T. S. Stribling - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for T. S. Stribling.

T. S. Stribling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

T. S. Stribling
T. S. Stribling avant 1907
Nom de naissance Thomas Sigismund Stribling
Naissance
Clifton, Tennessee,
États-Unis
Décès (à 84 ans)
Florence, Alabama,
États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • The Vaiden Trilogy

T. S. Stribling, né Thomas Sigismund Stribling le à Clifton dans le Tennessee et mort le à Florence en Alabama, est un romancier et un avocat américain, auteur de romans policiers et de science-fiction.

Biographie

Œuvre

Romans

The Vaiden Trilogy

  1. La Forge, Éditions Hier et aujourd'hui, 1946 ((en) The Forge, 1931)
  2. (en) The Store, 1932
  3. (en) Unfinished Cathedral, 1934

Autres romans

  • (en) The Cruise of the Dry Dock, 1917
  • (en) Birthright, 1922
  • Fombombo, Stock, Delamain et Boutelleau, coll. « Le Magasin romanesque », 1929 ((en) Fombombo, 1923)
  • Ombre et soleil dans l'arène, A. Martel, 1948 ((en) Red Sand, 1924)
  • (en) Teeftallow, 1926
  • (en) Bright Metal, 1928
  • (en) East is East, 1928
  • (en) Strange Moon, 1929
  • (en) Clues of the Caribbees, 1929
  • (en) Backwater, 1930
  • (en) The Sound Wagon, 1935
  • (en) These Bars of Flesh, 1938

Autobiographie

  • (en) Laughing Stock: The Posthumous Autobiography of T.S. Stribling, 1982

Recueils de nouvelles

  • (en) Clues of the Caribbees: Being Certain Criminal Investigations of Henry Poggioli, Ph. D., 1929
  • (en) Best Dr. Poggioli Detective Stories, 1975
  • (en) Dr. Poggioli: Criminologist, 2004
  • (en) Web of the Sun, 2012

Pièce de théâtre

  • Rope, adaptation de Teeftallow (1928)[1]

Adaptations cinématographiques

  • Birthright, adaptation du roman homonyme réalisé par Oscar Micheaux (1924)
  • Birthright, adaptation du roman homonyme réalisé par Oscar Micheaux (1939)

Prix et distinctions

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « T. S. Stribling » (voir la liste des auteurs).

Annexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
T. S. Stribling
Listen to this article