cover image

Religion en Italie

De Wikipedia, l'encyclopédie libre

La religion en Italie est largement dominée par le christianisme, en particulier le catholicisme, avec environ 79 % de fidèles[1], dont environ 25 % de catholiques pratiquants[2]. La pratique du catholicisme a diminué ces dernières années mais reste fortement enracinée, en raison notamment de la proximité et de l'influence du Vatican (Rome est la capitale de l'Italie tout en abritant le Vatican). Le statut officiel est celui d'un concordat entre l'Église et l'État (accords de Villa Madama du ) (depuis cette date il n'y a plus de religion d'Etat)[3].

Religions en Italie en 2021[1]

Le protestantisme italien représente environ 450 000 personnes soit 0,73% de la population, dont les deux tiers sont pentecôtistes[4],[5]. La communauté protestante historique est l'Église évangélique vaudoise, présente surtout dans le Piémont.

On remarque aussi la présence d'un nombre significatif de Témoins de Jéhovah (environ 425 000 personnes)[6].

Avec l'arrivée de populations étrangères se sont développés au XXIe siècle l'orthodoxie (communautés originaires de Roumanie et d'Ukraine) et l'islam (communautés originaires du monde arabo-musulman).