Spectrométrie de masse par microsonde laser - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Spectrométrie de masse par microsonde laser.

Spectrométrie de masse par microsonde laser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un spectromètre de masse à microsonde laser (LMMS), également appelé analyseur de masse à microsonde laser (LAMMA), spectromètre de masse à ionisation laser (LIMS) ou analyseur de masse à ionisation laser (LIMA)[1], est un spectromètre de masse qui utilise un laser focalisé pour la microanalyse[2],[3],[4]. Il utilise une ionisation locale par un laser pulsé et une analyse de masse ultérieure des ions générés.

Méthode

Dans l'analyse de masse par microsonde laser, un faisceau laser hautement focalisé est pulsé sur un micro-échantillon généralement d'un volume d'environ 1 microlitre. Les ions résultants générés par ce laser sont ensuite analysés par spectrométrie de masse à temps de vol pour donner la composition, la concentration et, dans le cas des molécules organiques, des informations structurelles.

Contrairement à d'autres méthodes d'analyse par microsonde qui impliquent des ions ou des électrons, la microsonde du LMMS déclenche une impulsion ultraviolette afin de créer des ions. En conséquence, cette méthode est bien meilleure pour détecter qualitativement que quantitativement.

Avantages

Le LMMS est relativement simple à utiliser par rapport aux autres méthodes. De plus, sa force réside dans sa capacité à analyser les matières organiques afin de détecter certains composés.

Préparation des échantillons

Ce spectromètre est précis sur l'échantillon qui doit être utilisé. L'échantillon doit donc être petit et mince. L'ionisation d'une trop grande quantité de matière conduit à un grand microplasma dont l'étalement temporel et la distribution d'énergie ionique entrant dans le spectromètre de masse peuvent entraîner une déformation de pic indésirable.

Voir aussi

Références

  1. Sabine Becker, Inorganic Mass Spectrometry: Principles and Applications, John Wiley & Sons, , 154– p. (ISBN 978-0-470-51720-8, lire en ligne)
  2. Hillenkamp, Unsöld, Kaufmann et Nitsche, « A high-sensitivity laser microprobe mass analyzer », Applied Physics, vol. 8, no 4,‎ , p. 341–348 (ISSN 0340-3793, DOI 10.1007/BF00898368, Bibcode 1975ApPhy...8..341H)
  3. Denoyer, Van Grieken, Adams et Natusch, « Laser microprobe mass spectrometry. 1. Basic principles and performance characteristics », Analytical Chemistry, vol. 54, no 1,‎ , p. 26–41 (ISSN 0003-2700, DOI 10.1021/ac00238a001)
  4. Van Vaeck, « LASER MICROPROBE MASS SPECTROMETRY: PRINCIPLE AND APPLICATIONS IN BIOLOGY AND MEDICINE », Cell Biology International, vol. 21, no 10,‎ , p. 635–648 (ISSN 1065-6995, DOI 10.1006/cbir.1997.0198)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Spectrométrie de masse par microsonde laser
Listen to this article