Riccardo Carapellese - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Riccardo Carapellese.

Riccardo Carapellese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Riccardo Carrapellese
Biographie
Nationalité
Italien
Naissance
Lieu Cerignola (Italie)
Décès (à 73 ans)
Lieu Rapallo (Italie)
Taille 1,68 m (5 6)
Période pro. 19421959
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1930-1934
Caligaris
1934-1936
Torino
1936-1937
Saluggia
1937-1938
Barcanova
1938-1939
AC Torino
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1939-1940
Magnadyne
019 0(3)
1940-1942
AC Torino
019 0(3)
1942-1943
AC Spezia
019 0(3)
1944
AS Casale
017 0(3)
1945
AC Vigevano
1945-1946
AC Côme
016 0(3)
1946-1949
AC Milan
106 (52)
1949-1952
AC Torino
098 (28)
1952-1953
Juventus FC
017 0(9)
1953-1957
Genoa CFC
094 (22)
1957-1959
CC Catane
030 0(9)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1947-1956
Italie
016 (10)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1957
CC Catane
1959-1960
Finale
1960-1961
AC Sammargheritese
1961-1964
SS Ternana
1964-1965
US Salernitana
1972-1973
AP Savoia 1908
1973-1974
AS Martina
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Riccardo Carapellese (né le à Cerignola dans les Pouilles et mort le à Rapallo en Ligurie) est un footballeur international italien, qui jouait en tant qu'attaquant, avant de devenir entraîneur.

Biographie

Club

Entre 1942 et 1959, Carapellese, surnommé Carappa[1], est l'attaquant de Spezia, Come, Torino, Juventus (avec qui il dispute son premier match en bianconero le lors d'un nul 1-1 contre Palerme en Serie A), Milan, Genoa et Catane.
Il dispute un total de 318 matchs et inscrit 111 buts.

International

En équipe d'Italie, il marque 10 buts en 16 matchs entre 1947 et 1956[2]. Il participe notamment à la coupe du monde 1950 au Brésil, marquant un but lors des deux matchs des Italiens contre la Suède et le Paraguay.

Entraîneur

Palmarès

Juventus

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Riccardo Carapellese
Listen to this article