For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Sarah Hendrickson.

Sarah Hendrickson

Sarah Hendrickson
Image illustrative de l’article Sarah Hendrickson

Sarah Hendrickson en 2013.
Contexte général
Sport Saut à ski
Période active de 2008 à 2019
Biographie
Nom dans la langue maternelle Sarah Hendrickson
Nationalité sportive
Américaine
Nationalité États-Unis
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Salt Lake City
Taille 1,63 m
Poids de forme 45 kg
Surnom Giggles[1]
Club Park City
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde 1 0 0
Championnats du monde junior 0 1 1
Coupe du monde (globes) 1 1 0
Coupe du monde (épreuves) 13 7 5

Sarah Hendrickson est une sauteuse à ski américaine, née le à Salt Lake City[1]. Elle est membre du club Park City Nordic Ski Club[2]. En 2012 elle s'inscrit dans l'histoire du saut à ski féminin en soulevant le globe de cristal qui récompense la première place de la Coupe du monde féminine de saut à ski disputée pour la première fois : sur les treize épreuves de la saison, elle est douze fois sur le podium, dont neuf victoires. En 2013, elle devient championne du monde à Val di Fiemme.

Biographie

Sarah Hendrickson a été dès l'âge de 2 ans en contact avec le ski ; de plus son père et son frère s'occupent de saut à ski[1].

En 2011-2012, elle suit un cursus scolaire à The Winter Sports School de Park City[3]

Parcours sportif

Sarah Hendrickson à Villach.
Sarah Hendrickson à Villach.

Débuts internationaux

Sarah Hendrickson commence sa carrière internationale lors d'une épreuve à Breitenberg le  ; elle marque des points dès ce concours, puis, toujours en à Baiersbronn, et Schoenwald où elle prend la onzième place.

Saison 2009

Sarah Hendrickson participe en « chez elle » à Park City à deux coupes continentales, puis à deux autres à Vancouver : les quatre fois elle se situe dans le milieu du classement, avec des places entre 13 et 18e.

Le à Zakopane, Sarah Hendrickson gagne pour la première fois un concours de Coupe continentale, à la faveur d'un concours disputé dans des conditions difficiles à cause du vent, sur une seule manche, pour cause de chute grave de Maja Vtič puis d'insuffisance de lumière à la nuit tombante[4].

Sa saison hivernale 2009 se termine avec deux places de 14 et 15e à Notodden les 13 et , puis avec une 29e place lors du premier Championnat du monde du saut à ski féminin à Liberec le .

Saison 2010

Sarah Hendrickson : bronze en junior à Hinterzarten en 2010.
Sarah Hendrickson : bronze en junior à Hinterzarten en 2010.

Sarah Hendrickson participe à toutes les épreuves de coupe continentale estivales 2009, monte deux fois sur le podium à Lillehammer les 21 et , et termine à la 4e place[5].

Le début de la saison hivernale permet à Sarah Hendrickson de prendre la cinquième place provisoire, avec des classements entre 4e et 8e lors des sept premiers concours. Elle poursuit cette série au Championnat du monde junior le à Hinterzarten, en prenant la médaille de bronze malgré une place de septième lors de la deuxième manche, derrière la favorite Coline Mattel deuxième, et Elena Runggaldier qui ajoute l'or à sa collection de médailles qui en compte désormais trois dans cette épreuve.

Lors de la deuxième moitié de la saison, elle prend des places entre 22e et troisième à Villach où elle rejoint Daniela Iraschko et Ulrike Graessler sur le podium[6]. Elle termine sixième de cette saison hivernale 2010[7].

Saison 2011

Lors des quatre premières épreuves de l'été 2010, Sarah Hendrickson monte trois fois sur le podium, et gagne l'épreuve de Bischofsgrün de [8] : elle est en tête du classement provisoire[9]. Elle ne poursuit pas la saison, afin de suivre sa scolarité[10], son total de point reste à 249, qui la place à la place 14e en fin de saison.

À l'hiver 2011, Sarah Hendrickson monte sur le podium le à Vikersund, derrière Iraschko et devant sa compatriote Lindsey Van ; elle marque 237 points en six épreuves de Coupe Continentale pour atteindre la sixième place provisoire. Elle ne poursuit pas la saison, mais participe néanmoins au Championnat du Monde junior d'Otepää où elle prend la 18e place, et au Championnat du monde d'Oslo avec une 16e place.

Saison 2012

Sarah Hendrickson avec l'entraîneur de l'équipe américaine depuis 2012, Paolo Bernardi.
Sarah Hendrickson avec l'entraîneur de l'équipe américaine depuis 2012, Paolo Bernardi.

Coupe continentale 2012

Sarah Hendrickson gagne le 20 janvier 2012 à Zakopane
Sarah Hendrickson gagne le 20 janvier 2012 à Zakopane

Comme les autres membres de l'équipe américaine, Sarah Hendrickson fait l'impasse sur l'ouverture de la coupe continentales à Rovaniemi ; elle participe ensuite aux épreuves de Notodden, où elle monte deux fois sur le podium, deuxième le derrière Iraschko[11], et troisième le 10 derrière Iraschko et Anette Sagen[12] qui renoue avec la victoire pour la première fois depuis deux ans (le à Rovaniemi)[13].

À Zakopane le , lors d'une épreuve organisée au dernier moment en remplacement d'une coupe du monde annulée à Szczyrk[14], Sarah Hendrickson confirme son statut de « meilleure sauteuse du monde[15] » en gagnant devant Iraschko et Ema Klinec. Le lendemain, elle doit s'incliner face à Daniela Iraschko et fait deuxième, dépassant Coline Mattel et Ema Klinec qui la devançaient à la première manche grâce au meilleur saut lors de la deuxième.

Coupe du monde 2012

Sarah Hendrickson gagne le 14 janvier 2012 à Predazzo
Sarah Hendrickson gagne le 14 janvier 2012 à Predazzo

Sarah Hendrickson est la première sauteuse à remporter une épreuve de Coupe du monde féminine de saut à ski, le à Lillehammer[16]. Après avoir dominé les entraînements[17] et le saut d'essai[18], elle a gagné cette épreuve inaugurale — pour l'occasion couplée avec une épreuve masculine sur le même tremplin HS100[19] — en réalisant le meilleur saut de la première manche avec plus de 17 points d'avance sur Coline Mattel qui prend la deuxième place, et le meilleur saut de la deuxième manche avec 7 points d'avance sur Melanie Faisst qui prend la troisième[16].

Sarah Hendrickson gagne le 15 janvier 2012 à Predazzo
Sarah Hendrickson gagne le 15 janvier 2012 à Predazzo

L'épreuve suivante de coupe du monde le à Hinterzarten apporte un résultat en retrait pour Sarah Hendrickson : dans un concours sur une seule manche marqué par des conditions de vent et de neige difficiles[20], elle prend la 9e place mais reste en tête du classement de la coupe. Le lendemain, elle gagne le deuxième concours d'Hinterzarten, puis gagne encore les deux concours à Predazzo le devant Iraschko et Sagen, et le 15 devant Iraschko et Ulrike Graessler. Elle a alors 166 points d'avance au classement de la coupe du monde sur la deuxième Daniela Iraschko[21].

Le à Hinzenbach, lors d'un concours sur une seule manche perturbé par le vent[22], elle prend la deuxième place devant Katja Požun, à 0,7 point derrière Iraschko qui gagne sa première épreuve de coupe du monde[23]. Le lendemain, Sarah Hendrickson bat Iraschko lors de la première manche, mais elles sont devancées par Jacqueline Seifriedsberger et Lindsey Van ; Sarah Hendrickson finalement prend la 2e place derrière Iraschko qui gagne, Van finit 3e, et Seifriedsberger seulement 5e à cause d'un deuxième saut décevant (16e de la manche).

À Ljubno le , Sarah Hendrickson gagne la première manche ; elle n'est que 3e de la deuxième manche, mais résiste et termine première à 1,3 points devant Sara Takanashi, et un peu plus loin de Daniela Iraschko, troisième grâce au meilleur saut de la deuxième manche après avoir été seulement 14e à la première[24]. Le lendemain à Ljubno, Sarah Hendrickson s'adjuge les deux manches, la deuxième avec 10 points d'avance sur Takanashi, et gagne devant Takanashi et Seifriedsberger. Sarah Hendrickson a alors plus de 200 points d'avance sur Iraschko au classement général[25].

L'étape suivante se déroule au Japon à Zao, avec une deuxième place derrière Takanashi pour Hendrickson au premier concours du samedi  ; elle s'adjuge ensuite l'autre concours du samedi, portant son avance au classement provisoire de la Coupe du monde à 295 points ce qui est alors suffisant pour déjà la remporter à deux épreuves de la fin.

Sarah Hendrickson gagne encore le dimanche à Zao, devant Takanashi et Iraschko, puis gagne aussi l'épreuve finale à Oslo le , encore devant Takanashi, portant son avance finale à 390 points devant Daniela Iraschko. C'est là que lui est remis le tout premier Globe de cristal de saut féminin. Lors des treize épreuves de cette première saison de Coupe du monde, Sarah Hendrickson manque un seul podium (9e à Hinterzarten), gagne neuf concours, et prend trois fois la deuxième place, battue par Iraschko à Hinzenbach et Takanashi à Zao.

Championnat du monde junior

Le Championnat du monde junior d'Erzurum est un objectif prioritaire pour Sarah Hendrickson[26] ; elle arrive en grande favorite, étant en tête de la Coupe du monde, avec plus de 400 points d'avance sur les autres junior Katja Požun (5e) et Sara Takanashi (7e). Toutefois, c'est Sara Takanashi qui montre les sauts les plus longs aux entraînements. Le jour du concours, Takanashi et Hendrickson sont premières ex-æquo lors de la première manche ; c'est ensuite Takanashi qui prend le meilleur, laissant à Sarah Hendrickson la médaille d'argent.

Saison 2013

Sarah Hendrickson gagne le 12 janvier 2013 à Hinterzarten
Sarah Hendrickson gagne le 12 janvier 2013 à Hinterzarten

Elle finit la Coupe du monde à la deuxième place derrière Sara Takanashi en remportant quatre concours.

2013-2014

Considérée comme l'une des principales chances de médaille pour les prochains Jeux olympiques se déroulant à Sotchi, Sarah Hendrickson se blesse à l'entraînement à Oberstdorf en au niveau du genou droit avec rupture des ligaments[27]. Elle fait son retour juste à temps pour ces Jeux et étant la première sauteuse à ski à s'élancer lors d'une compétition olympique elle prend la vingt-et-unième place[28].

2014-2015

Elle remonte sur un podium de Coupe du monde en à Ljubno où elle se classe troisième des deux concours individuels. Aux Championnats du monde de Falun, elle prend la sixième position. Elle achève sa saison au huitième rang de la Coupe du monde.

2016-2019

Elle se blesse de nouveau au genou en préparation de la saison 2015-2016, ce qui nécessite une opération qui la met hors compétition cet hiver[29]. Elle revient pour le début de la saison 2016-2017, s'y classant au mieux huitième à Lillehammer.

En décembre 2017, elle remporte le concours de sélection pour les prochains jeux olympiques, devant Abby Ringquist et Nita Englund[30].

En 2018, elle dispute ses deuxièmes Jeux olympiques à Pyeongchang, prenant la dix-neuvième place, soit deux rangs de mieux qu'en 2014. Elle communique la possibilité d'une retraite sportive sous peu[31]. Elle prend part à ses dernières compétitions internationales en 2019.

Vie privée

Elle a pour compagnon amoureux le skieur acrobatique Torin Yater-Wallace[31].

Palmarès

Jeux olympiques

Épreuve / Édition
Sotchi 2014
Pyeongchang 2018
Indivdiuel 21e 19e

Championnats du monde

Épreuve / Édition
Liberec 2009
Oslo 2011
Val di Fiemme 2013
Falun 2015
Lahti 2017
Individuel 29e 16e Médaille d'or, monde Or 6e 23e
Par équipes mixtes Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 6e 7e 8e

Championnats du monde junior

Épreuve / Édition
Zakopane 2008
Hinterzarten 2010
Otepää 2011
Erzurum 2012
Liberec 2013
Indivduel 16e Bronze 18e Argent 6e

Coupe du monde

  • 1 globe de cristal : Vainqueuse du classement général en 2012.
  • 25 podiums individuels : 13 victoires, 7 deuxièmes places et 5 troisièmes places.

Classements généraux annuels

Année Rang
2012 1re
2013 2e
2015 8e
2017 14e
2018 49e

Détail des victoires

Année Lieu
2012 Lillehammer (Norvège), Hinterzarten (Allemagne), Val di Fiemme (Italie) 2×, Ljubno (Slovénie) 2×, Zaō (Japon) 2×, Oslo (Norvège)
2013 Sotchi (Russie), Hinterzarten (Allemagne), Trondheim (Norvège), Oslo (Norvège)

Coupe continentale

  • Meilleur classement général :
    • 2e de la saison hivernale 2012[32]
    • 4e de la saison estivale 2009[5]
  • 14 podiums, dont 4 victoires dans sa carrière[33].

Grand Prix

  • 1 podium individuel.
  • CC10Vi Sarah Hendrickson 21.JPG
  • CC10Vi Sarah Hendrickson 36.JPG
  • Hendrickson interview Hinterzarten.JPG
  • Sarah Hendrickson 2012 Predazzo.JPG
  • Sarah Hendrickson Schonach2013b.jpg

Notes et références

  1. a b et c (en) Sarah Hendrickson sur www.wsjusa.com
  2. HENDRICKSON Sarah sur www.fis-ski.com
  3. (en) Unbelievable! Sarah Hendrickson ’12 Makes History! First EVER Women’s Nordic Ski Jumping World Cup Champion!
  4. (pl) PK Zakopane: Triumf Hendrickson, groźny upadek Vtic
  5. a et b Classement final Coupe Continentale estivale 2009
  6. Résultat Villach HS98 14.02.2010
  7. Classement final de la Coupe Continentale 2010, après 20 épreuves.
  8. Résultat Bischofsgrün HS74 15.08.2010
  9. Classement provisoire de la Coupe Continentale estivale 2010, après 4 épreuves.
  10. (en) Van and Iraschko join CoC in Lillehammer
  11. « Résultat Notodden HS98 9.12.2011 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  12. « Résultat Notodden HS98 10.12.2011 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  13. Podiums de Anette Sagen en Coupe Continentale
  14. World Cups in Szczyrk cancelled
  15. Hendrickson wins first CoC in Zakopane
  16. a et b (en) Sarah Hendrickson first World Cup winner
  17. (de) Sarah Hendrickson dominiert Damentrainings
  18. (en) Hendrickson best in trial round
  19. (en) « WOMEN'S SKI JUMPING: OMV SPONSOR FOR THREE YEARS »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  20. Sabrina Windmueller surprise winner in Hinterzarten
  21. Classement de la coupe du monde 2012 après cinq épreuves.
  22. Iraschko wins after one round in Hinzenbach
  23. Résultat Hinzenbach HS94 04-02-2012
  24. Fiche de résultat Ljubno HS95 11-02-2012
  25. Classement de la coupe du monde 2012 après neuf épreuves.
  26. (en) Hendrickson: "This is my most important competition of the year!"
  27. (en) Nick Zaccardi, Report: Sarah Hendrickson suffers knee ligament damage in ski jumping accident in Europe, sur nbcsports.com, le 21 août 2013
  28. (en) Nathaniel Vinton, American Sarah Hendrickson becomes first woman to jump in Olympic competition; Germany’s Carina Vogt takes gold, sur nydailynews.com, le 11 février 2014
  29. (en) « Sarah Hendrickson: What Makes A Champ », sur usskiandsnowboard.org, .
  30. (en) AFTER YEARS OF INJURIES, SKI JUMPER SARAH HENDRICKSON COMES BACK TO WIN OLYMPIC TRIALS, sur teamusa.org, le 31 décembre 2017.
  31. a et b (en) No Fear: Six Knee Surgeries Couldn't Stop USA's Sarah Hendrickson from Returning to Ski Jumping, Sports Illustrated, le 12 février 2018.
  32. Classement final Coupe Continentale 2010
  33. Classements en Coupe Continentale sur le site de la FIS

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Sarah Hendrickson
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on