Rosée (Florennes) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Rosée (Florennes).

Rosée (Florennes)

Rosée

L’église Saint-Remi.
Administration
Pays
Belgique
Région
 Région wallonne
Communauté
 Communauté française
Province
Province de Namur
Arrondissement Philippeville
Commune Florennes
Code postal 5620
Zone téléphonique 082
Démographie
Gentilé Roséen(ne)
Population 647 hab. (31/12/2007)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ nord, 4° 41′ est
Superficie 1 605 ha = 16,05 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur
Rosée
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Rosée
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Rosée

Rosée (en wallon Rôzêye) est une section de la commune belge de Florennes située en Région wallonne dans la province de Namur. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

La bascule publique du village.
La bascule publique du village.

Le village est formé de nombreuses petites maisons et fermes en moellons de calcaire souvent chaulées ou enduites, la plupart du XIXe siècle. Le centre du village s'est déplacé après la création de la grand-route Philippeville-Dinant en 1824-1826.

L'ancien centre était situé au carrefour des rues de la Bruskaie et des Forges, non loin de la ferme de la Laiterie, où une butte rappelle le site de l'église antérieure, dépendance de l'abbaye de Floreffe.

L'église actuelle fut construite vers 1870 en brique et pierre bleue. Elle contient un maître-autel en marbre du XVIIIe siècle et des autels latéraux en bois du XVIIe siècle. En 1914, les Allemands traversent Rosée et y incendient 14 maisons. En 1940, l’armée française y livre ses derniers combats et Rosée subit quelques bombardements.

La mention la plus ancienne du village remonte à l'an 1050 et renseigne la villa de Rolceas-Rauseacum, qui signifie "lieu de roseaux". Mais le site était déjà occupé durant la préhistoire comme en atteste la découverte d'une hache de silex. Sous la période romaine y passait une route menant à la villa de Anthée. Un cimentière mérovingien comprenant 65 tombes et différents objets et bijoux a été mis au jour dans le hameau de Jusaine.

Sous l'ancien régime, Rosée faisait partie du comté de Namur et dépendait du bailliage de Bouvignes. Le village était divisée en deux seigneuries:

  • la seigneurie hautaine avec le château, actuellement ferme de la Laiterie, qui comprenait au XVIIIe siècle trois tours carrées,
  • la seigneurie des Chaudrons, avec la ferme de la Chevalerie, appelée jadis "de la Charlerie". C'est une grosse ferme clôturée en moellons de calcaire, principalement de la deuxième moitié du XIXe siècle, mais qui intègre des bâtiments plus anciens. C'était l'ancien siège du fief des Chaudrons, aux mains de la famille de Rifflart au XVIe siècle, puis des Souhait, de 1595 à 1698.

Les deux seigneuries furent réunies en 1708 par les Jacquier de Rosée.

Personnalités

Bibliographie

  • Joseph Gonze, « Les registres paroissiaux de Rosée 1690-1796 », Cahier du Musée de Cerfontaine, no 319,‎ .
  • André Lépine et Guy Heynen, « Rommel traverse l’Entre-Sambre-et-Meuse, de Dinant à Landrecies, par Philippeville », Cahier du Musée de Cerfontaine, no 415,‎
  • Ghislaine De Bièvre (dir.) et al., Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 9, t. 1 : Province de Namur, Arrondissement de Philippeville, Liège, Pierre Mardaga, , 300-304 p. (ISBN 2-8021-0040-8)
  • Histoire et patrimoine des communes de Belgique : Province de Namur, Bruxelles, Éditions Racine, , 170 p.
  • Inventaire du patrimoine bâti de Rosée

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Rosée (Florennes)
Listen to this article