Régions du Japon

division du Japon en régions regroupant plusieurs préfectures / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Les régions du Japon (日本の地方, Nihon no chihō?) ne sont pas des divisions administratives officielles. Cependant, on y fait assez fréquemment référence : les cartes géographiques mentionnent les régions, les bulletins météo donnent habituellement les prévisions par régions, et beaucoup d'institutions ou d'entreprises intègrent le nom de leur région à leur dénomination (Kinki Nippon Railway, Chugoku Bank, Université du Tōhoku, etc.). Depuis 1996, 180 députés sur les 480 membres de la Chambre des représentants, la chambre basse de la Diète du Japon (le parlement national), sont élus à la proportionnelle de liste dans le cadre de grands blocs législatifs reprenant, pour l'essentiel, le découpage des régions traditionnelles japonaises.

Carte des régions du Japon avec les 47 préfectures qui les composent, du nord au sud : Hokkaidō (rose), Tōhoku (jaune), Chūbu (turquoise), Kantō (vert), Kansai (bleu), Chūgoku (orange), Shikoku (mauve) et Kyūshū (gris).

Chacune des huit régions regroupent plusieurs préfectures, à l'exception de la région de Hokkaidō, qui n'est constituée que de la préfecture homonyme.