Romy Alizée - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Romy Alizée.

Romy Alizée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Romy Alizée
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Romy Alizée, née en 1989, est une photographe et une travailleuse du sexe française.

Parcours

D'origine franco-grecque[1], Romy Alizée entame en 2010 des études de théâtre à Paris[2].

Elle découvre l'érotisme par la photographie, particulièrement celle de Gilles Berquet, et par la presse after punk gothique[3].

Elle devient parallèlement modèle érotique et pose notamment pour les photographes Ren Hang et Richard Kern[1]. Lassée des poses stéréotypées, elle décide progressivement de devenir photographe et réalisatrice[2].

Elle est actrice pour les réalisatrices Erika Lust[3], et Émilie Jouvet en 2015[4].

Œuvre photographique

Pour ses photographies en noir et blanc, elle utilise un Nikon FM2 ainsi qu'un Olympus de poche[1].

Membre du Studio Hans Lucas[2], elle réalise plusieurs expositions et publie ses photos d'abord sur internet et dans des fanzines[1], puis en ouvrages[2],[5].

Prises de position

À la suite d'une agression sexuelle subie en 2011, elle approfondit ses connaissances du féminisme[1]. Dans son travail, elle se revendique « queer féministe »[2],[6]. Elle définit le porno féministe comme « un petit peu de pornographie qui remet au premier plan la sexualité des femmes, qui met en lumière les orgasmes féminins. Et qui s'intéresse aussi à ce qu’on ne voit pas à l’écran : les conditions de travail, les salaires, l'attention portée aux actrices, acteurs »[4].

En , elle s'insurge contre le contrôle de la nudité par les plateformes d'internet. Selon elle, la censure exercée par les plateformes va bien au-delà de ce que la loi sanctionne, et propose un « totalitarisme culturel insidieux » qui vise explicitement au respect d'une norme pesant sur le corps féminin[7].

Bibliographie

  • Romy Alizée, Furie, Paris, Maria Inc.,

Références

  1. a b c d et e Violaine Schutz, « Rencontre : Romy Alizée, la jeune photographe française qui fait rimer érotisme et féminisme », sur Konbini, (consulté le 17 décembre 2018)
  2. a b c d et e Juliette Hochberg, « Rencontre avec Romy Alizée, photographe engagée de l'érotisme féminin », sur Marie Claire, (consulté le 17 décembre 2018)
  3. a et b Philippe Azoury, « Pourquoi le porno sera sauvé par les femmes », Grazia.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 décembre 2018)
  4. a et b Lucie Marsaud, « Pornographie féministe : militer pour les femmes et le plaisir », sur France Inter, (consulté le 17 décembre 2018)
  5. Tess Raimbeau, « Sévices de table », sur Libération.fr, (consulté le 17 décembre 2018)
  6. Mélody Thomas, « Presse érotique, la fin du sexe à la papa », sur Les Inrocks, (consulté le 17 décembre 2018)
  7. Romy Alizée, « En furie contre la censure du Net », Libération,‎ (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Romy Alizée
Listen to this article