Song Soo-kwon - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Song Soo-kwon.

Song Soo-kwon

Song Soo-kwon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Formation
Seorabeol Art College (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Song Su-kweon (hangeul :송수권) est un écrivain sud-coréen, né le à Goheung dans la province de Jeolla du Sud[1] et décédé le .

Biographie

Song Su-kweon est né le à Goheung dans la province de Jeollanam-do[2]. Il a intégré l'école primaire Suncheon et le lycée Goheung[2] avant de devenir étudiant à l'Institut des arts Sorabol avec pour spécialité l'écriture créative. Il a enseigné à l'école primaire pour filles Yogwang de Gwangju à la fois comme professeur et chercheur en éducation[3].

Œuvre

L'Institut coréen de traduction littéraire (LTI of Korea) résume sa poésie de la manière suivante :

L'amertume est le sentiment le plus saillant dans l'œuvre de Song Su-kweon. Sa poésie souligne non pas le sentiment typique d'une amertume donnant lieu à un mépris de soi, mais plutôt, une amertume propre à l'identité masculine source de réflexion et de puissance. Il a publié de nombreux ouvrages qui ont réussi à préserver la saveur et le style des dialectes du sud, cherchant à inspirer les lecteurs à travers une prise de conscience de l'histoire des différentes régions en Corée du Sud[1]. Il a concentré son travail sur la vie des gens ordinaires, bien qu'il ne développe pas de rapport dichotomique entre les possédants et les démunis ; son inspiration suit les traces du lyrisme coréen classique. Vivant toujours dans sa région natale de Jeollanam-do, sa poésie est fortement imprégnée de sa culture régionale, et s'oriente vers le traitement des traditions dans un style classique[3].

Bibliographie (partielle)

Romans

  • 산문(山門)에 기대어 Attendant à la porte du temple (1980)
  • 꿈꾸는 섬 L'île qui rêve (1982)
  • 새야 새야 파랑새야 L'oiseau bleu (1986)
  • 우리들의 땅 Notre terre (1988)
  • 자다가도 그대 생각하면 웃는다 Je souris même dans mon rêve en pensant à toi (1991)
  • 별밤지기 Gardien de nuit sous les étoiles (1992)
  • 들꽃세상 Un monde de fleurs sauvages (1999)
  • 초록의 감옥 Une prison verte (1999)
  • 파천무(破天舞) Danse qui ouvre le ciel (2001)
  • 언 땅에 조선매화 한 그루 심고 Planter un abricotier de Joseon dans la terre gelée (2005)
  • 시골길 또는 술통 Route de campagne et tonneau de vin (2007)

Prose

  • 다시 산문에 기대어 De nouveau à la porte du temple (1985)
  • 사랑이 커다랗게 날개를 접고 L'amour replie ses ailes à la grande envergure (1989)
  • 남도 기행 Excursion au sud (1990)
  • 쪽빛 세상 Un monde indigo (1998)
  • 만다라의 바다 La plage de Mandala (2002)

Distinctions

Sources[4]

  • 1985 - Prix culturel de la Fondation Keumho
  • 1987 - Prix de la culture de la région Jeollanam-do
  • 1987 - Prix de poésie Sowol pour 우리 나라의 숲과 새들 Les forêts et les oiseaux de notre pays
  • 1990 - Médaille Ordre du mérite civile, Magnolia
  • 1993 - Prix littéraire Sorabol
  • 1995 - Prix littéraire La Paix
  • 1996 - Prix littéraire Kim Dal-jin
  • 1999 - Prix Jeong Ji-yong pour le poème 눈내리는 대숲 가에서 À la lisière d'une bambouseraie sous la neige[5]
  • 2003 - Prix littéraire Yeong-rang
  • 2012 - Prix littéraire Kim Satkat

Références

  1. a et b "Song Sugweon" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  2. a et b « Naver Search », sur naver.com, Naver (consulté le )
  3. a et b (en) Lee, Kyung-ho, Who's Who in Korean Literature, Séoul, Hollym, , 469–471 p. (ISBN 1-56591-066-4), « Song Soo-kwon »
  4. 네이버인물검색: 송수권 Consulté le 12 juin 2014 (coréen)
  5. (ko) « 정지용 문학상 », sur Jiyong.or.kr (consulté le ).


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Song Soo-kwon
Listen to this article