São Leopoldo - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for São Leopoldo.

São Leopoldo

São Leopoldo
Surnom : Berço da imigração
(berceau de l'immigration)

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays
Brésil
Région Sud
État
Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Ary José Vanazzi (PT)
Code postal 93 010-300
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé São-leopoldense
Population 207 721 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 2 036 hab./km2
Population de l'agglomération 3 760 644 hab.
Géographie
Coordonnées 29° 45′ 38″ sud, 51° 08′ 51″ ouest
Altitude 26 m
Superficie 10 200 ha = 102 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Patrimoine culturel et historique ; tourisme religieux.
Fondateur
Date de fondation
Loi provinciale no 4
1er avril 1846
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rio Grande do Sul
São Leopoldo
Géolocalisation sur la carte : Brésil
São Leopoldo
Géolocalisation sur la carte : Brésil
São Leopoldo
Liens
Site web https://www.saoleopoldo.rs.gov.br/home/

São Leopoldo est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de Porto Alegre et située à 27 km au nord de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 29° 45′ 38″ sud et à une longitude de 51° 08′ 51″ ouest, à 26 m d'altitude. Sa population était estimée à 207 721 en 2007, pour une superficie de 102 km2. L'accès s'y fait par les BR-116 et RS-122.

Le nom de São Leopoldo fut choisi en hommage rendu à l'Impératice Leopoldina, d'origine allemande, qui permit l'immigration germanique dans le pays.

Le noyau originel de São Leopoldo fut fondé en 1824 par l'arrivée de colons allemands, le 25 juillet de cette même année. La ville est considérée comme le berceau de la colonisation allemande au Brésil. Ils furent envoyés pour rétablir le fonctionnement de la Real Feitoria do Linho Cânhamo, une fabrique du gouvernement qui avait été fermée pour cause de non rentabilité. Celle-ci se trouvait sur la rive gauche du Rio dos Sinos. Ils étaient au nombre de trente-neuf, trente-trois protestants et six catholiques. Tous ces gens étaient des agriculteurs et des artisans, ce qui contribua à donner assise solide au départ économique du lieu.

Aujourd'hui, la région se développe autour du secteur secondaire, notamment à travers l'industrie du cuir et de la chaussure.

Villes voisines

Personnalités

  • Miguel Rossetto (1960-), homme politique et syndicaliste, est né à São Leopoldo.

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
São Leopoldo
Listen to this article