Projet:Parcs de loisirs/Recommandations - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Projet:Parcs de loisirs/Recommandations.

Projet:Parcs de loisirs/Recommandations


Cette page rassemble les recommandations sur Wikipédia propres au portail des parcs de loisirs.

Titres

Les titres sont orthographiés selon les conventions sur les titres et les conventions typographiques de Wikipédia, ainsi que les présentes recommandations, indépendamment des considérations marketing (exemples : Zooparc de Beauval et non ZooParc de Beauval ; Thirteen et non Th13teen).

Usage des parenthèses

Les parenthèses dans les titres sont utilisées en cas d’homonymie, afin de préciser l’objet de l’article.

Noms de parc

On précise le lieu par une entité administrative (pays, État, région, ville, etc.).

Trois paramètres sont à prendre en compte pour le choix de l’échelon administratif :

  1. La zone de clientèle du parc, locale ou nationale (exemples : Playland (New York) et Playland (Vancouver) sont préférables à Playland (États-Unis) et Playland (Canada)).
  2. L’existence ou non d’autres lieux homonymes (exemples : les parcs chinois Happy Valley (Chengdu), Happy Valley (Pékin), Happy Valley (Shanghai)etc. ; Adventureland (Iowa) est préférable à Adventureland (Altoona), car il existe plusieurs villes portant ce nom, ou Adventureland (États-Unis), pour éviter la confusion avec les zones thématiques Adventureland des parcs Disney américains).
  3. La notoriété de la subdivision auprès des lecteurs francophones (exemples : Frontierland (Angleterre) est préférable à Frontierland (Morecambe) ou Frontierland (Lancashire)).
Noms d’attraction
  1. Pour les noms propres d’attraction, y compris les noms de spectacle et d’animation, on précise le nom du parc (exemples : Battlestar Galactica (Universal Studios Singapore) et Titan (Six Flags Over Texas). Si cette attraction existe en plusieurs exemplaires (même type, même nom, même thème ; même constructeur, même parcours pour les montagnes russes), on précise le nom du groupe de manière simplifiée (exemples : Jaws (parcs Universal), The Dark Knight (parcs Six Flags) et La Belle et la Bête (parcs Disney)).
    Dans le cas d'une attraction seule, on précise le lieu par une entité administrative, selon la disposition précédente sur les noms de parc (exemple : High Roller (Las Vegas))
  2. Pour les noms de modèle d’attraction, on précise le nom du constructeur (exemples : Boomerang (Vekoma) et Demolition Derby (Zamperla)).

Les termes génériques tels que « attraction » ou « montagnes russes » sont réservés aux articles plus généraux tels que les types d’attraction (exemples : Bouées (attraction) et Figure 8 (montagnes russes)).

Typographie

Italique

Sont écrits en italique :

  1. Les noms de spectacle et de parade (exemples : Main basse sur la Joconde et Main Street Electrical Parade), conformément aux conventions sur les titres d’œuvres et au point no 1 des conventions sur l’usage de l’italique (« titres d’œuvres écrites ou artistiques, les revues, journaux et périodiques ») ;
  2. Les noms de restaurant et d’hôtel (exemples : Le Café de la Poste au Puy du Fou et l’hôtel Santa Isabel à Europa-Park), conformément au point no 7 des conventions sur l’usage de l’italique (« noms des enseignes commerciales ») ;
  3. Les noms propres d’attraction (exemple : Droomvlucht), y compris celles existant en plusieurs exemplaires (exemples : It's a Small World et le Boomerang de Bellewaerde), conformément au point no 8 des conventions sur l’usage de l’italique (« noms de réalisations commerciales, industrielles ou techniques »). Par contre, les noms de type ou de modèle d’attraction restent en romain (exemples : Mad House, Boomerang (Vekoma) et Looping Star).
En cas de nom traduit en français, le nom original en langue étrangère pourra être mentionné entre parenthèses et en italique (exemple : le Royaume de la fantaisie (Het Fantasierijk) à Efteling), conformément aux conventions typographiques sur les mots étrangers.
L’italique n’est en revanche pas utilisé pour les noms de parc, de complexe de loisirs et de zone thématique — ou « land » — (exemple : Star Wars: Galaxy's Edge, zone sur le thème des films Star Wars, se trouve aux Disney's Hollywood Studios de Walt Disney World Resort). On peut parcimonieusement utiliser l’italique pour indiquer à titre informatif que le nom est parfois typographié comme une enseigne commerciale (La Coccinelle, La Cité de la Mer) ; mais on écrira en romain La Ronde ou encore Le Pal, qui sont aujourd'hui de vrais noms propres dans leur forme la plus courante.
La disposition précédente s’applique également aux noms de bâtiment (exemples : Studio 2 abritait CinéMagique, tandis que CinéMagique abritait Captain Eo ; le pavillon de la Vienne abrite La Vienne dynamique).

Majuscules et traits d'union

  1. Les noms propres d’attraction, y compris celles existantes en plusieurs exemplaires, et les noms de spectacle, y compris les parades, sont écrits selon les conventions sur les titres d’œuvres ;
  2. Les noms de parc, de zone thématique et de bâtiment sont écrits selon les conventions sur les majuscules (voir le chapitre Sociétés, associations, compagnies, instituts, etc., le chapitre Monuments et bâtiments publics et le chapitre Musées, galeries et bibliothèques). Même si un parc peut être un espace public de type jardin/square, il convient d’éviter les sections des conventions typographiques sur les toponymes, qui incitent à un usage riche en majuscules et traits d’union, très « administratif » et contrintuitif pour un parc de loisirs.

Méthode détaillée pour l’écriture des noms de parcs, y compris zoos, archéosites, etc.

La dénomination complète d’un parc est généralement composée :

  • d’un substantif générique (parc, jardin, zoo, réserve, aquarium, vivarium, zooparc, archéosite, etc.) éventuellement accompagné d’un adjectif ou d’un complément générique ;
  • d’un groupe de mots spécifique, c’est-à-dire servant à caractériser et désigner ce parc (sa localisation, son thème, la société qui le gère, etc.), et comportant ou pas des noms propres.

Les traits d’union sont rares dans ces dénominations, on les rencontre dans les noms composés, certains toponymes, les noms de saints, etc. Il faut si possible éviter de charger en majuscules une dénomination ; si un substantif doit prendre une majuscule, il faut aussi la mettre à l’éventuel adjectif antéposé, mais l’article défini antéposé ne la prend que dans des cas exceptionnels justifiables.

Les mots génériques restent le plus souvent en minuscules.

Exemples : les jardins de Tivoli, le parc Astérix (mais la société Parc Astérix), le parc Saint-Paul, le parc de miniatures Madurodam, le parc archéologique Asnapio, le parc d’attractions de la Ronde (La Ronde), le parc SeaWorld d’Orlando (SeaWorld Orlando), la ferme pédagogique Le Nouveau Monde (porte le nom de l’association gérante), le zooparc de Beauval, la réserve zoologique de la Haute-Touche, l’aquarium du palais de la Porte-Dorée.

Les noms communs en tête de groupe spécifique prennent la majuscule quand ils ont valeur de nom propre au point de rendre dispensable le substantif générique de la dénomination.

Exemples : (le parc) Bagatelle, (le parc de) la Coccinelle, les Loups du Gévaudan, le Vallon du Villaret, le Château des énigmes, la Cité de la mer, la Volerie des aigles, le Safari de Peaugres.

Le substantif générique prend la majuscule en absence de groupe spécifique valant nom propre, ou si un jeu de mots le rend indissociable du groupe spécifique, ou bien s’il n’est pas le tout premier mot de la dénomination.

Exemples : le Jardin d’acclimatation, le Parc des oiseaux, (le) Parc Avenue, (le) Parc’Ours, Walygator Parc, Touroparc Zoo, le Grand Parc du Puy du Fou ou simplement le Grand Parc, le Grand Aquarium de Saint-Malo.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Projet:Parcs de loisirs/Recommandations
Listen to this article