Sa Majesté monsieur Dupont - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Sa Majesté monsieur Dupont.

Sa Majesté monsieur Dupont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sa Majesté monsieur Dupont
Aldo Fabrizi et Gaby Morlay dans une scène du film

Titre original Prima comunione
Réalisation Alessandro Blasetti
Scénario Cesare Zavattini
Alessandro Blasetti
Suso Cecchi d'Amico
Acteurs principaux
Sociétés de production Universalia
Franco-London-Film
Pays d’origine
Italie
Genre Comédie
Durée 85 minutes
Sortie 1950


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sa Majesté monsieur Dupont (Prima comunione) est un film italien d'Alessandro Blasetti sorti en 1950.

Synopsis

Riche confiseur romain, M. Dupont est fier d'exhiber sa voiture neuve. Il rêve de la conduire avec, à ses côtés, la belle locataire du premier étage. L'occasion lui en est donnée par la nécessité d'aller chercher la robe de première communion de sa fille, qui n'est toujours pas livrée. Mais la ravissante voisine refuse cette offre. C'est donc seul que M. Dupont fonce dans les rues, attrape une contravention et arrive chez la couturière. Mais au moment de repartir, la voiture tombe en panne. Course aux taxis. Impossible d'en avoir un. Reste le trolleybus. Cris, bousculades, injures. Pour être plus libre de ses mouvements, il confie le paquet contenant la robe à un passant pour quelques instants. Mais la dispute terminée, le passant a disparu et la robe avec. Que faire ? C'est finalement la belle du premier qui offre une de ses robes de soirée pour y tailler la robe de communiante. Tout le monde s'affaire. Le cardinal doit arriver d'une minute à l'autre pour présider la cérémonie. M. Dupont tente vainement de retarder celle-ci. Grâce à l'adresse brodée par la couturière, la vraie robe est ramenée par le passant. Soulagement. Sonnent les cloches de ce jour de Pâques.

Fiche technique

Distribution

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Sa Majesté monsieur Dupont
Listen to this article