafael Sánchez Ferlosio, lauréat en 1955.
Rafael Sánchez Ferlosio, lauréat en 1955.
Ana María Matute, lauréate en 1959.
Ana María Matute, lauréate en 1959.
Lucía Etxebarría, lauréate en 1998.
Lucía Etxebarría, lauréate en 1998.
Andrés Trapiello, lauréat en 2003.
Andrés Trapiello, lauréat en 2003.
Alicia Giménez Bartlett, lauréate en 2011.
Alicia Giménez Bartlett, lauréate en 2011.

Liste des gagnants du prix Nadal, depuis la première édition[4],[5] :

Notes et références

  1. a b et c (es) « Bases du prix », sur planetadelibros.com, (consulté le ).
  2. a et b (es) A. Castillejo, « Premio Nadal, el histórico de los galardones españoles », sur www.intereconomia.com, (consulté le )
  3. a et b (es) « Historia del Premio Nadal », sur www.planetadelibros.com, (consulté le )
  4. (es) « Liste des lauréats du prix Nadal », sur epdlp.com, (consulté le ).
  5. (es) « Liste des lauréats du prix Nadal », sur planetadelibros.com, (consulté le ).
  6. (es) Carles Geli, « Un 'thriller' psicológico gana el Nadal », sur elpais.com, (consulté le ).
  7. (es) Laura Fernández, « Alicia Giménez Bartlett gana el Nadal con una novela de maquis », sur elmundo.es, (consulté le ).
  8. (es) Laura Fernández, « Álvaro Pombo gana el Premio Nadal », sur elmundo.es, (consulté le ).
  9. (es) EFE, « Sergio Vila-Sanjuán gana el Nadal con 'Estaba en el aire' », sur elmundo.es, (consulté le ).
  10. (es) Matias Néspolo, « Carmen Amoraga, Premio Nadal 2014 por su obra 'La vida era eso' », sur elmundo.es, (consulté le ).
  11. (es) « José C. Vales gana el Premio Nadal por la novela 'Cabaret Biarritz' », Público, (consulté le ).
  12. (es) Carles Geli, « La literatura visceral de Víctor del Árbol gana el premio Nadal », El País (consulté le ).
  13. (es) Carles Geli, « “El pensamiento mágico está avanzando demasiado” », (consulté le ).
  14. (es) Carles Geli, « La prosa emocional de Ana Merino gana el Nadal », El País, (consulté le ).
  15. (es) Xavi Ayén, « Najat El Hachmi gana el premio Nadal », La Vanguardia, (consulté le ).

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Prix Nadal
Listen to this article