Relations entre la Belgique et la Russie - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Relations entre la Belgique et la Russie.

Relations entre la Belgique et la Russie

Relations entre la Belgique et la Russie

Belgique Russie
Ambassades
Ambassade de Belgique en Russie
  Site web diplomatie.be
Ambassade de Russie en Belgique
  Site web belgium.mid.ru


Le président russe Vladimir Poutine et le roi Albert II de Belgique lors d'une visite officielle de la présidence russe à Bruxelles en 2001.

Les relations entre la Belgique et la Russie sont établies en 1992 peu de temps après la dissolution de l'URSS. La Russie a une ambassade à Bruxelles et un consulat-général à Anvers tandis que la Belgique a une ambassade à Moscou et un consulat-général à Saint-Pétersbourg. Les deux pays sont membres du Conseil de l'Europe et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Histoire

Les contacts diplomatiques remontent au début du XVIIIe siècle lorsque Pierre Ier de Russie a visité les Pays-Bas du Sud en 1717. Parmi les villes qu'il a visité, Bruxelles, Aix-la-Chapelle et Spa[1]. Pierre Ier a laissé une empreinte à Spa en construisant un édifice avec un portique sur le ressort principal, que les habitants ont renommés en son honneur Pouhon Pierre-le-Grand[2],[3]. Les relations diplomatiques ont été établies entre la Belgique et l'Empire russe en 1853[4], Mikhaïl Irineyevich Khreptovich est le premier diplomate envoyé par l'Empire russe à Bruxelles le [5].

Commerce

En 2004, le commerce bilatéral totalisait 4,75 milliards d'euros, soit une augmentation de 1,18 milliard d'euros par rapport à l'année précédente, avec la Russie tenant un excédent commercial de 1,51 milliard d'euros. Les exportations russes vers la Belgique sont principalement des matières premières, y compris des minéraux (37 %), des pierres précieuses et semi-précieuses (22 %), des métaux ferreux et non ferreux (17 %) et des produits chimiques (8 %). Les importations russes en provenance de Belgique sont composées d'équipements industriels (25 %), de produits chimiques et produits pharmaceutiques (18 %), de produits en plastique et en caoutchouc (9 %), des aliments (8 %) et du matériel de transport (8 %). En 2004, la Belgique a importé 30 % de son pétrole et de gaz naturel en provenance de Russie. Des liaisons aériennes entre les deux pays existent, avec Aeroflot et Brussels Airlines assurant des vols entre Moscou et Bruxelles[6],[7].

Notes et références

  1. (en) David Bogue, Belgium and the Rhine, Londres, D. Bogue, , 74–75 p. (lire en ligne), « Chief town in Belgium and on the route of the Rhine ».
  2. (en) William Chambers, A tour in Switzerland in 1841, Édimbourg, W. & R. Chambers, , 8 p. (lire en ligne), « Spa to Cologne ».
  3. (en) Leanne Logan et Cole, Geert, Belgium & Luxembourg, Lonely Planet, , 3e éd., 255 p. (ISBN 978-1-74104-237-5 et 1-74104-237-2, lire en ligne), « The Ardennes ».
  4. (en) Mark Lemon, Mayhew, Henry; Taylor, Tom; Brooks, Shirley; Cowley Burnand, Francis; Seaman, Owen, Punch, vol. XXIV, Londres, Punch Publications Ltd., , 211 p. (lire en ligne).
  5. (ru) « Представители Российской Империи В Других Странах » [archive du ], Worldwide Historical Project (consulté le 31 mars 2009).
  6. (ru) « ОАО "Аэрофлот — Российские авиалинии" », Polyot-Sirena (consulté le 31 mars 2009).
  7. (ru) « Delta Air Transport /Brussels Airlines/ Brussels Airlines », Polyot-Sirena (consulté le 31 mars 2009).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Relations entre la Belgique et la Russie
Listen to this article