Sebastiano Rossi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Sebastiano Rossi.

Sebastiano Rossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sebastiano Rossi
Biographie
Nationalité
Italien
Naissance (56 ans)
Lieu Cesena (Italie)
Taille 1,94 m (6 4)[1]
Période pro. 1982-2003
Poste gardien de but
Parcours junior
Années Club
1978-1982
AC Cesena
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1982-1990
AC Cesena
127 (0)
1982-1983
→ FC Forlì
11 (0)
1984-1985
Empoli FC
0 (0)
1985-1986
→ Rondinella Calcio
28 (0)
1990-2002
Milan AC
240 (0)
2002-2003
Pérouse Calcio
12 (0)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
Italie
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Sebastiano Rossi est un ancien footballeur italien né le à Cesena, dans la province de Forlì-Césène en Émilie-Romagne.

Ce gardien de but de grande taille a joué dans différents clubs italiens, mais est particulièrement connu pour ses douze saisons au Milan AC (de 1990 à 2002), avec lequel il remporte notamment une Ligue des champions et cinq championnats d'Italie.

Au cours de sa carrière, Sebastiano Rossi a disputé 346 de Serie A, dont 240 avec le club lombard[2].

Carrière

Sebastiano Rossi intègre en 1979, à 15 ans, le club de football de sa ville natale, l'AC Cesena, alors en Serie B. Lors de la saison 1982-1983, il fait ses débuts professionnels à l'occasion d'un prêt à l'AC Forlì, club de Serie C1 (D3 italienne), mais ne devient titulaire d'un club professionnel que trois ans plus tard, alors qu'il est prêté à Rondinella Calcio, autre club de C1. À son retour à Cesena en 1986, il devient finalement titulaire en équipe première, alors que le club obtient sa promotion en première division. Il y réalise par la suite trois saisons pleines sous la direction de Albertino Bigon puis de Marcello Lippi.

En 1990, il est recruté par le Milan AC, champion d'Europe en titre, comme doublure de Andrea Pazzagli. Il devient titulaire la saison suivante, derrière des défenseurs du meilleur niveau mondial, tels que Paolo Maldini, Franco Baresi, Mauro Tassotti, Alessandro Costacurta, Marcel Desailly ou encore Christian Panucci. Malgré les nombreux succès de l'équipe milanaise, qui remporte notamment quatre championnats en cinq saisons et réalise une série de 58 matches sans défaite sous la direction de Fabio Capello, Rossi n'est jamais sélectionné en équipe nationale, la solidité du Milan AC étant davantage portée au crédit des défenseurs que du gardien.

À partir de 1996, les Milanais connaissent des résultats très en retrait. Lors de la saison 1997-1998, Rossi, qui a 33 ans, est mis en concurrence avec Massimo Taibi, avant de perdre définitivement sa place la saison suivante au profit de Christian Abbiati. Après une saison blanche en 2001-2002, il quitte Milan pour Perugia Calcio, où il réalise une dernière saison à 38 ans.

En plus de cinq scudetti, Sebastiano Rossi a remporté avec le Milan AC la Ligue des champions en 1994 (et disputé deux autres finales en 1993 et 1995), la Coupe intercontinentale (en 1990), la Supercoupe de l'UEFA à deux reprises (1990 et 1994) et trois fois la Supercoupe d'Italie. Par ailleurs, Rossi détient pendant 22 ans le record du nombre de minutes sans buts encaissés en Serie A. Entre le et le , il garde en effet sa cage inviolée durant précisément 929 minutes (11 matches). Ce record est pris en par Gianluigi Buffon de la Juventus qui porte cette marque à 973 minutes[3].

Parcours

Palmarès

Distinction individuelle et records

  • Membre de l'équipe du Milan AC 1993 élue 6e plus grande équipe de l'histoire du football, par le site ClubElo[4].

Notes et références

  1. (it) Calciatori ‒ La raccolta completa Panini 1961-2012, vol. 4 (1987-1988), Panini, , p. 29
  2. « Fiche de Sebastiano Rossi », sur footballdatabase.eu
  3. « Record d'invincibilité pour le gardien de la Juventus Turin Gianluigi Buffon », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  4. Jurgen Klopp's Liverpool are statistically the fourth best team in football history (givemesport.com)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Sebastiano Rossi
Listen to this article