Relations entre la Belgique et les États-Unis - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Relations entre la Belgique et les États-Unis.

Relations entre la Belgique et les États-Unis

Les relations belgo-américaines sont les relations diplomatiques entre la Belgique et les États-Unis. Les deux pays entretiennent une relation bilatérale amicale et continuent à célébrer les relations de coopération. En 2007, l'année a marqué le 175e anniversaire des relations entre les nations.

Selon le rapport 2012 sur le leadership mondial des États-Unis, 26 % des Belges approuvent le leadership américain, 16 % le désapprouvent et 58 % sont indécis[1].

Histoire

Première Guerre Mondiale

Les Allemands ont envahi la Belgique, un territoire neutre, l'ingénieur des mines et le futur président Herbert Hoover ont créé des organisations d'aide :

À la fin de la guerre, ces organisations avaient accumulé un surplus net de 30 millions $ de fonds, qui ont été utilisés pour améliorer le système éducatif belge[2].

Seconde Guerre Mondiale

Les États-Unis ont aidé à libérer la Belgique de l'occupation allemande avec les troupes britanniques et canadiennes ainsi que la résistance belge[3].

Guerre Froide

La Belgique a reçu une aide des États-Unis dans le cadre du plan Marshall, qui visait à reconstruire l'économie européenne de l'après-guerre, bien que la reprise économique belge soit antérieure au plan Marshall[4]. La Belgique et les États-Unis ont tous deux été parmi les membres fondateurs de l'OTAN, une alliance de défense collective de l'Atlantique Nord. La Belgique a également participé à la mission de l'ONU dirigée par les États-Unis pour repousser l'invasion de la Corée du Sud par la Corée du Nord pendant la guerre de Corée[5].

Présent

Les États-Unis apprécient l'activisme de la Belgique dans les affaires internationales, notamment sa participation à la Force internationale d'assistance et de sécurité en Afghanistan, sa reconstruction et son aide au développement de l'Irak, ses missions de paix dans les Balkans et au Liban, son offre fréquente de transport aérien dans les crises internationales et l'organisation de dialogues transatlantiques en 2005 et 2007 entre les ministres européens des affaires étrangères et le secrétaire d'État[6],[7].

En tant que nation tournée vers l'extérieur, la Belgique travaille en étroite collaboration avec les États-Unis sur le plan bilatéral et au sein d'organisations internationales et régionales pour encourager la coopération économique et politique et l'aide aux pays en développement[8]. La Belgique a accueilli sur son territoire des centaines d'entreprises américaines, dont beaucoup ont leur siège européen dans ce pays[9].

Références

  1. (en) « US Global Leadership Report », .
  2. Internet Archive, Global perspectives on the United States : a nation by nation survey, Great Barrington, Mass. : Berkshire Pub. Group, (lire en ligne).
  3. « The Liberation of Belgium » (version du 6 juillet 2011 sur l'Internet Archive), sur www.canadianbattlefieldsfoundation.ca, .
  4. (en) « A Marshall Plan for Iraq? » (version du 22 janvier 2009 sur l'Internet Archive), sur www.cato.org, .
  5. « FOCUS Le bataillon belge dans la guerre de Corée », sur Le Soir, .
  6. « Opérations en Afghanistan », sur Belgian Defence
  7. « La Belgique attribuera 8,2 millions supplémentaires à la mission de l'OTAN en Afghanistan », sur RTBF Info, .
  8. « Pour les USA: "la Belgique est un pays sérieux en ce qui concerne la diplomatie multilatérale" », sur RTBF Info, .
  9. « La Belgique séduit à nouveau les entreprises américaines », sur L'Echo, .
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Relations entre la Belgique et les États-Unis
Listen to this article