Reimond Manco - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Reimond Manco.

Reimond Manco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Reimond Manco
Situation actuelle
Équipe
Alianza Universidad
Biographie
Nom Reimond Orángel Manco Albarracín
Nationalité
Péruvien
Vénézuélien
Nat. sportive
Péruvien
Naissance (30 ans)
Lieu Lurín (Pérou)
Taille 1,72 m (5 8)
Poste Milieu offensif
Parcours junior
Années Club
2002-2006
Academia Cantolao
2006-2007
Alianza Lima
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2007-2008
Alianza Lima
029 0(3)
2008-2010
PSV Eindhoven
005 0(0)
2009
Willem II Tilburg
002 0(0)
2010
Juan Aurich
036 0(3)
2011-2012
Juan Aurich
006 0(0)
2011
CF Atlante
007 0(0)
2012
León de Huánuco
006 0(0)
2012
Al-Wakrah SC
000 0(0)
2013-2014
UT Cajamarca
070 0(5)
2015
León de Huánuco
018 0(2)
2015-2016
Alianza Lima
035 0(4)
2017
Zamora FC
006 0(0)
2017-2018
Unión Comercio
068 0(7)
2019
Real Garcilaso
013 0(1)
2019
Sport Boys
018 0(2)
2020
Deportivo Binacional
009 0(0)
2020
Atlético Grau
019 0(1)
2021-
Alianza Universidad
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007
Pérou -17 ans
013 0(4)
2009
Pérou -20 ans
004 0(0)
2008-
Pérou
006 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 12 janvier 2021

Reimond Orángel Manco Albarracín (né le à Lurín au Pérou) est un footballeur péruvien jouant au poste de milieu offensif.

Carrière

En club

Reimond Manco débute en 1re division péruvienne, le , au sein de l'Alianza Lima contre l'Alianza Atlético (victoire 2-0)[1]. En 2008, il est transféré au PSV Eindhoven et fait ses débuts en Eredivisie, le , contre le SC Heerenveen (match nul 2-2)[2].

Prêté en 2009 au Willem II Tilburg, Manco ne s'adapte pas à l'Europe et revient au Pérou, au Juan Aurich, d'abord sous forme de prêt en 2010, puis définitivement à partir de l'année suivante. Cédé dans un premier temps au CF Atlante, au Mexique, Manco est mis à pied par ce dernier club en raison de ses excès et son penchant pour l'alcool[3]. De retour au Juan Aurich, il y a l'occasion de remporter le championnat du Pérou en 2011[4]. Mais toujours victime de problèmes d'indiscipline à répétition, il est expulsé du Juan Aurich[3] et se retrouve au León de Huánuco.

En 2012, il est engagé par le club qatarien d'Al-Wakrah mais rentre au Pérou dès 2013 à l'UT Cajamarca. Il fait son retour tant au León de Huánuco (2015) qu'à l'Alianza Lima (2015-2016).

Après une dernière pige à l'étranger, au Zamora FC du Venezuela, il décide de poursuivre sa carrière dans son pays natal, à l'Unión Comercio – où il reste deux saisons (2017-2018) – au Real Garcilaso (premier semestre 2019)[5], puis au Sport Boys[6]. Le , il est annoncé comme nouveau renfort du Deportivo Binacional, champion du Pérou 2019[7]. Mais son séjour y est de courte durée puisqu'il quitte le club de Juliaca et s'engage en juin 2020 pour l'Atlético Grau de Piura[8].

En équipe nationale

Malgré ses problèmes d'indiscipline qui ont freiné sa carrière (voir section précédente), Manco fait parler son talent dès son jeune âge, puisqu'à 17 ans il est désigné meilleur joueur du championnat sud-américain des moins de 17 ans de 2007[9]. La même année, il dispute avec sa sélection la Coupe du monde U-17 en Corée du Sud où son pays se hisse en quarts-de-finale[9].

Cependant, sa participation avec l'équipe A reste discrète dans la mesure où il n'a disputé à ce jour que six matchs internationaux. Il est convoqué pour la première fois en sélection nationale le , en amical face à la Bolivie (défaite 2-1)[10] et n'a plus rejoué depuis un match disputé contre la Corée du Sud, le (0-0)[11].

Palmarès

En club

Distinctions individuelles

Annexes

Notes et références

  1. (es) Eduardo Combe, « Alianza Lima: un día como hoy fue el debut de Reimond Manco », sur www.depor.com, (consulté le 27 janvier 2019).
  2. (es) « El peruano Reimond Manco tuvo su debut en la Eredivisie con el PSV », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 27 janvier 2019).
  3. a et b (es) « Las mil y una de Reimond Manco: cronología de sus escándalos », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 27 janvier 2019).
  4. (es) « Los 'aliancistas' que dieron la vuelta en la cara de su ex equipo », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 27 janvier 2019).
  5. (es) « ¡Es oficial! Reimond Manco es nuevo futbolista de Real Garcilaso », sur www.libero.pe, (consulté le 27 janvier 2019).
  6. (es) « Reimond Manco, anunciado como nuevo futbolista del Sport Boys », sur www.elcomercio.pe, (consulté le 19 juin 2019).
  7. (es) « Fichajes 2020: Reimond Manco es anunciado como nuevo jugador de Binacional », sur www.elbocon.pe, (consulté le 28 décembre 2019).
  8. (es) « Reimond Manco, nuevo fichaje de Grau: "La idea es pelear por un torneo internacional" », sur www.libero.pe, (consulté le 20 juin 2020).
  9. a et b (es) « Reimond Manco y James Rodríguez, los mejores en 2007 y su presente », sur www.peru.com, (consulté le 27 janvier 2019).
  10. (es) « Reimond Manco: se cumplen diez años de su debut en la Selección Peruana », sur www.depor.com, (consulté le 30 janvier 2019).
  11. (es) « Reimond Manco molesto por no ser convocado a la selección peruana », sur www.americatv.com.pe, (consulté le 30 janvier 2019).

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Reimond Manco
Listen to this article