Tess Slesinger - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Tess Slesinger.

Tess Slesinger

Tess Slesinger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Theresa Slesinger
Nationalité
Formation
Swarthmore College
Université Columbia
Ethical Culture Fieldston School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Fratrie
Conjoint
Herbert Solow (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Tess Slesinger () est une scénariste et écrivaine américaine.

Vie et carrière

Theresa Slesinger naît à New York, quatrième enfant d'Anthony Slesinger, un styliste né en Hongrie et Augusta (Singer) Slesinger, une assistante sociale qui plus tard, après 1931, devient une psychanalyste reconnue[1],[2]. Sa famille est juive. Elle a trois frères plus vieux qu'elle, dont Stephen Slesinger, futur créateur de Red Ryder. Elle suit des études à l'Ethical Culture Fieldston School de à , puis au Swarthmore College et à l'école de journalisme de l'université Columbia à New York[3].

En , Story Magazine publie sa nouvelle Missis Flinders, qui est inspirée du propre avortement de Tess Slesinger. Il s'agit là probablement de la première nouvelle abordant ce sujet qui est publié dans un magazine largement distribué. Encouragée à développer cette histoire, Slesinger incorpore le texte dans le dernier chapitre de son seul roman The Unpossessed publié en 1934[4]. Ce roman est aussi une satire du milieu de la gauche new-yorkaise qu'elle côtoyait. Elle participe à la création de la Screen Writers Guild en 1933[3],[5].

D'abord mariée au journaliste Herbert Solow, éditeur du Menorah Journal, elle se remarie avec le scénariste Frank Davis avec qui elle déménage en Californie en 1935. Slesinger écrit de nombreux scénarios de films dont celui de Visages d'Orient en 1937. En 1946 elle adapte Le Lys de Brooklyn pour lequel elle est nommée avec son époux aux Oscars pour le meilleur scénario[3].

Durant la période du Popular Front, Slesinger soutient le parti communiste américain. Même si elle resta attachée à cet idéal, elle fut très déçue lors de la signature du pacte germano-soviétique en 1939.

Tess Slesinger meurt du cancer en 1945. Elle eut deux enfants de son second mariage : Peter Davis qui a écrit et réalisé le documentaire Le Cœur et l'Esprit en 1974 et Jane Davis.

Bibliographie et filmographie

Livres

  • The Unpossessed (Simon & Schuster, 1934) roman, réimprimé en 1993 et en 2012
  • Time: the Present (Simon and Schuster, 1935) collection de nouvelles
  • On Being Told That Her Second Husband Has Taken His First Lover and Other Stories (ISBN 9780812901764) (Quadrangle Books, 1971) réédité en 1975 et 1990, une reprise de Time: the Present avec une nouvelle supplémentaire

Scénarios

Références

  1. « Mrs. A. Slesinger, Psychoanalyst, 79 », The New York Times,‎ , p. 19
  2. Janet Sharistanian, The Unpossessed, The Feminist Press, (lire en ligne), « Afterword », p. 359
  3. a b et c Paula Rabinowitz, « Tess Slesinger 1905 – 1945 », 1 March 2009, Jewish Women's Archive (consulté le )
  4. Wald 1987, p. 65.
  5. Elaine Showalter, A Jury of Her Peers, Random House Digital, Inc., , 608 p. (ISBN 978-0-307-27145-7, lire en ligne)

Bibliographie

  • Alan M. Wald, The New York Intellectuals: the rise and decline of the anti-Stalinist left from the 1930s to the 1980s, Chapel Hill, NC, University of North Carolina Press, , 440 p. (ISBN 978-0-8078-1716-2)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Tess Slesinger
Listen to this article