Qbuzz - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Qbuzz.

Qbuzz

Qbuzz

Un autobus Qbuzz hydrogène

Création 2008
Dates clés
  • 2013 - prise de contrôle 100% par NS
  • 2017 - rachat par Busitalia - Sita Nord
Fondateurs
  • Rob van Holten
  • Leon Struijk
Forme juridique Sarl
Siège social Amersfoort
 Pays-Bas
Direction Gerrit Spijksma (CEO)
Actionnaires Ferrovie dello Stato Italiane
Activité Transport routier de voyageurs
Société mère Busitalia - Sita Nord / FS
Effectif 2017 : 2.100
Site web www.qbuzz.nl

Qbuzz est une entreprise de transports en commun urbains et interurbains des Pays-Bas, présente dans les villes de Utrecht, Drenthe et Groningue. L'entreprise, créée en 2008, était une filiale d'Abellio, puis de la compagnie nationale néerlandaise de chemins de fer NS avant d'être rachetée par la filiale transport routier du groupe public italien Ferrovie dello Stato Italiane, Busiltalia - Sita Nord[1]. Qbuzz, troisième compagnie de transports publics routiers opérant aux Pays-Bas, a réalisé un chiffre d'affaires de 210 millions d'euros en 2016, dispose d'une flotte de 614 autobus et autocars dont 40% a moins de 5 ans ainsi que 26 tramways. En 2017, la compagnie a transporté quotidiennement 250 000 passagers (soit plus de 90 millions dans l'année) et emploie 1 670 salariés.

Rames automotrices électriques Qbuzz en gare de Dordrecht
Rames automotrices électriques Qbuzz en gare de Dordrecht

Histoire

La compagnie de transports Qbuzz a été créée en par Rob van Holten et Leon Struijk, deux anciens dirigeants de la compagnie néerlandaise de transports Connexxion, qui avaient démissionné de leur poste au début de l'année. Les chemins de fer néerlandais NS ont favorisé cette initiative en prenant une participation de 49% dans Qbuzz. Des opérateurs de transport régionaux ont considéré que c'était une concurrence déloyale, attendu que l'État des Pays-Bas est propriétaire de toutes les actions de "NS", qui pourrait indirectement octroyer l'aide d'État à l'entreprise. Les tribunaux ont débouté les demandeurs à plusieurs reprises.[2].

En , les NS prennent le contrôle total de Qbuzz. En , Qbuzz a obtenu une concession de 15 ans pour l'exploitation de services dans la région du Limbourg à partir de . Cependant, après la découverte d'irrégularités au cours du processus d'appel d'offres, le contrat a été attribué à Arriva.

En , une information confidentielle est révélée par la presse, NS s'apprête à vendre Qbuzz à la SNCF[3]. La compagnie néerlandaise NS voulait échanger Qbuzz contre une participation dans le consortium Thalys International[3]. D'autres sources affirment que cette vente serait une conséquence directe du scandale des apples d'offres truqués du Limbourg. Cette vente a été immédiatement annulée.

En , les NS annoncent leur intention de vendre l'entreprise[4] et, en , confirment officiellement avoir sélectionné un nouvel acquéreur qui a obtenu l'accord des autorités nationales. Qbuzz avait été vendu à la filiale transports routiers de la compagnie des chemins de fer italiens Ferrovie dello Stato Italiane, Busitalia - Sita Nord. Le contrta de vente a été signé le [5],[6].


Activité opérationnelle

En , Qbuzz a commencé à exploiter des services de bus en Frise et à Rotterdam[7]. Lors du nouvel appel d'offres, les services de la Frise sont passés à Arriva en [8].

En , Qbuzz remporte la concession d'exploitation des services de bus de Groningen et Drenthe jusqu'en [9]. En , Qbuzz commence à exploiter les services de bus et de tramway à Utrecht sous le nom "U-OV" jusqu'en [10],[11].

En , Qbuzz est sélectionné par la province de Zuid-Holland comme soumissionnaire privilégié pour un contrat qui combine l'exploitation du service ferroviaire MerwedeLingelijn sur la route Geldermalsen - Dordrecht avec les services d'autobus. Le , Qbuzz reprend officiellement les services précédemment effectués par son concurrent Arriva sur le MerwedeLingeLijn[12].

En , Qbuzz - Busitalia a remporté le marché en concession, d'une durée de 8 ans, des transports publics des secteurs de Drechtsteden, Alblasserwaard en Vijfheerenlanden (DAV), entre Utrecht et Rotterdam, un bassin de plus de 400 000 habitants. Cela comprend la gestion de la ligne ferroviaire régionale entre Geldermalsen et Dordrecht (ligne MerwedeLingelijn) et les transports en autobus dans le secteur DAV.


La flotte Qbuzz

En , le parc roulant de la compagnie comprenait 686 autobus et 27 tramways.[13]

Qbuzz a commandé 160 autobus électriques, pour un montant d'environ 100 millions d'euros, le . Il s'agit de 60 autobus du constructeur Ebusco, 43 autobus VDL Citea; 32 SLF 120, 11 SLFA 180 et 59 autobus IvecoBus Heuliez GX 437 Elec, d'une capacité de 100 voyageurs, et 51 en option[14]. 22 points de recharge ont été installés pour ces véhicules dans chacune des provinces desservies. Qbuzz a également annoncé l'achat prochain de 10 autobus a hydrogène supplémentaires ce qui portera son parc de 22 à 32 unités.

Busitalia - Sita Nord

Après le rachat de Qbuzz, le , le groupe BusItalia affiche un chiffre d'affaires pour 2017 de 460 millions d'euros avec plus de 130 millions de bus/km annuels, environ 2 millions de trains/km et 36 000 miles nautiques. La flotte globale de Busitalia comprend 3.000 autobus, 45 trains, 44 tramways et 8 navires.


Notes et références

  1. (it) « Les FS italiens avec sa filiale Busitalia - Sita Nord rachète l'autocariste néerlandais Qbuzz », sur fsnew.it, (consulté le )
  2. Qbuzz moest van de weg, Telegraaf 13 december 2008
  3. a et b « ‘NS-dochter Qbuzz mogelijk in handen van Franse spoorwegen’ », sur OVPro.nl (consulté le ).
  4. NS puts Qbuzz up for sale Railway Gazette International 11 juillet 2016
  5. « Qbuzz zelfstandig verder met Busitalia », sur ns.nl, Nederlandse Spoorwegen, (consulté le ).
  6. (it) « FSNews - Homepage », sur FS News (consulté le ).
  7. Qbuzz had to get out of the way De Telegraaf 13 décembre 2008 (allemand)
  8. Qbuzz loses ground in the north RTV Drenthe 11 août 2016 (allemand)
  9. Free travel with Qbuzz Groningen Provence (allemand)
  10. Qbuzz wins Utrecht sneltram concession Railway Gazette International 26 octobre 2010
  11. BRU selects Qbuzz to operate bus and light rail in Utrecht Global Mass Transit 26 octobre 2010
  12. (nl) « Qbuzz ook nieuwe vervoerder reizigers op R-net MerwedeLingeLijn - Sliedrecht24 », sur Sliedrecht24, (consulté le ).
  13. Abellio facts & figures Abellio 29 March 2016
  14. (it) « Cnh Industrial-IvecoBus - commande par la compagnie néerlandaise Qbuzz de 49 autobus électriques », turin 28 mars 2019 (consulté le )

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Qbuzz
Listen to this article