Roger John Brownlow Keyes - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Roger John Brownlow Keyes.

Roger John Brownlow Keyes

Roger John Brownlow Keyes
1er baron Keyes

Le vice-amiral Keyes en 1918

Naissance
à Tudiani, Nord-Est de l'Inde
Décès (à 73 ans)
à Buckingham
Origine Britannique
Allégeance
Royaume-Uni
Arme
 
Royal Navy
Grade Admiral of the Fleet
Conflits Révolte des Boxers
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale

Roger John Brownlow Keyes, 1er baron Keyes, né le à Tudiani, Nord-Est de l'Inde et mort le à Buckingham, est un amiral britannique qui combattit la révolte des Boxers et prit part aux Première et Seconde Guerres mondiales.

Biographie

En 1918, il réussit un raid contre la base maritime allemande de Zeebruges. Aussi, avec le titre de baron Keyes of Zeebrugge and Dover, il est considéré comme un des grands héros de l'Empire Britannique.

En 1940, il est l'attaché militaire anglais auprès de l'état-major du roi Léopold III de Belgique durant la campagne des 18 jours. Son fils, lord Keyes, relatera les vicissitudes des relations entre alliés durant cette période sur la base des mémoires de son père, défendant l'armée belge et l'attitude du roi des Belges avant le rembarquement anglais de Dunkerque sous le titre Un règne brisé[1].

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Keyes a été le premier directeur des opérations combinées, du au . Il a estimé que cette fonction était frustrante, car il était totalement dépendant des autres branches et des unités des forces armées, tant pour les troupes, que pour l'équipement, le transport, la couverture aérienne et l'information.

Les opérations qu'il avait envisagées, comme l'opération Mandibles ont été annulées, le War Office ne voulant pas détourner les ressources militaires pour des opérations qu'il considérait comme nouvelles et aventureuses.

Toutefois, on doit à l'amiral Keyes, qui avait 69 ans, la réussite d'opérations nouvelles et aventureuses telles que les commandos, les SAS ou encore le SOE

Notes et références

  1. Lord Roger Keyes, Outrageous Fortune, Ed. Martin Secker & Warburg Londres 1985, traduction française : Un Règne Brisé, Ed. Duculot Paris-Bruxelles 1985. Il fut suivi l'année suivante d'Echec au roi, chez le même éditeur.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Roger John Brownlow Keyes
Listen to this article