Serge Safran - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Serge Safran.

Serge Safran

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2011). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?
Serge Safran
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Serge Safran, né à Bordeaux en 1950, est un auteur et éditeur français, cofondateur des éditions Zulma et fondateur de Serge Safran éditeur[1],[2].

Biographie

Il a passé quasiment toute son enfance au Bouscat, banlieue maraîchère de sa ville natale, non loin de l’Océan Atlantique et des Pyrénées.

Après des études de lettres modernes – ponctuées par une maîtrise sur Dracula et l’idéologie du progrès scientifique –, de relations publiques et plusieurs voyages en Asie par la route, il abandonne l’Éducation nationale pour commencer à publier sa poésie, notamment Le Chant de Talaïmannar en 1978, et vivre en communauté dans le Gers.

Il s’installe ensuite à Paris et, après divers emplois précaires (magasinier, enquêteur, journaliste de variétés, enseignant pour étrangers en exil), il réintègre l’Éducation nationale pour une longue période comme professeur de lettres en lycée et collège, à temps partiel, dans la banlieue parisienne, notamment à Sarcelles.

Auteur et éditeur

Parallèlement, il s’engage dans la vie éditoriale, d’abord en animant la revue Jungle et les éditions du Castor astral, puis en fondant sa propre maison d’édition, Zulma, avec Laure Leroy, en 1991, sous la bannière de Tristan Corbière dont il publie Les Amours jaunes en édition de poche. Il a exercé également une activité de critique dans différents journaux, comme Sud Ouest, par exemple, mais surtout au Magazine littéraire, où il devient spécialiste des revues. Serge Safran continue de publier de la poésie (Épreuves d'origine, Dans l'étreinte du temps, Éléments de survie) mais aussi du théâtre (La Nuit d'Arkos), un essai (L'Amour gourmand, libertinage gastronomique au XVIIIe siècle), des écrits intimes (Lettres gersoises, L'Année Alison, ou comment survivre en amour à l’âge fatidique de 36 ans), érotiques (Heures tendres) et un premier roman, La Stagiaire, en 2008. Comme il continue de voyager, en Amérique mais surtout en Asie, on lui doit quelques récits de voyage dont De l'autre côté du Ladakh, réédité vingt ans après sous le titre Carnet du Ladakh. En 2011, il crée, au sein de Zulma, le label Serge Safran Éditeur[1] qui "propose deux à trois titres par an de littérature française contemporaine". Ses deux premières publications sont Nouvelles vénitiennes de Dominique Paravel et La maison Matchaiev de Stanislas Wails.

Journal

On peut dire aujourd’hui que ses activités éditoriales l’ont emporté sur le reste et qu’entre divers voyages en Corée ou en Europe, entre la Grèce et l’Italie, notamment Venise qu’il affectionne, Serge Safran poursuit ses publications personnelles, notamment son journal intime[3], L'Écueil de naître, dans La Revue littéraire.

Bibliographie

  • Bleuets de boue, Le Castor astral, 1977 (épuisé)
  • Le Chant de Talaïmannar, Le Castor Astral, 1978 (épuisé)
  • De l'autre côté du Ladakh, Vrac, 1982 (épuisé)
  • Épreuves d'origine, poésie, Le Castor Astral, 1985
  • Dans l'étreinte du temps, poésie, Le Castor Astral/Le Noroît, 1989
  • Le Premier Moderne, édition des Amours jaunes, Tristan Corbière, coll. Orphée, La Différence, 1989
  • La Nuit d'Arkos, théâtre, coll. Skênê, Dumerchez,1992
  • Lettres gersoises, coll. Terre d’encre, Éditions du Laquet, 1999
  • L'Amour gourmand, libertinage gastronomique au XVIIIe siècle, coll. L’Attrape-corps, La Musardine, 2000 ; rééd. 2009
  • Éléments de survie, poésie, coll. Double Hache, Dumerchez, 2002
  • Carnet du Ladakh, coll. Terre d’encre, Éditions du Laquet, 2003
  • Heures tendres, fictions amoureuses, La Musardine, 2006
  • L'Année Alison, ou comment survivre en amour à l’âge fatidique de 36 ans, La Musardine, 2006
  • La Stagiaire, roman, Melville, Léo Scheer, 2008
  • Le voyage du poète à Paris, Léo Scheer, 2011

Notes et références

  1. a et b « Zone littéraire: Chroniques et actualité littéraire », sur Zone Littéraire (consulté le )
  2. « Lifting pour Serge Safran » (consulté le )
  3. « Interview - Serge Safran, poète, écrivain, éditeur » (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Serge Safran
Listen to this article